« Bump It »Tout schuss pour le ski freestyle féminin !

Fanny Caspar
Ce 25 février 2021 aurait dû avoir lieu, en Andorre, un show de ski freestyle 100% féminin. Des rideuses devaient y promouvoir la cause des femmes dans le sport extrême. La Covid-19 est passée par là et la démo est reportée en 2022, mais pas le soutien aux sportives du ski freestyle. Ni à celles qui rêvent, en secret, de se lancer sur la piste. On se lève tous et toutes pour « Bump It » !

Par Claire Bonnot

Publié le 25 février 2021 à 10h08, mis à jour le 01 juillet 2021 à 15h15

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

À l’image de ÀBLOCK ! qui veut faire bouger les lignes pour le sport féminin, l’initiative « Bump It », lancée par une association d’étudiants de la NEOMA Business School – une grande école de commerce localisée à Rouen –, souhaite mettre en avant les femmes dans le sport et, plus particulièrement, dans le ski freestyle. Une aubaine : la jeune génération s’engouffre sur cette piste engagée !

Le Président du Bureau des Sports Extrêmes, Thomas Renié, exprime l’engouement de son équipe pour cette cause, elle-même passionnée par le monde du ski de compétition : « Notre souhait est de montrer au plus grand nombre à quel point le ski et, notamment, le ski freestyle, sont accessibles à n’importe quel sexe. En France, il y a un beau vivier de skieuses françaises médaillées qui méritent de l’attention ! »

» Le déclic ? « On est tombés sur un article de Anaïs Caradeux (aujourd’hui championne retraitée des halfpipes devenue skieuse backcountry, discipline entre le freeride et le freestyle, ndlr) qui démontrait le fossé de traitements et de médiatisation entre les hommes et les femmes dans ce sport extrême. On s’est dit qu’il y a avait quelque chose à faire sur ces inégalités persistantes. Actuellement, il y’a très peu de compétitions de ski freestyle réservées aux femmes alors que beaucoup de compétitions sont exclusivement réservées aux hommes. L’idée est donc d’être acteurs de notre temps et de lancer un projet solidaire. On veut vraiment faire bouger les choses ! »

Anaïs Caradeux…©DR

Résultat, l’équipe d’étudiants rêve d’impulser une compétition internationale de ski freestyle féminin ou, du moins, un événement annuel de référence dans ce milieu plus difficile d’accès pour le sexe féminin et contacte la Fédération Française de Ski.

Le projet séduit le jeune freestyleur de l’équipe de France, Vincent Maharavo, qui devient parrain de l’événement, et ouvre la voie à la jeune équipe auprès de l’équipe de France féminine. Trois rideuses professionnelles – Alais Develay, Eleonora Ferrari, Lou Barin – acceptent de participer au contest et souhaitent s’engager dans ce projet solidaire.

Lou Barin…©DR

Avant la tornade Covid-19, le programme était le suivant : sur une journée, au cœur du  snowpark de Grandvalira El Tarter, en Andorre, le public bénéficiait de cours et conseils des skieuses professionnelles, participait à une conférence sur la place des femmes dans les sports extrêmes et terminait la journée sur un show freestyle inédit avec les participantes de l’édition.

Et maintenant ? Ce 25 février 2021, à 16 heures, il faudra se connecter sur les réseaux sociaux de BUMP IT (Facebook et Instagram) pour découvrir le projet reporté à 2022 mis en avant par les plus grandes rideuses du moment.

L’équipe, motivée, est en recherche active de nouveaux sponsors pour installer puis pérenniser l’initiative au fur et à mesure des années.

« De la volonté pour réussir en tant que femme dans le freestyle, il en faut ! Je soutiens à 100% ce projet ! », communique quant à elle la passionnée Fanny Caspar, ancienne skieuse et entraîneuse en ski freestyle.

Au fait, c’est quoi le ski freestyle ? « L’alliance du ski et de l’acrobatie, de la rigueur et de la liberté », détaille la Fédération Française de Ski, avec pour disciplines olympiques, les bosses, le saut, le skicross, le slopestyle et le halfpipe, et discipline alternative, le big-air. Un sport qui dépote et dans lequel les femmes n’ont pas tracé leurs derniers exploits ! On fonce !

 

Ouverture : Fanny Caspar...©DR
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

D’autres actus en brèves…

1er août JO 1936 Berlin

1er août 1936 : les Jeux Olympiques s’ouvrent à Berlin

Ils vont vite prendre une signification très politique. Les Jeux Olympiques de Berlin, en 1936, vont devenir le lieu idéal d’une propagande du parti nazi par le sport. Ce 1er aout, c’est donc dans une atmosphère festive, mais néanmoins tendue, que s’ouvrent ces Jeux de la XIe olympiade de l’ère moderne.

Lire plus »
Alice Modolo Best of

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des femmes à Tokyo ! Mais pas que… Une pongiste qui y croit, une femme jamais sans son canoë, une lanceuse de disque qui rêve d’or, une sprinteuse adepte de records, une hurdleuse qui avale les haies sont de la partie pour les Jeux. En bonus, un sauvetage dans le grand bassin des JO de 1960, un nouveau record de France pour la sirène de l’apnée (Alice Modolo sur notre photo) et une rencontre avec une femme qui borde ses voiles. Un peu de lecture pour boucler juillet !

Lire plus »
8 aout pekin

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Hey, Psssst, Les JO commencent, non ? Retrouvez une semaine complète sur les Jeux Olympiques avec ÀBLOCK!. À la clé, une demi-fondeuse qui veut sa revanche à Tokyo, de nouveaux sports qui vont twister les Jeux, la petite histoire des symboles olympiques en sept chapitres. Mais aussi, la désormais célèbre question qui tue et une initiative féminine aussi sportive que dilettante. De la (bonne) lecture, messieurs dames !

Lire plus »
Alice Modolo

Alice Modolo : 100 mètres, le rêve !

La divine descente en eaux troubles d’un poisson nommé Modolo. L’apneiste française vient de réaliser son rêve de toujours : plonger à plus de 100 mètres dans les profondeurs. Et, hop, un nouveau record de France !

Lire plus »
7 symboles olympiques

Jeux Olympiques, les 7 symboles capitaux

Ils sont le sel de cet événement sportif planétaire. Les valeurs olympiques, l’hymne, la devise, la flamme, le serment, les anneaux, la langue, 7 emblèmes qui régissent les Jeux Olympiques, certains depuis l’Antiquité, d’autres depuis les JO modernes. Petite leçon d’histoire pour bien comprendre l’esprit olympique.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Nathalie Péchalat, sous la glace, le feu !

À tout juste 36 ans, l’ancienne championne de danse sur glace, rechausse les patins et enfile une tenue inédite, celle de grande patronne de la Fédération Française des Sports de Glace (FFSG). Une femme à ce poste ? Une première ! Portrait d’une fonceuse.

Lire plus »
Salomé Gilles

Salomé Gilles : « Toute petite, je rêvais d’être pilote. On m’a toujours dit que ce serait impossible… »

Petite, Salomé a fait un rêve : un jour, elle sera championne de voltige aérienne. Quelques années plus tard, c’est chose faite ! Aux manettes de sa Formule 1 des airs, la pilote à la persévérance inébranlable s’est imposée Championne de France en 2017. Détermination, progression et réussite sont les maîtres-mots d’une battante qui n’en a pas fini avec le ciel.
Son plan de vol est tout tracé. Au programme : Championnat de France et Open de France fin 2020. Pour Salomé Gilles, l’objectif de ces compétitions est ensuite d’intégrer l’équipe de France. Décollage immédiat pour une interview à 400 à l’heure !

Lire plus »
Marie-Laurence

Marie-Laurence : « En retrouvant le terrain du sport, j’ai retrouvé comme une lumière en moi… »

Marie-Laurence est totalement ÀBLOCK ! sur le sport depuis le plus jeune âge. Avec lui, elle a trouvé sa bouée de sauvetage, un moyen de canaliser son énergie. Mais c’est avec le football américain qu’elle a définitivement plaqué au sol tous ses conditionnements de vie : maintenant, le sport est un pur plaisir dans lequel elle s’engage à fond, comme une professionnelle. Elle souhaite passer le ballon aux plus jeunes, filles comme garçons : le sport peut changer des vies !

Lire plus »
Marthe Robert

Marthe Robert, aussi libre que sa nage

Championne du monde de natation, c’est pourtant en traversant pour la première fois, en 1904, le lac de Neuchâtel que Marthe Robert a marqué son temps. Sportive sauvage, nature et authentique, la Suissesse force le respect par son humilité, sa passion de la natation et son courage à toute épreuve, à une époque où les nageurs étaient portés au-dessus des flots, au contraire des nageuses…

Lire plus »
Jutta Kleinschmidt

Jutta Kleinschmidt, la folle du volant

C’était en 2001. Il y a vingt ans, Jutta Kleinschmidt mettait « à mâle » les sports mécaniques en inscrivant son nom au palmarès du Paris-Dakar. Première femme à remporter le plus célèbre des rallyes-raids du monde, elle continue, depuis, à militer pour la cause des femmes dans un domaine très masculin. Portrait d’une pionnière qui en a sous le capot.

Lire plus »
Laure Coanus

Le questionnaire sportif de…Laure Coanus

Arbitre de Jeep Elite, Pro B et Ligue Féminine de Basket (LFB), Laure Coanus est sur tous les terrains, sifflet juste et gestes assurés. Entre deux rencontres sportives, elle répond à quelques questions simples, mais si révélatrices !

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

GDPR cookie consents with Real Cookie Banner