« Bump It »Tout schuss pour le ski freestyle féminin !

Fanny Caspar
Ce 25 février 2021 aurait dû avoir lieu, en Andorre, un show de ski freestyle 100% féminin. Des rideuses devaient y promouvoir la cause des femmes dans le sport extrême. La Covid-19 est passée par là et la démo est reportée en 2022, mais pas le soutien aux sportives du ski freestyle. Ni à celles qui rêvent, en secret, de se lancer sur la piste. On se lève tous et toutes pour « Bump It » !

Par Claire Bonnot

Publié le 25 février 2021 à 10h08, mis à jour le 18 octobre 2021 à 15h08

À l’image de ÀBLOCK ! qui veut faire bouger les lignes pour le sport féminin, l’initiative « Bump It », lancée par une association d’étudiants de la NEOMA Business School – une grande école de commerce localisée à Rouen –, souhaite mettre en avant les femmes dans le sport et, plus particulièrement, dans le ski freestyle. Une aubaine : la jeune génération s’engouffre sur cette piste engagée !

Le Président du Bureau des Sports Extrêmes, Thomas Renié, exprime l’engouement de son équipe pour cette cause, elle-même passionnée par le monde du ski de compétition : « Notre souhait est de montrer au plus grand nombre à quel point le ski et, notamment, le ski freestyle, sont accessibles à n’importe quel sexe. En France, il y a un beau vivier de skieuses françaises médaillées qui méritent de l’attention ! »

» Le déclic ? « On est tombés sur un article de Anaïs Caradeux (aujourd’hui championne retraitée des halfpipes devenue skieuse backcountry, discipline entre le freeride et le freestyle, ndlr) qui démontrait le fossé de traitements et de médiatisation entre les hommes et les femmes dans ce sport extrême. On s’est dit qu’il y a avait quelque chose à faire sur ces inégalités persistantes. Actuellement, il y’a très peu de compétitions de ski freestyle réservées aux femmes alors que beaucoup de compétitions sont exclusivement réservées aux hommes. L’idée est donc d’être acteurs de notre temps et de lancer un projet solidaire. On veut vraiment faire bouger les choses ! »

Anaïs Caradeux…©DR

Résultat, l’équipe d’étudiants rêve d’impulser une compétition internationale de ski freestyle féminin ou, du moins, un événement annuel de référence dans ce milieu plus difficile d’accès pour le sexe féminin et contacte la Fédération Française de Ski.

Le projet séduit le jeune freestyleur de l’équipe de France, Vincent Maharavo, qui devient parrain de l’événement, et ouvre la voie à la jeune équipe auprès de l’équipe de France féminine. Trois rideuses professionnelles – Alais Develay, Eleonora Ferrari, Lou Barin – acceptent de participer au contest et souhaitent s’engager dans ce projet solidaire.

Lou Barin…©DR

Avant la tornade Covid-19, le programme était le suivant : sur une journée, au cœur du  snowpark de Grandvalira El Tarter, en Andorre, le public bénéficiait de cours et conseils des skieuses professionnelles, participait à une conférence sur la place des femmes dans les sports extrêmes et terminait la journée sur un show freestyle inédit avec les participantes de l’édition.

Et maintenant ? Ce 25 février 2021, à 16 heures, il faudra se connecter sur les réseaux sociaux de BUMP IT (Facebook et Instagram) pour découvrir le projet reporté à 2022 mis en avant par les plus grandes rideuses du moment.

L’équipe, motivée, est en recherche active de nouveaux sponsors pour installer puis pérenniser l’initiative au fur et à mesure des années.

« De la volonté pour réussir en tant que femme dans le freestyle, il en faut ! Je soutiens à 100% ce projet ! », communique quant à elle la passionnée Fanny Caspar, ancienne skieuse et entraîneuse en ski freestyle.

Au fait, c’est quoi le ski freestyle ? « L’alliance du ski et de l’acrobatie, de la rigueur et de la liberté », détaille la Fédération Française de Ski, avec pour disciplines olympiques, les bosses, le saut, le skicross, le slopestyle et le halfpipe, et discipline alternative, le big-air. Un sport qui dépote et dans lequel les femmes n’ont pas tracé leurs derniers exploits ! On fonce !

 

Ouverture : Fanny Caspar...©DR

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Hélène Pietrenko

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine…

De l’arc et des flèches en mode féminin, un triathlon XXL (avec la toujours motivée championne Hélène Pietrenko sur notre photo), une pratiquante qui a trouvé confiance en elle grâce au sport et qui se raconte avec passion, une sportive qui a porté trois maillots de l’équipe de France dans trois sports différents ou encore une arbitre qui révolutionne le monde du rugby, c’est sur ÀBLOCK! et c’est tout. Bonne lecture !

Lire plus »
Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Les femmes ont manié l’arc dès la Grèce Antique… De cette époque à la naissance des premières championnes, l’archerie s’est toujours composée au féminin. À l’occasion de la Coupe du Monde organisée du 21 au 26 juin à Paris, retour sur ces archères qui ont tiré en plein dans le mille.

Lire plus »
Hazal Nehir, folle de toits

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une acrobate de la street (Hazal Nehir sur notre photo), une batteuse d’exception, du paddle pour la bonne cause, une marathonienne aux souliers d’or ou encore une arbitre qui ouvre la voie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. Enjoy !

Lire plus »
La question qui tue : pourquoi, quand je cours, j'ai un point de côté ?

Pourquoi, quand je cours, j’ai un point de côté ?

Ce sentiment désagréable d’avoir un doigt coincé dans la poitrine, on le connaît tous… On commence son footing, tranquillement, et tout à coup PAF, un point de côté ! Minute, prend une grande respiration, ÀBLOCK! te dit d’où ils viennent et comment s’en débarrasser.

Lire plus »
Cap Optimist, ou comment faire du paddle un acte de solidarité

Cap Optimist, ou comment faire du paddle un acte de solidarité

Elle est sauveteuse en mer et au-delà. Stéphanie Barneix accompagnée de cinq autres waterwomen rallient actuellement Monaco et Athènes en paddleboard. Un échauffement avant le défi Cap Optimist, qui se déroulera entre le Pérou et la Polynésie Française en janvier 2023. Un défi à la seule force des bras pour soutenir les personnes atteintes de cancer.

Lire plus »
Camille : « Le sport outdoor me permet de revenir à l'essentiel.»

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une Question qui tue pour la fin de séance, le parfait alliage entre sport et bronzage, une fan du sport outdoor (Camille sur notre photo) et une gymnaste qui a l’Europe dans la peau, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! de la semaine. Bon récap !

Lire plus »
Le Beach Handball : sea, sport and sun...

Le Beach Handball : sea, sport and sun…

Sous le soleil, exactement… Du 1er au 3 juillet, la ville de Lacanau accueille le tournoi international de Beach Handball. Entre exploits sportifs et spectacle à ciel ouvert, c’est la deuxième édition de ce Lacanau Beach Handball Xperience qui se tient en bord de mer. De quoi découvrir un sport méconnu et pour le moins original.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Camille Lecointre

Camille Lecointre : « En voile, j’aime jouer avec l’incertitude, les éléments qu’on ne maîtrise pas… »

Matelot de l’équipe de France olympique en 470, dériveur en duo, médaillée de bronze aux JO, championne d’Europe et médaille de bronze aux Championnats du monde 2019, désignée Marin de l’année 2019 par la fédé de voile avec sa coéquipière Aloïse Retornaz, Camille Lecointre navigue avec sagesse et précision…sur l’eau, mais aussi dans la vie. Comme le vent l’emporte.

Lire plus »
Un petit break ? C’est le Battle Pro !

Un petit break ? C’est le Battle Pro !

Vous avez le rythme dans la peau ? Ça tombe bien, le 5 décembre, au théâtre du Châtelet à Paris, on fête les 20 ans de l’évènement Battle Pro ! Les meilleur.e.s breakdanceurs et breakdanceuses vont s’affronter dans cette salle qui accueille régulièrement des cérémonies comme le Ballon d’Or ou les Césars.

Lire plus »
Raymonde Cornou : « Lorsque j’ai commencé à courir, certains hommes me bousculaient, me criaient de retourner à ma cuisine. »

Raymonde Cornou : « Quand j’ai commencé à courir, certains hommes me bousculaient, me criaient de retourner à ma cuisine. »

Son histoire est pour le moins épique. Elle est la première Française à s’être alignée au départ du marathon de New York, l’une des pionnières des courses longues distances sur route en France. Raymonde Cornou a ouvert la voie à une époque où les femmes n’étaient pas autorisées à courir un marathon. Radiée à vie de la Fédération Française d’Athlétisme pour avoir bravé les interdits, rien ni personne n’a pu l’arrêter. Rencontre avec une athlète au caractère aussi acéré que les pointes de ses chaussures.

Lire plus »
Laura Marino : « Ma médaille d’Europe au plongeon, je l’ai vécue comme une honte. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une reine des neiges, une sirène trop grande pour entrer dans un moule (Laura Marino sur notre photo), une danseuse sur glace devenue présidente, un festival en altitude et une compétition à haut rythme, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine. Bonne lecture.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner