Aurélie Dupont5 infos pour briller sur les pointes

Aurélie Dupont
Figure emblématique de la danse classique, sur scène et en coulisses, Aurélie Dupont, ancienne étoile de l’Opéra de Paris, est née (quasiment) sur des pointes. Retour en 5 infos sur un petit rat devenu l’une des plus grandes et gracieuses figures du ballet français.

Par Manon Gimet

Publié le 17 septembre 2021 à 17h50, mis à jour le 20 octobre 2022 à 16h19

1. Rentrer à l’école de danse de l’Opéra de Paris

Aurélie Dupont entre dans l’univers artistique à l’âge de 7 ans lorsque son père, chercheur, est muté à Washington. Elle qui pratique la gymnastique et joue du piano, y découvre les comédies musicales dont celle qui lui donne l’envie de danser « Annie » de John Huston. La jeune Aurélie décide alors d’apprendre le chant et les claquettes.

Retour à Paris où elle se fait remarquer pour sa souplesse exceptionnelle alors même qu’elle fait ses débuts de danseuse à « La petite école », dans le 16e arrondissement de Paris.

Sa professeure voit, chez elle, un grand potentiel. Ni une ni deux (entrechats), la voici présentée à une ancienne danseuse étoile, Liane Daydé, qui, à son tour, l’incite à se présenter au concours de l’école de danse de l’Opéra national de Paris.

En 1983, elle a 10 ans et intègre la plus grande école de danse de France. Le rêve est à portée de chaussons pour cette petite fille à la grâce naturelle.

2. Devenir une danseuse étoile

Six ans après avoir intégré l’école de l’Opéra, elle a 16 ans et est engagée dans le Corps de Ballet de l’Opéra de Paris avant d’être promue « Coryphée » en 1991, se voyant confier un rôle de soliste, et « Sujet » en 1992.

À 23 ans, elle devient première danseuse. Deux ans plus tard, à l’issue de la représentation de Don Quichotte de Rudolf Noureev, le 31 décembre 1998 exactement, elle est nommée « Étoile » par la directrice de l’Opéra de Paris, Brigitte Lefèvre, qui souligne la singularité de la jeune danseuse : rigueur, pudeur, sensibilité, associés à une formidable technique.

Voilà Aurélie Dupont prête à briller sur les plus grandes scènes du monde et a dansé les rôles-titres des plus grands ballets classiques.

3. Être l’héroïne d’un film documentaire

Icône de la danse classique, elle devient héroïne d’un film sur sa relation d’amour avec la danse. En 2010, le film documentaire « Aurélie Dupont, l’espace d’un instant » de Cédric Klapisch met magnifiquement en lumière la grande Aurélie Dupont.

Filmée pendant trois ans, la danseuse se livre. Le présent se mêle au passé avec des images d’archives pour les besoins d’un scénario qui retrace la vie de la danseuse étoile en sein de l’école de Danse de l’Opéra National de Paris puis de ses différents rôles au sein du ballet le plus prestigieux de France.

Sur les parquets de danse comme derrière la caméra, Aurélie Dupont dégage de belles émotions et hypnotise par sa grâce et sa technique gestuelle unique.

4. Décrocher le poste de Directrice de la Danse de l’Opéra national de Paris

Aurélie Dupont, fait ses adieux officiels à la scène de l’Opéra de Paris le 18 mai 2015, à l’issue de la représentation de « L’Histoire de Manon » de Kenneth MacMillan.

Mais même après avoir annoncé sa retraite d’Étoile, la danse demeure (plus que jamais) une compagne exigeante pour Aurélie Dupont qui succède au grand Benjamin Millepied au poste de Directrice de la Danse de l’Opéra national de Paris, le 1er août 2016.

Et de définir la programmation artistique du ballet pour le théâtre de Garnier et pour le théâtre de Bastille et assurer la direction des 154 danseurs qui présentent 185 spectacles dans l’année.

« En cinq ans, dit-elle, je me réjouis d’avoir eu l’audace d’inclure à l’Opéra de grands chorégraphes contemporains. »

5. Continuer à danser… lorsque la retraite a sonné

« Mon sport, c’est la danse ! Ici, il est tentant de prendre un cours… nous sommes à l’Opéra de Paris, après tout ! », lance Aurélie Dupont qui continue de pratiquer son art.

L’ancienne danseuse étoile a du mal à raccrocher les chaussons et monte sur ses pointes dès que l’opportunité se présente. Elle ne se sent pas « amoindrie » dans ses capacités, comme elle le confie volontiers.

Danseuse un jour…

Ouverture ©Facebook Aurélie Dupont/Alice Rose

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Clarisse Agbegnenou

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un nageur artistique et une pilote moto confrontés tous les deux au sexisme, une boxeuse ambitieuse ou encore 5 infos clés sur l’une des meilleures judokates mondiales, Clarisse Agbegnenou (sur notre photo), c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine. Enjoy !

Lire plus »
Mikaela Shiffrin, 5 infos sur la fille de tous les records

Mikaela Shiffrin, 5 infos sur la skieuse de tous les records

La queen de la glisse a encore frappé ! On ne parle pas de Lindsey Vonn, mais de sa cadette, Mikaela Shiffrin. Si leur talent est comparable, la plus jeune des deux est bien partie pour supplanter le palmarès de son aînée. Une skieuse américaine qui détrône Lindsey Vonn ? Ça mérite bien un 5 infos pour cerner le personnage…

Lire plus »
Clara Direz

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Cinq infos sur la nouvelle queen de la glisse, un Top des événements de l’année (avec la skieuse Clara Direz sur notre photo) une musher en pleine odyssée ou encore une puncheuse aux grands objectifs, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Bonne lecture !

Lire plus »
Charlotte Cagigos : « En hockey, si nous voulons performer, nous sommes contraintes de nous entraîner avec les garçons. »

Le Maxi Best-of ÀBLOCK! des dernières semaines

Fêtes de fin d’année ou pas, on est restés ÀBLOCK! Des récap’ de l’année 2022 comme s’il en pleuvait, des initiatives #ablockensemble, des questionnaires sportifs en vidéo, des paroles de photographe, des rencontres ébouriffantes… Voici le Maxi Best-of spécial rattrapage !

Lire plus »
Laura Gauché

2023, le Top 10 des événements sportifs féminins

Mieux vaut avoir profité des fêtes pour souffler un peu car 2023 promet un sacré programme ! Ski, judo, rugby, football, athlé, tennis ou hand… buffet à volonté, messieurs-dames ! Mais pour éviter une overdose sportive, on a fait un tri (certes drastique) en vous dégotant les 10 plus gros événements féminins à ne pas manquer cette année.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Ingrid Graziani

Le questionnaire sportif de…Ingrid Graziani

Elle a été à la fois Miss Île-de-France et championne du monde de boxe française en 2003 puis, elle a balancé sa couronne pour se consacrer au combat, devenant championne d’Europe en 2006 et triple championne de France. Aujourd’hui comédienne, Ingrid Graziani allie ses deux passions, le sport et le jeu, en racontant ses histoires de fille boxeuse dans un one woman show « Du ring à la scène » qui devrait revenir après la crise sanitaire. Entre deux séances de boxe, elle a pris le temps de répondre à notre petit questionnaire ÀBLOCK!

Lire plus »
Audrey Adiceom

Audrey Adiceom : « Au tir à l’arc, il ne faut jamais oublier de tirer avec le cœur.»

Le tir à l’arc pour elle, c’est avant tout une histoire de hasard. L’archère auvergnate, qui a découvert la discipline à l’école, s’est autorisée des ambitions internationales sur le tard. À 24 ans, Audrey Adiceom travaille d’arrache-pied pour assouvir ses envies de médailles et, notamment, de médailles olympiques. Même si, parfois, « ça lui broie le cœur ». Rencontre avec une athlète touchante qui a plusieurs cordes à son arc.

Lire plus »
Hashimoto Seiko, l’olympisme et l’égalité à cœur et à cris

Hashimoto Seiko, l’olympisme et l’égalité à cœur et à cris

Couronnée du Trophée mondial « Femme et Sport » 2021 par le CIO, Hashimoto Seiko, présidente du Comité d’organisation des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et septuple olympienne dans deux disciplines différentes, est plus que jamais une femme ÀBLOCK! Portrait d’une influente au royaume du sport mondial qui a l’olympisme et ses valeurs dans la peau.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner