Rechercher

Attention, excès de vitesse en pagaille dans les Alpes !

Attention, excès de vitesse en pagailles dans les Alpes
Cette semaine, la saison de ski de vitesse s'ouvre avec le Championnat du monde avant de laisser la place à la Coupe du Monde puis au Speed Masters. Sensations garanties dans la station de Vars qui accueillent les meilleurs skieurs de la planète jusqu'au 26 mars. Petit récap' des festivités sur neige.

Par Alexandre Hozé

Publié le 27 janvier 2022 à 14h55, mis à jour le 12 février 2022 à 18h37

Amateurs de vitesse, petite recommandation : pour les vacances de février à venir, rendez-vous dans les Alpes du sud, plus précisément dans la station de Vars. 

Jusqu’au 26 mars, des skieurs et skieuses vont dépasser régulièrement la vitesse de 200 km/h (et en moins de 7 secondes !). Le seul sport permettant ce genre d’exploit est le ski de vitesse. 

La saison commence cette semaine et va durer deux mois. 

Elle commence avec les Championnats du monde, du 27 au 30 janvier. Cette compétition fait son retour après trois années blanches, pour le plus grand plaisir des fans et des athlètes. Mais aussi des habitants de la région : Simon Billy, l’un des leurs, a bien l’intention de marquer la course de son empreinte.

Tout comme, chez les filles, Cléa Martinez et Maëlle Loridon auront comme objectif de monter sur le podium.

Suite à ces Championnats du monde, suivra la Coupe du monde, dont la dernière édition a été remportée par Simon Billy.

Puis, autant pour le spectacle que pour laisser son nom dans l’histoire comme le skieur qui fut le plus rapide de tous les temps, le Speed Masters conclura, du 16 au 26 mars, en apothéose, ces deux mois qui s’annoncent forts en émotions et surtout en sensations. 

Le principe de cette dernière compétition est tout simplement de battre le record du monde. Plus facile à dire qu’à faire évidemment, quand on sait qu’Ivan Origone, premier concurrent de Simon Billy, a atteint la vitesse de 254,958 km/h. 

Mais notre champion national est déterminé et croit en ses chances pour réaliser un triplé historique : Championnat du monde, Coupe du monde et record du monde. 

Objectif impressionnant, mais l’homme est acharné. En 2017, lors du Speed Masters, Simon Billy chute alors qu’il est à une vitesse d’environ 230 km/h. Après dix mois de rééducation physique, le champion a du combattre son appréhension afin de revenir au plus haut niveau. 

Come-back réussi, avec déjà un gros globe obtenu à la fin de la saison 2021. Mais Simon Billy a encore faim, il veut prendre sa revanche sur la piste de Chabrières. 

Retour sur le Speed Masters 2016

Ce tracé est l’équivalent du Mont Ventoux pour les amateurs du Tour de France. Il s’agit de la piste la plus rapide du monde, la seule qui a le potentiel pour dépasser les 250 km/h. Avec un départ à 2 750 mètres d’altitude et une pente inclinée à 98 %, on n’est pas sur de la piste verte ! 

Les trois épreuves s’annoncent spectaculaires et la ou les (on espère) victoires de Simon Billy seraient une cerise sur le gâteau savoureuse. 

Donc, en attendant la reprise de la Formule 1, le ski prend le relais côté vitesse. Avec un effet Whaou !

Simon Billy, vainqueur du globe 2021

Pour plus d’informations sur la compétition, rendez-vous sur la plateforme des Championnats du monde de ski de vitesse.

Ouverture Simon Billy... ©Rémi Morel

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »
Manaé Feleu : « Quand t'es une fille et que tu dis que tu joues au rugby, on te répond que c’est un sport de brutes . »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète qui marche vers les sommets, une capitaine de l’équipe de France de rugby qui sait comment apprivoiser le ballon ovale (Manae Feleu sur notre photo), une fille qui court, qui court, et le décryptage d’un baromètre sur les jeunes et le sport, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Enjoy !

Lire plus »
Baromètre UCPA, le sport s'offre une seconde jeunesse !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une judokate de poche mais qui regarde le sommet, une journaliste ÀBLOCK! pour la sortie de son livre sur Alice Milliat, une arbitre de rugby pionnière et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine ! Bonne lecture !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Nina Kanto

Nina Kanto

Après un parcours junior dans le club de Noisy-le-Grand, Nina Kanto commence sa carrière professionnelle en 2001, à Metz. La

Lire plus »

Y a-t-il une vie après le sport ?

Elles ont été des championnes, elles ont gagné, ont tout donné. Puis vint le temps de raccrocher. Comment alors se reconstruire, envisager une autre sorte de victoire : le retour à une vie ordinaire ?

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner