JO 1928 : Betty Robinson ou l’histoire de la première médaillée d’or en athlétisme

Betty Robinson Elizabeth R. Schwartz
Elle avait 16 ans et tout l’or du monde autour du cou. Elizabeth “Betty“ Robinson, également connue comme Elizabeth R. Schwartz, fut la première femme de l’histoire olympique à décrocher le titre dans des épreuves d’athlétisme enfin ouvertes aux dames.

Publié le 17 février 2021 à 10h33, mis à jour le 27 juillet 2021 à 17h17

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Les Jeux d’Amsterdam, en 1928, marquent un grand pas vers les JO modernes : pour la première fois, les femmes sont autorisées à prendre part aux épreuves d’athlétisme. Cette décision tient pour beaucoup au nouveau président du CIO, le Belge Henri de Baillet-Latour, qui succéda officiellement à Pierre de Coubertin en 1925, même si celui-ci resta « président honoraire » jusqu’à sa mort, en 1937.

©DR

Les femmes compétitèrent dans 5 disciplines — 100 m et 800 m, relais 4 × 100 m, saut en hauteur et lancer de disque —, contre 22 pour les hommes. Néanmoins, ce tournant constitua une grande avancée dans la disparition progressive des conceptions misogynes de dirigeants tels que Coubertin dans le sport.

À 16 ans, seulement, c’est l’Américaine Elizabeth Robinson également connue comme Elizabeth R. Schwartz qui fut la première femme de l’histoire olympique à recevoir une médaille d’or en athlétisme, remportant le 100 m, le 31 juillet 1928.

Elizabeth Robinson…©DR

Celle que l’on surnommait « Betty » était élève à la Thornton Township High School dans l’Illinois, aux États-Unis. Son prof de biologie sera à l’origine de son entrée dans l’Histoire des Jeux.

Ayant décelé chez elle des talents de sprinteuse, il la chronomètre dans les couloirs de l’école. Étonné par ses perfs autant que curieux de la voir évoluer, il fait tout afin de lui permettre de s’entraîner aux côtés de l’équipe de sprint masculine. Où elle se révélera.

Elizabeth Robinson…©DR

La médaille d’argent sera attribuée à la Canadienne Fanny « Bobbie » Rosenfeld, sténographe dans une chocolaterie de Toronto et ultra sportive.

Elle excelle en athlétisme, mais pas seulement : basket, hockey sur glace ou encore softball, elle se régale dans tous les sports où les hommes sont majoritaires.

Fanny « Bobbie » Rosenfeld…©DR

Fanny « Bobbie » Rosenfeld participe à trois épreuves d’athlétisme lors de ces Jeux Olympiques d’été de 1928, remportant deux médailles, l’une en argent sur cette épreuve du 100m, l’autre en or en relais 4 × 100 mètres.

Miss « Bobbie » Rosenfeld deviendra entraîneure de softball et sera la première sportive à être nommée dans le Canadian Olympic Hall of Fame. Une pionnière, elle aussi.

 

D'autres épisodes de "Jeux Insolites"

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

D’autres actus en brèves…

1er août JO 1936 Berlin

1er août 1936 : les Jeux Olympiques s’ouvrent à Berlin

Ils vont vite prendre une signification très politique. Les Jeux Olympiques de Berlin, en 1936, vont devenir le lieu idéal d’une propagande du parti nazi par le sport. Ce 1er aout, c’est donc dans une atmosphère festive, mais néanmoins tendue, que s’ouvrent ces Jeux de la XIe olympiade de l’ère moderne.

Lire plus »
Alice Modolo Best of

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des femmes à Tokyo ! Mais pas que… Une pongiste qui y croit, une femme jamais sans son canoë, une lanceuse de disque qui rêve d’or, une sprinteuse adepte de records, une hurdleuse qui avale les haies sont de la partie pour les Jeux. En bonus, un sauvetage dans le grand bassin des JO de 1960, un nouveau record de France pour la sirène de l’apnée (Alice Modolo sur notre photo) et une rencontre avec une femme qui borde ses voiles. Un peu de lecture pour boucler juillet !

Lire plus »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Hey, Psssst, Les JO commencent, non ? Retrouvez une semaine complète sur les Jeux Olympiques avec ÀBLOCK!. À la clé, une demi-fondeuse qui veut sa revanche à Tokyo, de nouveaux sports qui vont twister les Jeux, la petite histoire des symboles olympiques en sept chapitres. Mais aussi, la désormais célèbre question qui tue et une initiative féminine aussi sportive que dilettante. De la (bonne) lecture, messieurs dames !

Lire plus »
Alice Modolo

Alice Modolo : 100 mètres, le rêve !

La divine descente en eaux troubles d’un poisson nommé Modolo. L’apneiste française vient de réaliser son rêve de toujours : plonger à plus de 100 mètres dans les profondeurs. Et, hop, un nouveau record de France !

Lire plus »
7 symboles olympiques

Jeux Olympiques, les 7 symboles capitaux

Ils sont le sel de cet événement sportif planétaire. Les valeurs olympiques, l’hymne, la devise, la flamme, le serment, les anneaux, la langue, 7 emblèmes qui régissent les Jeux Olympiques, certains depuis l’Antiquité, d’autres depuis les JO modernes. Petite leçon d’histoire pour bien comprendre l’esprit olympique.

Lire plus »
La question qui tue

Si je me sens fatigué, je fais pas de sport, on est d’accord ?

J’y vais ? J’y vais pas ? On la connaît cette conversation avec nous-mêmes, une heure avant la séance de sport et qui, on va pas se mentir, aboutit (presque) toujours à un : “Allez, j’irai demain ! “. Alors, quoi ? flemme ou réel coup de fatigue ? Faudrait savoir. Et notre coach a sa petite idée, ça tombe bien !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Allyson Felix Allyson Felix, dernier tour de piste pour une athlète toujours dans la course ?

Allyson Felix, dernier tour de piste pour une athlète toujours dans la course ?

Elle pourrait rejoindre Carl Lewis au panthéon olympique. À 35 ans, Allyson Felix dispute, à Tokyo, les cinquièmes (et sans doute derniers) Jeux Olympiques de sa carrière. Alignée sur 400 mètres en individuel et 4×400 en relais, la sprinteuse californienne, neuf médailles à son actif dont six en or, pourrait, en cas de nouveau podium, égaler le record de son illustre compatriote avec dix médailles. Portait d’une sprinteuse à la pointe de son art.

Lire plus »
Louise Lenoble

Highline : Louise Lenoble, en recherche d’adrénaline

La highline est sa vie, l’air son élément. À l’occasion du Tour de France, de passage au Mont-Dore, la reine de la slack, se lance un nouveau défi. Avec ses camarades de vide, Louise Lenoble va marcher sur la deuxième plus longue ligne de France, à deux-cents mètres au-dessus de la ville. On lève les yeux ?

Lire plus »

Le sport féminin post-Covid-19 ? Attention, fragile !

La belle avancée du sport féminin a-t-elle vu son élan brisé par la crise sanitaire ? En passe d’être la variable d’ajustement, le sport féminin n’a pas dit son dernier mot et reste mobilisé, malgré la crise, pour atteindre son but : plus de médiatisation, plus de moyens, plus de pratiquantes. Un jeu de stratégies tout en vigilance et continuité qui pourrait bel et bien dessiner un « monde sportif d’après ».

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

GDPR cookie consents with Real Cookie Banner