Rechercher

JO 1928 : Betty Robinson ou l’histoire de la première médaillée d’or en athlétisme

Betty Robinson Elizabeth R. Schwartz
Elle avait 16 ans et tout l’or du monde autour du cou. Elizabeth “Betty“ Robinson fut la première femme de l’histoire olympique à décrocher l'or dans des épreuves d’athlétisme enfin ouvertes aux dames.

Publié le 17 février 2021 à 10h33, mis à jour le 07 août 2023 à 18h15

Les Jeux d’Amsterdam, en 1928, marquent un grand pas vers les JO modernes : pour la première fois, les femmes sont autorisées à prendre part aux épreuves d’athlétisme. Cette décision tient pour beaucoup au nouveau président du CIO, le Belge Henri de Baillet-Latour, qui succéda officiellement à Pierre de Coubertin en 1925, même si ce dernier resta « président honoraire » jusqu’à sa mort, en 1937.

Lors de ces JO, les femmes pouvaient entrer en lice dans 5 disciplines — 100 m et 800 m, relais 4 × 100 m, saut en hauteur et lancer de disque —, contre 22 pour les hommes. Néanmoins, ce tournant constitua une avancée majeure pour la place des femmes dans le sport.

À 16 ans, seulement, c’est l’Américaine Elizabeth Robinson également connue sous le nom de Elizabeth R. Schwartz qui sera la première femme de l’histoire olympique à recevoir une médaille d’or en athlétisme, remportant le 100 m, le 31 juillet 1928.

Elle brillera également à Berlin, sept ans plus tard et après qu’un accident d’avion ait manqué de peu lui ôter la vie…

Elizabeth Robinson…

Celle que l’on surnommait « Betty » était élève à la Thornton Township High School dans l’Illinois, aux États-Unis. Son prof de biologie sera à l’origine de son entrée dans l’Histoire des Jeux Olympiques.

Ayant décelé chez elle des talents de sprinteuse, il la chronomètre dans les couloirs de l’école. Étonné par ses perfs autant que curieux de la voir évoluer, il fera tout pour lui permettre de s’entraîner aux côtés de l’équipe de sprint masculine. Où elle se révélera.

Aux Pays-Bas, lors de ces JO de 1928, elle sera la seule Américaine à pouvoir prétendre à une médaille – ses compatriotes ayant été éliminées – et elle courra contre trois concurrentes canadiennes et deux Allemandes.

Elle deviendra finalement la première médaillée d’or aux épreuves d’athlétisme féminines aux JO, mais aussi la plus jeune athlète à l’avoir décroché.

Elizabeth Robinson

La deuxième à passer la ligne d’arrivée, la Canadienne Fanny « Bobbie » Rosenfeld, sténographe dans une chocolaterie de Toronto et qui excelle en athlétisme, mais aussi en basket, hockey sur glace ou encore softball, tentera bien de faire une réclamation, mais la messe est dite : Betty Robinson est la plus rapide au 100m.

Mieux, elle viendra compléter son titre avec une médaille d’argent sur le 4×100 mètres. Pour l’anecdote, dans ce 4X100 mètres, l’or reviendra à… miss « Bobbie » Rosenfeld. Une pionnière, elle aussi, qui deviendra entraîneure de softball et sera la première sportive à être nommée dans le Canadian Olympic Hall of Fame.

Deux reines de la piste. Il y en aura d’autres.

Fanny « Bobbie » Rosenfeld…

 

D'autres épisodes de "Jeux Insolites"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Kids

À la puberté, faut limiter le sport oui ou non ?

Le sport, quand on est parents d’un ado, c’est un peu « Je t’aime, moi non plus ». Qu’il pratique une activité sportive, évidemment… mais pas trop quand même. « Pense aussi à l’école » ! Et puis, il paraît que le sport et la puberté ne font pas bon ménage. Il paraît…

Lire plus »
Il était une fois le baseball... féminin

Il était une fois le baseball… féminin

Il débarquera aux Jeux Olympiques 2028 de Los Angeles. Rien de très surprenant pour un sport made in America. Les femmes en ont d’abord été écartées, mais elles ont vite pris les battes en main ! Retour sur l’histoire des pionnières du baseball.

Lire plus »
Premier Round, un combat ÀBLOCK! Kids

Premier Round, un combat ÀBLOCK!

S’engager pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes des quartiers prioritaires, lutter contre la maltraitance envers les enfants sous toutes ses formes, ce sont les missions musclées de Premier Round, asso lancée par la boxeuse Rima Ayadi.

Lire plus »
Sandrine Alouf : « Mes photos de sportives, c’est une loupe sur une société ultra genrée. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière qui a le break dans le sang, une asso qui se bouge, des fonds pour donner une chance à mille petites filles, une photographe qui met à terre les préjugés et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Bon rattrapage !

Lire plus »
Mélissa Plaza : « Le slam est très thérapeutique. Quand je répare ces femmes en mettant les mots justes aux bons endroits, je me répare moi-même. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une ex-footeuse qui rejoint la Team ÀBLOCK! pour slamer sur des championnes inspirantes (Mélissa Plaza sur notre photo), un nouvel éclairage juridique sur le sport, la présentation d’un mondial qui fait des vagues et une rubrique Kids qui nous donne des ailes, c’est le top de la semaine ! Enjoy !

Lire plus »
Justine Pedemonte : « Je fais de la moto, je suis une fille… au lycée, ça fait parler. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une histoire de raquettes et volants, une femme engagée qui donne de la voix pour réparer les corps, le retour des Kids (avec la pilote moto de 16 ans, Justine Pedemonte) et une double journée de grimpe en salle, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »
Kids

Pour commencer le sport, y a un âge… ou pas ?

Développer son équilibre, apprendre l’esprit d’équipe, se dépenser… Nombreux sont les enfants à pratiquer un sport en dehors de l’école. D’ailleurs, les clubs s’ouvrent de plus en plus aux tout-petits. Mais à partir de quel âge peut-on vraiment faire du sport ?

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Elisa De Santis : « Quand je joue au flag football, je deviens un chat sur le terrain. »

Elisa De Santis : « Quand je joue au flag football, je deviens un chat sur le terrain. »

Pionnière du flag féminin en France, ambassadrice à l’international, Elisa De Santis, 34 ans, est bien dans ses crampons. Alors que ce sport méconnu, petit frère du foot américain, court vers la discipline olympique, celle qui est l’une des meilleures joueuses du monde ondoie avec une agilité sans pareille sur les terrains, une décontraction de façade mais une concentration de pro.

Lire plus »
Claire Supiot : « Mon parcours peut faire évoluer le monde du sport et au-delà. »

Claire Supiot : « Mon parcours peut faire évoluer le monde du sport et au-delà. »

En participant aux JO de Tokyo, l’été dernier, elle devenait la première athlète française à avoir participé aux Jeux Olympiques puis, trente-trois ans plus tard, aux Jeux Paralympiques. Claire Supiot est une force de la nature. Souffrant depuis 2008 d’une pathologie évolutive qui entraîne une faiblesse musculaire, elle a pu sortir la tête de l’eau grâce à la natation qui lui offre de quoi vaincre les flots de la maladie. Un exemple de résilience dans le monde du sport 100 % ÀBLOCK!

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner