22 août 1922Ouverture des premiers Jeux Mondiaux Féminins

22 août 1922 Ouverture des premiers Jeux Mondiaux Féminins
C’est l’initiative de l’année. Paris ouvre son stade pour accueillir les premiers Jeux Mondiaux Féminins. Une nouvelle ère pour le sport mondial. Une compétition 100 % féminine pour mettre en lumière les femmes dans le sport.

Par Manon Gimet

Publié le 21 août 2021 à 19h48, mis à jour le 20 novembre 2021 à 13h55

Une bulle féminine enveloppe Paris. Deux ans après les Jeux Olympiques d’Anvers où seules 65 femmes avait obtenu le droit de concourir (sur 2561 hommes), les Jeux Mondiaux Féminins viennent bousculer l’ordre établi.

Une compétition qui se veut aussi prestigieuse que les Olympiades et souhaite mettre en avant la pratique sportive chez les femmes, démontrer, qu’à l’instar des hommes, elles sont des athlètes à part entière.

La Française Alice Milliat, nageuse, hockeyeuse et adepte d’aviron, est à l’origine de cette idée. Pourquoi ? Parce que les Jeux Olympiques sont le temple des sportifs et non des sportives que l’on préfère alors derrière des fourneaux plutôt qu’au stade.

Fondatrice de la Fédération Féminine Sportive de France, en 1917, Alice Milliat souhaite accompagner le mouvement de féminisation des sports.

Alice Milliat

Elle avait pourtant bien demandé à Pierre de Coubertin, en 1919, d’ouvrir le programme de certaines disciplines aux femmes. Refus catégorique.

Un essai en avril 1921 à Monte-Carlo (Monaco) suivi d’un autre, un an plus tard, a convaincu Alice Milliat d’organiser, via la Fédération Sportive Féminine Internationale, les Jeux Mondiaux Féminins, chaque année, à Paris.

Ainsi, le 22 août 1922, le Stade Pershing ouvre ses portes pour accueillir athlètes et spectateurs pour la cérémonie d’ouverture de ces Jeux 100 % féminins. Défilé, spectacles, chants et sports, tout est là pour donner à cette compétition un élan historique.

Le Stade Pershing (lors des Jeux Interalliés de 1919, construit grâce à l’aide américaine).

77 athlètes, 5 nations, ont fait le déplacement jusqu’à Paris pour inaugurer ce tout nouveau concept de compétition sportive. Les femmes sont (enfin) invitées à monter sur le podium. Quatre ans après la fin de la Première Guerre mondiale, elles peuvent s’affronter, au niveau international, dans de multiples disciplines. Un pied-de-nez audacieux au CIO (Comité International Olympique).

Alice Milliat n’aura pourtant pas pu appeler cet événement les « Jeux Olympiques Féminins ». Cette appellation suscite l’indignation de la sphère sportive dont Sigfrid Edström, puissant président de la Fédération Internationale d’Athlétisme. Le mot « olympiques » sera donc remplacé par le mot « Mondiaux ».

Mais, peu importe, le ton est donné !

Sigfrid Edström

  • Rendez-vous demain pour Ça s’est passé un… 23 août
Ouverture ©Source Gallica.Bnf/Bibliothèque Nationale de France

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Hélène Pietrenko

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine…

De l’arc et des flèches en mode féminin, un triathlon XXL (avec la toujours motivée championne Hélène Pietrenko sur notre photo), une pratiquante qui a trouvé confiance en elle grâce au sport et qui se raconte avec passion, une sportive qui a porté trois maillots de l’équipe de France dans trois sports différents ou encore une arbitre qui révolutionne le monde du rugby, c’est sur ÀBLOCK! et c’est tout. Bonne lecture !

Lire plus »
Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Les femmes ont manié l’arc dès la Grèce Antique… De cette époque à la naissance des premières championnes, l’archerie s’est toujours composée au féminin. À l’occasion de la Coupe du Monde organisée du 21 au 26 juin à Paris, retour sur ces archères qui ont tiré en plein dans le mille.

Lire plus »
Hazal Nehir, folle de toits

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une acrobate de la street (Hazal Nehir sur notre photo), une batteuse d’exception, du paddle pour la bonne cause, une marathonienne aux souliers d’or ou encore une arbitre qui ouvre la voie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. Enjoy !

Lire plus »
La question qui tue : pourquoi, quand je cours, j'ai un point de côté ?

Pourquoi, quand je cours, j’ai un point de côté ?

Ce sentiment désagréable d’avoir un doigt coincé dans la poitrine, on le connaît tous… On commence son footing, tranquillement, et tout à coup PAF, un point de côté ! Minute, prend une grande respiration, ÀBLOCK! te dit d’où ils viennent et comment s’en débarrasser.

Lire plus »
Cap Optimist, ou comment faire du paddle un acte de solidarité

Cap Optimist, ou comment faire du paddle un acte de solidarité

Elle est sauveteuse en mer et au-delà. Stéphanie Barneix accompagnée de cinq autres waterwomen rallient actuellement Monaco et Athènes en paddleboard. Un échauffement avant le défi Cap Optimist, qui se déroulera entre le Pérou et la Polynésie Française en janvier 2023. Un défi à la seule force des bras pour soutenir les personnes atteintes de cancer.

Lire plus »
Camille : « Le sport outdoor me permet de revenir à l'essentiel.»

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une Question qui tue pour la fin de séance, le parfait alliage entre sport et bronzage, une fan du sport outdoor (Camille sur notre photo) et une gymnaste qui a l’Europe dans la peau, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! de la semaine. Bon récap !

Lire plus »
Le Beach Handball : sea, sport and sun...

Le Beach Handball : sea, sport and sun…

Sous le soleil, exactement… Du 1er au 3 juillet, la ville de Lacanau accueille le tournoi international de Beach Handball. Entre exploits sportifs et spectacle à ciel ouvert, c’est la deuxième édition de ce Lacanau Beach Handball Xperience qui se tient en bord de mer. De quoi découvrir un sport méconnu et pour le moins original.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Laetitia Blot

Laetitia Blot : « Je veux que les femmes puissent se dire : elle, elle fait un sport de combat et elle est féminine. »

Elle est montée sur ressorts, elle déborde d’énergie. Laetitia Blot est un phénomène. Après avoir collectionné les titres en judo, en lutte et en sambo, la Française de 37 ans s’est lancée dans le MMA (Mixed Martial Arts). Victorieuse de son premier combat en octobre dernier, elle s’apprête désormais à affronter Marie Loiseau, ce 8 avril, dans le cadre du MMA Grand Prix. Rencontre avec une fille qui s’amuse à mettre « les poings » sur les « i ».

Lire plus »
Émilie le Fur

Émilie Le Fur : « Les sports mécaniques font partie du monde d’avant, il faut les repenser…»

Après plus de dix ans à évoluer en F1, moto et rallye, Émilie Le Fur a choisi d’emprunter une voie plus verte. La triple Championne d’Europe Xterra, ancienne ingénieure piste et essais des pilotes Sébastien Loeb ou encore Sébastien Ogier, s’est reconvertie dans l’alimentation durable et milite pour une pratique sportive plus écologique. Rencontre avec une fille nature.

Lire plus »
Paola Calvo : « À Juárez, toutes les femmes sont des combattantes. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une vététiste que rien n’arrête, une cinéaste qui n’a pas peur de filmer des catcheuses en terrain dangereux (notre photo), une snowboardeuse qui ne lâche rien et quelques petites infos à grignoter pour se cultiver avec la suite de notre lexique Coach Vocab’, demandez le programme sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner