Rechercher

Pour commencer le sport, y a un âge... ou pas ?

Kids
Développer son équilibre, apprendre l’esprit d’équipe, se dépenser… Nombreux sont les enfants à pratiquer un sport en dehors de l’école. D’ailleurs, les clubs s’ouvrent de plus en plus aux tout-petits. Mais à partir de quel âge peut-on vraiment faire du sport ?

Par Clotilde Boudet

Publié le 23 janvier 2024 à 19h26

Septembre 2023, ta sœur t’annonce fièrement que ta nièce adorée va se mettre au judo. Sur le papier c’est une idée géniale ! Et puis, tout à coup, ça fait « tilt » : mais attends, elle a 4 ans la petite, c’est pas un peu tôt pour apprendre le « harai goshi» ?! Ta sœur a eu beau te rassurer en t’expliquant qu’au baby judo, on n’apprend pas encore de prises, tu n’étais pas franchement convaincue.

Il serait en effet raisonnable de penser qu’il existe un âge avant lequel le sport n’est pas recommandé… Si on commence trop tôt, on ne risque pas de flinguer la croissance du petit ? Rassure-toi, on a déjà répondu à cette question juste ici. Pour ce qui est de l’âge auquel on peut commencer le sport, la réponse est simple : dès que possible !

La majorité des « baby sport » sont accessibles à partir de 3 ans. En revanche, pour débuter une « vraie » discipline sportive, il faut attendre 5 ans. Après, tout est permis, si si. Sports Co, en solo, même le renforcement musculaire (bon, on y va piano, genre gymnastique au poids de corps quoi, les charges on attend d’être pré-ado), avec ou sans les parents, si possible avec les copains-copines, c’est plus fun !  

©Shutterstock

Le baby sport, quesako ? 

Le baby sport est un cours « d’éveil » réservé aux bambins, en général entre 2 et 5 ans. Le baby judo par exemple, n’a pas grand chose à voir avec l’art martial japonais… C’est plutôt une discipline physique et éducative centrée sur le développement psychomoteur de l’enfant. À travers des jeux, les champions et championnes en herbe apprennent la proprioception, la souplesse, la coordination et la confiance en soi. L’important, c’est d’adapter la pratique au public concerné. Donc, pas de panique pour ta nièce chérie, elle peut enfiler son kimono en toute sécurité ! 

On sait ce que vous vous dites… Aujourd’hui, les clubs de sport s’ouvrent aux enfants de plus en plus jeunes, ça ne serait pas un peu un effet de mode ? En fait, le sport fait du bien aux enfants, point. En plus d’être essentiel à leur bon développement physique, il aide à la santé affective et à la sociabilisation.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est très claire dans ses recommandations : tous les nourrissons devraient avoir une activité physique plusieurs fois par jour. Pour les enfants qui ne se tiennent ni debout ni assis, on prévoit au moins 30 minutes de jeu au sol, sur le ventre, réparties sur toute la journée. Pour varier les plaisirs, vous pouvez aussi essayer les cours de bébés nageurs. Ils sont généralement accessibles dès 4 mois.  

©Shutterstock

En fait, l’OMS affirme que « tous les jeunes enfants doivent avoir une activité physique 180 minutes par jour au moins, quels quen soient le type et lintensité ». Donc, l’activité physique quotidienne c’est un grand oui et à tout âge !

En revanche, pour inscrire sa progéniture à un sport à proprement parler, dans un club ou en activité extra-scolaire, on attend un peu. Et on n’oublie pas qu’à l’âge de 5 ans, il n’est pas question de débuter une carrière sportive, simplement de se dépenser et de s’amuser. Sinon, on va vite les perdre les bambins !

©Shutterstock

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Ana Carrasco

Le Best-of ÀBLOCK ! de la semaine

Des histoires de pionnières qui changent le monde (telle Ana Carrasco sur notre photo), une course du cœur qui nous prend aux tripes, une roller-girl pour qui ça roule, une joueuse de rugby qui n’a rien d’une brute ou encore une légende du basket activiste, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! et c’est juste pour vous !

Lire plus »
Tessa Worley : « Je n'ai pas de regrets, je suis fière de ce que j'ai fait. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une championne qui raccroche les skis (Tessa Worley sur notre photo), une autre qui prend le large, une troisième qui, elle, prend la route ou encore une initiative solidaire et une toute nouvelle rubrique juridique qui décrypte la place des femmes dans le sport, c’est le best d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Émeline Dodard : « Le foot américain, ce n’est pas seulement physique, c’est mental et tactique. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une danseuse née sur les pointes, une gymnaste persévérante, une entraîneure qui n’a pas dit son dernier mot, une joueuse de foot US coriace (Émeline, notre photo) ou encore un coach vocab’ et une initiative qui bouge, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner