Rechercher

On m’a dit que c’était mieux de courir à jeun, c’est sûr ça ?

La question qui tue On m’a dit que c’était mieux de courir à jeun, c’est sûr ça ?
Chez les adeptes de courses à pied, il y a deux team : celle qui aime courir au saut du lit et…les autres. S’élancer pour un footing avec rien dans le ventre, il paraît que c’est le top. Mais top pourquoi ? N'avale pas tout ce qu'on te dit, ÀBLOCK! fait le point.

Par Clotilde Boudet

Publié le 25 septembre 2022 à 18h53

Y a ceux qui ne jurent que par lui, d’autres qui ne veulent même pas en entendre parler ! Le jeun divise et c’est encore plus vrai quand on fait du sport.

« Moi le matin, je n’ai pas d’énergie. Alors, courir avant le petit-déj, impossible ! », disent les antis. Au réveil, on est en général à jeun depuis une dizaine d’heures. Du coup, c’est vrai que nos stocks de sucre sont plus bas que le reste de la journée. Et qui dit moins de sucres, dit moins d’énergie.

Mais, attention, il ne faut pas confondre le glucose qui constitue la principale source d’énergie de nos cellules et le glycogène ! Ce dernier est un glucide complexe, présent dans le foie et les muscles. Nos réserves d’énergie, c’est lui. Et c’est en comptant sur le glycogène que les pro-jeun, joggeurs et joggeuses matinales font leur entraînement.

©Shutterstock

Parce qu’en réalité, au réveil (à conditions d’avoir bien dormi), notre corps est bien reposé des activités de la veille. Alors, courir à jeun, bonne ou mauvaise idée ? Ça dépend du type de courses.

Faire du fractionné en ayant rien dans l’estomac… Bof bof. En revanche, pour l’endurance, c’est top ! On opte donc pour une course lente qui stimule l’organisme sans trop le solliciter.

À nos confrères de Ouest-France, François Carré, médecin du sport à Rennes, explique très bien : « L’allure recommandée est un train d’endurance d’environ 10km/heure, voire moins ». Jean-Jacques Menuet, médecin nutritionniste à Saint-Malo précise : « La durée idéale d’un footing à jeun est d’environ 45 minutes à une heure, à hauteur de deux à trois fois par semaine maximum, et jamais deux jours de suite ».

©Shutterstock

Pourquoi ça ne sert à rien de sprinter ? Justement, parce que vous n’avez pas un taux de sucre assez élevé, et que vous risquez de vous épuiser très vite ou pire… d’avoir la tête qui tourne.

La course à jeun, c’est un super exercice pour celles et ceux qui pratiquent les courses longues distances comme le marathon. Votre corps va apprendre à taper dans les lipides. La graisse est un carburant « lent », mais qui dure plus longtemps !

Pour créer de l’énergie à partir de vos réserves de lipides, il faut donc impérativement courir tout doux. Or, courir lentement, ça n’est pas si facile ! Mais ça a plein d’avantages, comme on vous l’expliquait dans la « Question qui tue » de la semaine dernière : C’est vrai qu’en courant lentement, on brûle plus de calories qu’en courant vite ?

Trois conseils donc, si tu veux t’essayer au footing du matin à jeun ! Premièrement, n’oublie pas de t’échauffer… Ton corps est comme toi, le matin, il a besoin de se réveiller en douceur.

Deuxièmement, pense à boire de l’eau avant de partir. Au réveil, ton organisme est déshydraté et là, pas de réserves, il faut renflouer les stocks !

Troisièmement, emporte toujours une petite barre de céréales ou un carré de sucre, pour parer à un éventuellement coup de mou.

Et n’oublie pas : « chi va piano va sano ». Même si le médecin nutritionniste Jean-Jacques Menuet parle d’un footing idéal de 45 min, il faut du temps et de l’entraînement pour en arriver là. On court lentement, donc, mais surtout à son rythme ! Capiche ?

Ouverture ©Shutterstock

D'autres épisodes de "Les dessous du fitness"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Manon Genest

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète d’exception et maman épanouie qui se confie sans langue de bois (Manon Genest sur notre photo), une cycliste qui se lance dans un défi fou, notre marathonienne préférée qui se frotte à la piste et notre rubrique Kids, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Hermine Bonvallet : « Dans le monde du surf, la première technique pour performer : savoir s’adapter »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une rideuse de l’extrême, une folle histoire olympique du passé, une nouvelle chronique de notre marathonienne préférée et une championne qui sort la raquette du placard, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Enjoy !

Lire plus »
Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Fanny Blankers-Koen

Il était une fois l’athlétisme… féminin

Les pistes n’ont pas toujours été ouvertes aux femmes, bien au contraire, les hommes ont longtemps cherché à les empêcher de courir, sauter ou lancer. Le tout, sous des prétextes esthétiques ou de santé. Comment ont-elles enfin pu revêtir leur short sans contrainte ? Petite histoire express de l’athlétisme conjugué au féminin.

Lire plus »
Nantenin Keïta, la fusée française du tour de piste

Nantenin Keïta, la fusée française du tour de piste

Elle est une incontournable du para athlétisme. Trois fois championne du monde du 200 et 400m, championne paralympique du 400m aux Jeux de Rio 2016, Nantenin Keïta, 36 ans, ultra-déterminée avec un mental de lionne, s’est élancée pour la finale du 400m T13 femmes ce samedi après avoir terminé première de sa série pour les qualifications. Son objectif ? Aller chercher une médaille, peu importe la couleur.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner