Rechercher

J’arrête pas de m’entraîner mais j’prends plus de muscle, c’est quoi le problème ?

La question qui tue J’arrête pas de m’entraîner mais j’prends plus de muscle, c’est quoi le problème ?
La musculation et la prise de masse, ça n’est pas une science infuse. Il ne suffit pas de soulever des poids pour « gonfler » ses muscles, la recette est un peu plus complexe que ça. ÀBLOCK! t’explique comment continuer à prendre de la masse de manière efficace. Alors, pose tes haltères et lis ça...

Publié le 13 mai 2022 à 16h34, mis à jour le 05 juin 2022 à 15h18

« J’comprends pas, je continue de m’entraîner assidument, mes performances augmentent, mais je ne prends plus de masse ! ».

Si cette interrogation t’a déjà traversé l’esprit… pas de panique ! Quand on veut prendre de la masse et « gonfler », la recette à suivre est un brin complexe et on peut vite se retrouver dans une impasse où, par manque de ci ou trop de ça, nos muscles se mettent en grève.  

L’ingrédient le plus important dans ta prise de masse, c’est l’entraînement. Le processus de création d’un muscle s’appelle l’hypertrophie des fibres musculaires. Or, certains mouvements, ceux avec résistances ou les isométriques (comme la planche, tu vois ?), sont plus efficaces que d’autres pour stimuler ce processus.

L’American College of Sports Medicine (ACSM) recommande une à trois séries par exercice de huit à douze répétitions, avec 70 à 85 % d’une répétition maximum (couramment abrégé 1-RM, c’est la charge la plus élevée qui peut être soulevée à une répétition) pour les novices. Ou bien trois à six séries de une à douze répétitions avec 70 à 100 % d’une répétition maximum pour les habitués. 

En revanche, un programme, aussi génial soit-il, n’est pas fait pour durer toute une vie. Si tu ne changes pas régulièrement de combinaison : ordre des exercices, quantité de charges etc., tu n’optimiseras pas ta prise de masse.

La constance, oui, mais avec de la diversité ! Par exemple, même si tu veux développer tes épaules, ne néglige pas tes autres groupes musculaires. Ça peut paraître fou, mais tous les muscles de notre corps sont faits pour fonctionner ensemble.

C’est une grande machine bien huilée et certaines études vont même jusqu’à dire que travailler les jambes renforcerait les bras et inversement… 

Et puis, sans repos pas de muscle ! Sans doute qu’en constatant que tu ne prenais plus de masse, tu as eu envie d’intensifier tes séances pour ne laisser aucun répit à tes muscles. Ne le fais pas. Le développement musculaire se fait pendant la phase de repos. L’important pour que les efforts payent, c’est d’avoir un sommeil réparateur, sept heures par nuit minimum. Donc, le sport, c’est peut-être ta vie, mais le sommeil aussi.

Ton corps, lui, ne dort pas : c’est pendant ton sommeil que tes hormones s’activent pour construire le muscle… Un muscle qui a évidemment besoin de protéine. Dans une routine sportive, l’alimentation compte autant que les exercices ! Si tu vas à la salle trois heures par jour, mais que tu manges de la junk food trois fois par semaine… la mayonnaise ne prendra pas.  

De toute façon, cette mayo, va falloir t’y faire, elle n’aura pas la même consistance toute ta vie puisque le corps humain commence à perdre un peu de sa masse musculaire dès 25 ans. Oui, on sait, c’est pas réjouissant.

Arrive donc un moment où tu remplis un verre un peu percé. Mais ça n’est pas grave ! C’est bénéfique de faire de la muscu toute sa vie, ça permet notamment de limiter la fonte du muscle justement, celle qui peut provoquer des chutes quand tu vieillis.

Il faut juste prendre conscience que la prise de masse est exponentielle jusqu’à un certain point. On évalue sa durée moyenne à six mois, mais chaque métabolisme et différent.  

D’ailleurs, il existe actuellement deux écoles : pour certain·e·s, il faut régulièrement alterner prise de masse et période de sèche pour être efficace. Pour d’autre, la sèche ne sert à rien. La meilleure chose à faire, encore une fois, c’est de s’écouter et de faire preuve de patience.

Ton corps est un outil fabuleux, mais comme Rome, il ne s’est pas construit en un jour… 

Ouverture ©Shutterstock

D'autres épisodes de "Les dessous du fitness"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une gymnaste qui a dépassé la dépression et les embûches pour mieux performer, une warrior qui a passé la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo) ou encore une nageuse ambitieuse et une runneuse qui nous emmène dans les coulisses de sa vie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le témoignage d’une grimpeuse qui veut passer la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo), une snowboardeuse qui s’est offert un podium au Canada ou encore notre rendez-vous spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Léa Labrousse : « J’ai envie de marquer mon nom dans l'histoire du trampoline français. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une championne du rebond (Léa Labrousse sur notre photo), une traileuse qui a écrit l’histoire, une torpille tricolore, une nouvelle chronique de notre marathonienne ÀBLOCK! et un festival sportif sur grand écran, c’est le meilleur de la semaine. Enjoy !

Lire plus »
Noëlie : « Quand je roule, c’est un sentiment de liberté et de joie qui m’anime. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une fusée sous-marine, les filles au MIC dans l’univers du ballon ovale, des cyclistes insatiables (Noëlie et Elsa sur notre photo), un nouveau Carnet de route de notre ambassadrice, un Q&A en vidéo ou encore l’histoire de la boxe au féminin et notre spécial KIDS ? Soyez ÀBLOCK!

Lire plus »
Il était une fois la boxe... féminine

Il était une fois la boxe… féminine

Alors comme ça, la boxe serait une affaire d’hommes ? Que nenni, les gants vont aussi bien aux filles qu’aux garçons ! Et certaines n’ont pas attendu d’autorisation pour le faire savoir. Retour sur l’histoire de ces pionnières gantées.

Lire plus »
Ouvrons la voix, une opé rugby carrément ÀBLOCK!

Ouvrons la voix, une opé rugby carrément ÀBLOCK!

Attention, première ! Une rencontre internationale de rugby commentée uniquement par des femmes, c’est le programme de ce 16 mars. Cette initiative forte, Ouvrons la voix, soutenue par la fédé du ballon ovale, entend prouver que l’expertise est tout autant du côté des filles que des gars. Alors, girls, marquons l’essai !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

India Spirit

Sport en films : joue-la comme ces femmes !

Pour rester ÀBLOCK ! en ces temps statiques de confinement, voici une première recommandation culturelle pleine de peps avec une liste de 6 films qui dépotent sur les sportives. Pellicules péché mignon ou plus « serious game », il y a de quoi se forger un mental d’acier depuis son canapé !

Lire plus »
8 aout pekin

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Hey, Psssst, Les JO commencent, non ? Retrouvez une semaine complète sur les Jeux Olympiques avec ÀBLOCK!. À la clé, une demi-fondeuse qui veut sa revanche à Tokyo, de nouveaux sports qui vont twister les Jeux, la petite histoire des symboles olympiques en sept chapitres. Mais aussi, la désormais célèbre question qui tue et une initiative féminine aussi sportive que dilettante. De la (bonne) lecture, messieurs dames !

Lire plus »
Ons Jabeur, l'histoire est en marche...

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des joueuses sur les courts à Roland-Garros, le nouveau podcast ÀBLOCK! qui accueille une femme qui n’a pas sa langue dans sa poche ou encore un championnat où tenir bon la barre, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bonne lecture !

Lire plus »
Mara Gomez

Mara Gómez, footballeuse d’un nouveau genre

Elle a réalisé son rêve. Première joueuse transgenre à disputer un match du championnat de Première Division Féminine d’Argentine, Mara Gómez, 23 ans, prépare désormais le terrain pour les autres, celles et ceux qui veulent dégommer les barrières. Une belle histoire d’émancipation par le sport.

Lire plus »
Sarah Thomas

Sarah Thomas, Girl Power au Super Bowl

Plus de vingt ans déjà qu’elle joue du sifflet sur les terrains de football américain. Ce dimanche 7 février, Sarah Thomas est entrée dans l’Histoire de la discipline en devenant, à 47 ans, la première femme à arbitrer un Super Bowl. Portrait d’une fille devenue “the first“ sans jamais l’espérer.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner