J’arrête pas de m’entraîner mais j’prends plus de muscle, c’est quoi le problème ?

La question qui tue J’arrête pas de m’entraîner mais j’prends plus de muscle, c’est quoi le problème ?
La musculation et la prise de masse, ça n’est pas une science infuse. Il ne suffit pas de soulever des poids pour « gonfler » ses muscles, la recette est un peu plus complexe que ça. ÀBLOCK! t’explique comment continuer à prendre de la masse de manière efficace. Alors, pose tes haltères et lis ça...

Publié le 13 mai 2022 à 16h34, mis à jour le 05 juin 2022 à 15h18

« J’comprends pas, je continue de m’entraîner assidument, mes performances augmentent, mais je ne prends plus de masse ! ».

Si cette interrogation t’a déjà traversé l’esprit… pas de panique ! Quand on veut prendre de la masse et « gonfler », la recette à suivre est un brin complexe et on peut vite se retrouver dans une impasse où, par manque de ci ou trop de ça, nos muscles se mettent en grève.  

L’ingrédient le plus important dans ta prise de masse, c’est l’entraînement. Le processus de création d’un muscle s’appelle l’hypertrophie des fibres musculaires. Or, certains mouvements, ceux avec résistances ou les isométriques (comme la planche, tu vois ?), sont plus efficaces que d’autres pour stimuler ce processus.

L’American College of Sports Medicine (ACSM) recommande une à trois séries par exercice de huit à douze répétitions, avec 70 à 85 % d’une répétition maximum (couramment abrégé 1-RM, c’est la charge la plus élevée qui peut être soulevée à une répétition) pour les novices. Ou bien trois à six séries de une à douze répétitions avec 70 à 100 % d’une répétition maximum pour les habitués. 

En revanche, un programme, aussi génial soit-il, n’est pas fait pour durer toute une vie. Si tu ne changes pas régulièrement de combinaison : ordre des exercices, quantité de charges etc., tu n’optimiseras pas ta prise de masse.

La constance, oui, mais avec de la diversité ! Par exemple, même si tu veux développer tes épaules, ne néglige pas tes autres groupes musculaires. Ça peut paraître fou, mais tous les muscles de notre corps sont faits pour fonctionner ensemble.

C’est une grande machine bien huilée et certaines études vont même jusqu’à dire que travailler les jambes renforcerait les bras et inversement… 

Et puis, sans repos pas de muscle ! Sans doute qu’en constatant que tu ne prenais plus de masse, tu as eu envie d’intensifier tes séances pour ne laisser aucun répit à tes muscles. Ne le fais pas. Le développement musculaire se fait pendant la phase de repos. L’important pour que les efforts payent, c’est d’avoir un sommeil réparateur, sept heures par nuit minimum. Donc, le sport, c’est peut-être ta vie, mais le sommeil aussi.

Ton corps, lui, ne dort pas : c’est pendant ton sommeil que tes hormones s’activent pour construire le muscle… Un muscle qui a évidemment besoin de protéine. Dans une routine sportive, l’alimentation compte autant que les exercices ! Si tu vas à la salle trois heures par jour, mais que tu manges de la junk food trois fois par semaine… la mayonnaise ne prendra pas.  

De toute façon, cette mayo, va falloir t’y faire, elle n’aura pas la même consistance toute ta vie puisque le corps humain commence à perdre un peu de sa masse musculaire dès 25 ans. Oui, on sait, c’est pas réjouissant.

Arrive donc un moment où tu remplis un verre un peu percé. Mais ça n’est pas grave ! C’est bénéfique de faire de la muscu toute sa vie, ça permet notamment de limiter la fonte du muscle justement, celle qui peut provoquer des chutes quand tu vieillis.

Il faut juste prendre conscience que la prise de masse est exponentielle jusqu’à un certain point. On évalue sa durée moyenne à six mois, mais chaque métabolisme et différent.  

D’ailleurs, il existe actuellement deux écoles : pour certain·e·s, il faut régulièrement alterner prise de masse et période de sèche pour être efficace. Pour d’autre, la sèche ne sert à rien. La meilleure chose à faire, encore une fois, c’est de s’écouter et de faire preuve de patience.

Ton corps est un outil fabuleux, mais comme Rome, il ne s’est pas construit en un jour… 

Ouverture ©Shutterstock

D'autres épisodes de "Les dessous du fitness"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Marion Desquenne : « Dans le skate, tu rencontres des filles qui gomment leur féminité. C’est une sorte d’armure. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

La genèse du basket féminin, une réalisatrice qui roule sur les préjugés (via son doc Bande de Skateuses sur notre photo), une joueuse de rugby qui les plaque, une QQT (Question qui tue) pour s’ouvrir l’appétit et un Q&A (Questionnaire sportif) avec une handballeuse qui en impose, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Le questionnaire sportif de… Pauline Robert

Le questionnaire sportif de… Pauline Robert

On y est, la première division de handball féminin a repris. L’occasion d’admirer des joueuses qui se donnent à 200 % sur le terrain. Pauline Robert, pivot de Besançon, ne fait pas exception à la règle. Elle répond à notre questionnaire sportif.

Lire plus »
Il était une fois… le basket-ball féminin

Il était une fois… le basket-ball féminin

À l’heure où les filles battent les parquets australiens pour le Mondial de basket qui se joue jusqu’au 1er octobre, si on remontait un peu le temps ? Lorsque le basket conjugué au féminin n’était que « le jeu favori des jeunes filles » et luttait pour se faire une place dans les instances.

Lire plus »
Laura Marino

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

De l’histoire de la gym féminine à celle d’une plongeuse de haut vol qui a pris la tangente pour ne pas se noyer (Laura Marino sur notre photo), en passant par une sportive écolo, une marathonienne hors-norme et une course parisienne, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! de la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »
Il était une fois la gymnastique...féminine

Il était une fois la gymnastique… féminine

Les Nouveaux Internationaux de France de Gymnastique débutent le 24 septembre à Paris. Au programme : cent-soixante-quinze gymnastes mondiaux issus de trente-sept pays se bousculeront sur les tapis. Et, bien sûr, il y aura des filles. Mais ce ne fut pas toujours le cas. Petite histoire de la gym conjuguée au féminin.

Lire plus »
Laura Marino

Laura Marino, la plongeuse de haut-vol qui a tout plaqué se livre

Championne d’Europe et du monde en plongeon individuel et d’équipe, elle a mis fin à sa carrière, il y a trois ans, après un burn-out. Aujourd’hui, elle s’élance des plus hautes falaises pour le plaisir. Dans son livre « Se dépasser avec Laura Marino », dernier né de la collection ÀBLOCK!, elle se raconte sans fard et partage ses secrets pour se (re)construire sans peurs.

Lire plus »
Caroline Suné : « Dans le sport, il faut être humble et travailler dur. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le come-back de l’instant philo, un fait de société fédérateur, un questionnaire express pour handballeuse qui ne rigole pas, une nouvelle question qui tue, une rugbywoman forte et engagée ou une multi-sportive à l’emploi du temps bien chargé, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!.

Lire plus »
Le questionnaire sportif de… Bruna De Paula

Le questionnaire sportif de… Bruna De Paula

La première division du handball féminin reprend… et, avec elle, la course au titre ! Qui pour détrôner Metz ? La capitaine messine Bruna De Paula compte bien écraser la concurrence avec ses coéquipières. Mais avant ça, elle répond à notre questionnaire de Proust à la sauce ÀBLOCK!

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Nutrition

Nutrition du sportif confiné : l’appel du frigo

Pas facile de savoir comment se nourrir en temps de confinement. Celui qui poursuit sa routine sportive tant bien que mal doit trouver un nouveau moyen de faire le plein d’énergie sans prendre de kilos indésirables. Pas impossible. Les conseils et 3 recettes maison de la diététicienne spécialisée dans la nutrition sportive Marion Lassagne.

Lire plus »
Françoise Dürr

Françoise Dürr ou l’histoire d’un doublé historique à Roland-Garros

Elle est la troisième et dernière Française de l’ère pré-open à avoir remporté Roland-Garros. Françoise Dürr, 78 ans, a rejoint ses compatriotes Suzanne Lenglen, Simonne Mathieu et Nelly Adamson dans la légende, en 1967. Cette année là, la native d’Alger remporte le simple face à l’Australienne Lesley Turner et s’impose également en double dames aux côtés de sa compatriote Gail Sherriff. Portrait d’une outsider qui a su dompter la terre battue parisienne.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner