Rechercher

Jeux Olympiques de la Jeunesse d'Hiver 2024 Le récap' de la compet'

Jeux Olympique de la Jeunesse d'Hiver 2024, le récap'
La fête est finie ! Jeudi 1er février, la 4e édition des JOJ d'Hiver est arrivée à son terme. Et, Cocorico, la province de Gangwon a réussi à nos tricolores ! La récolte a été bonne sur la neige sud-coréenne...

Par Alexandre Hozé

Publié le 05 février 2024 à 16h36

On vous l’avait pronostiqué… « L’avalanche bleue » pour cette quatrième édition des Jeux Olympiques de la Jeunesse d’Hiver 2024 de Gangwon a tout emporté sur son passage ! 

Ce jeudi 1er février, ce rendez-vous pour les futurs champions et championnes s’est conclu après deux semaines de compétition. Plus de mille-huit-cents athlètes ont tout donné sur la peuf, mais il n’y avait pas de médailles pour tout le monde… 

La concurrence était rude, et à ce jeu-là, la délégation française a performé au-delà des attentes ! Alors certes, les Italiens avec leurs onze titres et les Américains avec leurs vingt-et-une médailles font la course en tête du classement des nations. Mais, pour la première fois, la France se positionne à la quatrième position avec pas moins de dix-huit médailles ! Les douze breloques des JOJ de Lausanne en 2020 sont désormais dans le rétro. 

Le bilan est bon, très bon même : sept titres, cinq médailles d’argent et six de bronze, le climat sud-coréen a définitivement souri à nos Bleuets et Bleuettes. 

Porte-drapeau lors de la cérémonie d’ouverture, Léa Casta fait partie des belles satisfactions de la délégation française.

Comme attendu, la snowboardeuse de 16 ans Léa Casta a tracé. Le bronze en individuel (un peu de frustration) et l’or avec son coéquipier Jonas Chollet, la porte-drapeau tricolore a tenu son rang ! 

Et on peut dire que le snow cross français a de beaux jours devant lui, Maja-Li lafrate Danielsson réalise un doublé argenté en individuel et en équipe. La biathlète Alice Dusserre ramène aussi deux médailles dont l’argent en relais mixte avec notamment Léna Moretti comme coéquipière. Les fondeuses Agathe Margreither et Anette Coupet les ont imités dans leur discipline. 

Et n’oublions pas les porte-drapeaux français pour la cérémonie de clôture, Ambre Perrier-Gianesini et Samuel Blanc-Klaperman, qui sont allés chercher le titre en patinage artistique. 

Les messieurs s’en sont donnés à cœur joie également, notamment le biathlète Antonin Guy, qui ramène quatre breloques dont trois dorées. Les relais et épreuves par équipes témoignent également d’un savoir-faire tricolore en la matière. Cinq médailles sont issues de ces courses, les jeunes pousses françaises se hissent ensemble vers les sommets ! 

Ambre Perrier-Gianesini et son coéquipier Samuel Blanc-Klaperman ont conquis les juges avec leur programme.

Si les médailles sont prestigieuses, n’oublions tout de même pas que ces JOJ sont également le moment d’apprendre. En combiné nordique, Romane Baud n’est peut-être pas allée chercher une médaille, mais que ce soit en individuel ou par équipe, la tricolore est plus que satisfaite de sa quinzaine coréenne. Lola Bugeaud est certes quelque peu déçue de ses classements en individuel, mais après une qualification rendue difficile par une préparation perturbée, la biathlète se satisfait de cette expérience unique.

Les soixante-cinq représentants français lors de ces JOJ ont gagné un vécu qui leur servira à coup sûr dans leurs carrières. Et c’est sûrement ça le plus important, ajouté à l’esprit de cette compétition. 

Ces JOJ promettent donc des Jeux Olympiques d’Hiver 2026 et 2030 de très haut niveau, la jeune garde montre déjà les dents. Outre nos tricolores, d’autres espoirs ont pris date pour les échéances internationales seniors à venir… 

Romane Baud a brillé dans le ciel coréen.

La Néerlandaise Angel Daleman repart de Corée avec quatre médailles dont trois en or en patinage de vitesse, la Japonaise Mao Shimada a dominé outrageusement le patinage artistique en individuel et l’Italienne Flora Tabanelli semble déjà prête à concurrencer Eileen Gu et Tess Ledeux après ses deux titres en slopestyle et big air. 

Les plus de deux-cent-soixante-dix-mille spectateurs présents lors de cette quinzaine olympique en ont eu pour leur grade ! Et notre délégation française revient avec des étoiles plein les yeux, et l’envie de revivre cette fête… 

Pour ça, il va falloir s’imposer dans la cour des grands… Mais on ne se fait pas trop de soucis. Une telle moisson de médailles annonce de belles choses, en 2026, mais sans doute également à la maison en 2030… 

L’avenir s’annonce radieux pour cette génération ÀBLOCK!. 

Les relais français ont dominé durant ces JOJ.

Ouverture : ©️ CNOSF/KMSP

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

K-Méléon

K-Méléon

Très jeune, K-Méléon développe une sensibilité aigüe pour la musique tous styles confondus. Ses premières influences

Lire plus »
Aude Biannic, celle qui pédale pour les autres

Aude Biannic, celle qui pédale pour les autres

On met très souvent en avant les leaders de chaque formation, mais qui sont-ils sans leurs équipiers ? En fin de carrière, Aude Biannic reste une coéquipière de luxe pour sa leadeuse Annemiek van Vleuten. Portrait d’une Bretonne qui est d’une aide précieuse pour la suprématie de son équipe.

Lire plus »
Adrienne Bolland

Adrienne Bolland, l’intrépide étoile de l’aviation française

Elle était un drôle de phénomène, une casse-cou de l’aviation des Années folles. Il y a cent ans, le 1er avril 1921, en devenant la première femme à traverser la mythique Cordillère des Andes, à bord de son G3 Caudron, Adrienne Bolland a ouvert l’horizon à ses semblables, bien avant les grands noms célébrés de l’aviation : des hommes tels que Mermoz ou Saint-Exupéry. Récit d’une pionnière terriblement attachante.

Lire plus »
Jeux de Beijing 2022 Les pionnières des JO d'hiverMarielle et Christine Goitsche

Jeux de Beijing 2022 : les pionnières des JO d’hiver

Les Jeux Olympiques de Pékin sont maintenant à porté de skis. En attendant le 4 février, ÀBLOCK! vous propose de (re)plonger dans l’histoire féminine des JO d’hiver. Retour sur 6 pionnières olympiques (dont les soeurs Goitschel sur notre photo) qui ont fait de la neige et la glace leurs podiums.

Lire plus »

Plongée libre : les femmes comme des poissons dans l’eau

Nouvelle pépite sur les écrans dans le viseur de ÀBLOCK! : la série documentaire « Sports d’ailleurs » sur Netflix. Une plongée fascinante dans diverses cultures et les sports originaux que ces communautés pratiquent. On vous emmène faire un voyage dans « Le Grand bleu » avec l’épisode 3 consacré à la plongée libre, sport national aux Philippines où les femmes règnent sur les mers…

Lire plus »
Clarisse Agbegnenou

Clarisse Agbegnenou : 5 infos pour briller en kimono

Désignée porte-drapeau de la délégation française aux JO de Tokyo 2021 au côté du gymnaste Samir Ait-Saïd, elle est multiple médaillée en trois couleurs, et surtout de la plus belle… l’or. La judokate a su s’imposer sur les tatamis et devenir l’une des meilleures combattantes mondiales. Retour sur 5 infos marquantes de la carrière de Clarisse Agbegnenou.

Lire plus »
i'm sorry majolie mccann

« I’m sorry » ou le sarcastique cri des sportives

C’est l’histoire d’un clip engagé, créé par un couple de jeunes cinéastes au fin fond du Québec et qui devient viral. L’histoire d’une vidéo tournée à la demande d’un coach de soccer qui milite pour l’égalité des sexes dans le sport. C’est l’histoire d’une vidéo qui claque.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner