Jeannie Longo La légende increvable du vélo

Jeannie Longo
En attendant le Tour de France au féminin prévu en 2022, ÀBLOCK! dresse le portrait de la plus grande cycliste française, l’as ultra-médaillée du vélo qui, malgré les « affaires », demeure une légende. En selle !

Par Claire Bonnot

Publié le 20 septembre 2020 à 12h03, mis à jour le 29 juillet 2021 à 14h59

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Adepte de la glisse depuis sa plus tendre enfance – elle naît le 31 octobre 1958 à Annecy et est élevée à Saint-Gervais-les-Bains au pays du Mont-Blanc, de quoi déjà tutoyer les sommets ! – la petite Jeannie excelle d’abord en ski alpin, intégrant même l’équipe de France universitaire, avant d’empoigner le guidon.

Qu’est-ce qui la décide à prendre ce virage ? « Je suis presque venue au vélo par accident. Je m’entraînais à vélo l’été, mais j’étais d’abord skieuse. Et un jour, on m’a conseillé de prendre une licence de cyclisme pour voir ce que ça donnerait », expliquait-elle à la télévision, en 2000.

Et on a eu raison : à ce jour, « Terminator » comme on la surnomme, reste inégalée dans le cyclisme et le sport féminin français avec 59 titres de championne de France – toutes disciplines confondues -, 13 titres de championne du monde, 38 records du monde, trois Tours de France féminin remportés et une victoire olympique.

Jeannie Logo
©Fanny Schertzer

Un palmarès unique pour une sportive au tempérament unique, à jamais populaire auprès des Français qui aiment son authenticité.

En 2011, Jeannie Longo était la sportive favorite des Français dans le journal L’Équipe – et ce, malgré les affaires de dopage.

Reine de… la petite reine

Jeannie Longo a 20 ans, en 1978, quand  elle décide d’enfourcher pour de bon le vélo en compétition. Aussitôt dit, aussitôt fait, un an après, la voilà championne de France sur route !

Et l’exploit en série se perpétue jusqu’en 1989, date à laquelle elle décide de raccrocher le guidon : onze titres de championnes de France en tout.

Autres sésames à son palmarès : quatre titres de championne du monde sur piste de 1985 à 1989, trois maillots jaunes de 1987 à 1989, et elle s’empare du record de l’heure en 1986. Rien n’arrête ce petit bout de femme increvable de 47 kilos et 1,63 m.

Après un break de deux ans – pendant lequel elle espérait notamment avoir un enfant avec son entraîneur de mari, Patrice Ciprelli – Jeannie Longo repart sur les chapeaux de roues, désireuse de remporter un titre olympique aux JO de Barcelone, en 1992.

La coureuse y parviendra en 1996 lors des JO d’Atlanta. Jacques Chirac la félicitera par téléphone. Elle a beau avoir 37 ans et être déjà surnommée « La vieille », c’est un monument, la Longo  !

Quelques années auparavant, en 1991, elle avait remporté la très prestigieuse course du Women’s Challenge aux États-Unis. 

Véritable phénomène, Jeannie Longo fera parler d’elle – et de son sport – dans les médias : une sacrée belle pub pour le cyclisme féminin qui n’intéresse pas grand monde alors !

À l’aube de l’an 2000, les lecteurs du Parisien la classent dans les vingt personnalités ayant marqué le XXe siècle, aux côtés de Jean-Paul II, Marilyn Monroe ou encore John Kennedy !

Jeannie Longo
©Ludovic Péron

C’est à 53 ans, en 2011, que Jeannie Longo décroche sa dernière médaille majeure en tant que championne de France du contre-la-montre, quatrième première place depuis 2008.

Une carrière en or à la longévité incroyable. Sans oublier ses sept participations (et quatre médailles) aux Jeux Olympiques.

Des soupçons de dopage qui ne la font pas tomber du vélo

Déraillement difficile pour Jeannie Longo en 2011. Elle est suspectée de dopage après avoir manqué par trois fois à ses obligations de localisation dans le cadre de la lutte anti-dopage. « Ça a sali ma carrière. Même si au niveau du grand public, je constate quotidiennement que cela n’a pas entaché mon image ».

Elle est finalement « relaxée de toute poursuite disciplinaire » par la Fédération Française de Cyclisme, mais les soupçons repartent de plus belle lorsque son mari, suspecté en 2011, est finalement condamné à un an de prison avec sursis pour importation frauduleuse d’EPO.

Et Jeannie Longo de se défendre dans les colonnes du Parisien en 2018 : « J’aurais préféré avoir plus de solidarité dans le milieu du cyclisme. Car si on veut être objectif, on voit très bien que ma carrière est parfaitement saine et cohérente. Quarante ans de carrière, ça ne s’invente pas quand même… »

Une ombre au tableau glorieux de la « Mamie Jannie » préférée des Français et qui continue malgré tout d’inspirer les jeunes championnes.

Jeannie Longo
©Sprinter club

Une force de la nature

Si Jeannie Longo envoie du lourd sur un vélo, à terre, elle ne se laisse pas faire non plus. C’est une fonceuse qui n’a pas sa langue dans sa poche : « Elle n’est pas toujours très diplomate. Elle engueulait tout le monde », expliquait dans Le Monde l’ancien directeur technique national Lucien Bailly.

Elle a des difficultés avec la Fédération Française de Cyclisme en 1991 car elle refuse d’utiliser les pédales de la marque qui fournit la FFC. Elle se voit alors interdire les championnats du monde de Stuttgart. Elle se bat et gagne en justice. On ne la lui fait pas à la reine Longo !

Jeannie Longo Patrice Ciprelli
©DR

Comme toutes les légendes, elle est un peu à part, s’entraîne différemment, vit différemment. Son moteur depuis toujours, c’est son mari et entraîneur, Patrice Ciprelli.

Il est son manager, son mentor, son équipe à elle. Ils ont leurs propres méthodes et ne se mélangent pas au gros du peloton. Un comportement qui crée nécessairement de l’incompréhension et des jalousies, surtout quand le résultat est là. Ceci peut expliquer cela.

Jeannie Longo
©DR

Sa force de la nature ? Sa longévité ? Elle la doit, dit-elle, à son régime alimentaire ultra-sain et à son hygiène de vie irréprochable, quasi solitaire dans ses montagnes – un chalet sur les hauteurs de Grenoble – entourée de ses chats, de ses moutons, de ses chèvres et de son âne : « Je suis totalement bio ! Mon corps ne supporte pas la chimie, pas plus que le parfum ou la lessive. Je ne mange que du frais que je passe un temps fou à cuisiner, et quelques compléments alimentaires. Je suis capable d’efforts intenses, je sais gérer mon corps et emballer mon cœur ! Et je m’entraîne toute l’année, même en plein hiver quand d’autres se bronzent au soleil des tropiques ! »

Toujours ÀBLOCK! à bientôt 62 ans, elle ne change pas de braquet, fonçant et continuant de gagner en circuit amateur. Rien ni personne ne pourrait l’empêcher de pédaler.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Vous aimerez aussi…

Corse coach vocab

Une Corse ? Cékoiça ?

Ça a un peu à voir avec l’île de Beauté, mais davantage encore avec le plongeon. Mais aucun lien avec l’univers de la natation. Alors, c’est quoi ? Une technique de défense en volley-ball ! Les joueurs, les coachs, ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Suite de notre petit lexique pratique, le dico « Coach Vocab ».

Lire plus »
Nantenin Keïta, la fusée française du tour de piste

Nantenin Keïta, la fusée française du tour de piste

Elle est une incontournable du para athlétisme. Trois fois championne du monde du 200 et 400m, championne paralympique du 400m aux Jeux de Rio 2016, Nantenin Keïta, 36 ans, ultra-déterminée avec un mental de lionne, s’est élancée pour la finale du 400m T13 femmes ce samedi après avoir terminé première de sa série pour les qualifications. Son objectif ? Aller chercher une médaille, peu importe la couleur.

Lire plus »
Jeux des jeunes

Jeux des jeunes, c’est (bien) parti !

Y a urgence. À l’occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, le CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français) vient de lancer un programme de sensibilisation de la pratique du sport chez les jeunes. En partenariat avec l’UNSS (Union Nationale du Sport Scolaire) et l’UGSEL (Fédération sportive éducative de l’enseignement catholique), il espère ainsi faire bouger une nouvelle génération de plus en plus sédentaire.

Lire plus »
Tifany Huot-Marchand« Le short-track, c’est extrême, original, spectaculaire et pourtant, ce n’est pas médiatisé…»

Tifany Huot-Marchand : « Le short-track, c’est extrême, original, spectaculaire et pourtant, ce n’est pas médiatisé…»

Elle n’a qu’une idée en tête : se qualifier pour les Jeux de Pékin. Et ainsi, pouvoir (enfin !) mettre en lumière le short-track français. Alors, pas question pour Tifany Huot-Marchand de lésiner sur les efforts. La Bisontine de 26 ans est prête à tout pour satisfaire ses ambitions olympiques. Rencontre avec une fille en patins sur laquelle glisse la pression !

Lire plus »
Maria Sharapova

Maria Sharapova, 5 infos pour briller au revers

Sur les terrains, au début des années 2000, la joueuse de tennis russe a rapidement marqué les esprits par sa détermination acharnée et son talent affirmé. Dotée d’un tempérament de feu, avec la raquette ou en entreprenariat, Maria Sharapova a conquis les courts et les cœurs. Malgré les soupçons de dopage, même après sa retraite sportive. Retour en 5 infos sur une icône qui a porté haut les couleurs de son pays.

Lire plus »
sport feminin

Le sport féminin ? En pleine lucarne !

L’été dernier, les records d’audience de la Coupe du monde féminine de foot et quelques mois plus tôt du Championnat d’Europe de handball féminin à la télévision ont prouvé que le public se passionnait de plus en plus pour les compétitions féminines. Et les dernières études ne font que réaffirmer cette réelle tendance. Pour autant, les jeux ne sont pas faits. Décryptage.

Lire plus »

Une mère, une fille et des sports dits « de mecs »

Le Podcast signé Aïda Touihri ,« Tu seras une femme », qui explore la féminité sous l’angle de la transmission familiale, propose dans cet épisode à deux voix de revenir sur une histoire sportive générationnelle, celle d’une mère footballeuse et de sa fille rugbywoman. Et c’est à écouter (aussi) sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Lauriane Lamperim

Lauriane Lamperim : « Après ma blessure, j’étais presque devenue une autre… »

Elle aimait jouer les acrobates. Tellement qu’elle fut 7 fois championne de France et multi-médaillée internationale en tumbling. Avant de se blesser grièvement. Et de faire son come-back. Mais la flamme n’était plus là. Aujourd’hui, Lauriane Lamperim a quitté le saut pour la vague. Désormais surfeuse, elle profite d’une autre vie de sportive. Rencontre avec une fille qui a su rebondir.

Lire plus »
Maria Sharapova

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une lutteuse qui ne lâche rien, deux femmes dans une auto, un 5 infos pour briller au revers avec une championne dénommée Maria (Sharapova, notre photo), la fameuse question qui tue et une initiative qui a toutes les cordes à son arc, c’est la séance de rattrapage sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner