Rechercher

Jeux Olympiques 2024La France s’enflamme

JOP 2024 : la France s’enflamme
Plus de 400 communes, 65 villes étapes, 100 sites historiques et 10 000 relayeurs. Après le projet de cérémonie d’ouverture qui vise déjà très grand, c’est au tour du parcours de la flamme olympique de nous en mettre plein la vue à travers une épopée titanesque de 68 jours.

Par Timéo Gomes

Publié le 10 juillet 2023 à 15h33

Ça y’est, ils approchent à grand pas, on en est plus si loin. Le plus grand évènement sportif au monde se déroulera à Paris avec les Jeux Olympiques, du 26 juillet au 11 aout 2024. Le rituel avant cette compétition c’est bien évidemment le parcours de la flamme olympique. Ce parcours il vient d’être révélé avec un objectif clair : rassembler.

Comme le veut la coutume, la flamme sera allumée le 16 avril 2024 sur la terre des Jeux antiques, en Grèce, à Olympie, à l’aide d’un miroir parabolique qui concentre les rayons du soleil. Elle arrive ensuite dans la cité phocéenne à bord du Belem, le 8 mai. La 2e plus grosse ville française en point de départ d’un parcours gigantesque.

Après un petit détour par la Corse, c’est tout l’hémisphère Ouest du pays qui sera mis à l’honneur. De Toulouse aux plages du débarquement en passant par Bordeaux, pour finir sur la pointe Finistère à Brest le 7 juin.

Et ce n’est pas un hasard si cette première partie de parcours se termine ici. En effet, la région bretonne offre une frontière avec l’océan, l’occasion pour ces JO 2024 d’appuyer encore plus leur volonté d’unir largement.

S’il y’avait bien une erreur à ne pas faire, c’était celle de limiter la France à son hexagone. Pour cela, du 8 au 17 juin le parcours prendra la forme du « Relais des Océans ». Une période durant laquelle les pays d’outre-mer seront le point d’attention centrale de tout ce parcours.

La flamme ira illuminer de son feu, dans l’ordre : Guyane, Réunion, Polynésie française, Guadeloupe et enfin Martinique. On voyait déjà un intérêt particulier pour l’outre-mer de la part du comité, avec l’organisation des épreuves de surf à Tahiti mais cela se confirme logiquement avec cette flamme olympique.

Retour en France métropolitaine à Nice le 18 juin, qui sera le point de départ de la dernière grosse partie de ce tracé. Le moment parfait pour visiter des sites historiques de la culture française, mais aussi de faire des petits clins d’œil à l’histoire. Notamment à Chamonix où la flamme sera de passage le 23 juin lors de la journée Olympique, comme un symbole pour honorer le centenaire des premiers JO d’hiver qui s’y déroulait.

Le flambeau fera ensuite son chemin jusque Lille, avant d’entamer une ultime descente vers la ville hôte, Paris. Ville lumière dans laquelle sera allumée la vasque le 26 juillet au Trocadéro, signifiant enfin le vrai début des festivités !

©Shutterstock

Bien évidemment ici, seules les grandes étapes ont été cité mais ça serait presque oublier toutes les plus petites villes, non habituées à recevoir ce type d’évènement qui auront la chance pendant un court instant, de voir le feu de l’olympisme passer chez eux.

Avec une telle traversée de la France métropolitaine et d’outre-mer, on remarque d’autant plus l’idée d’unité et de Jeux français plus que parisiens qui veut être véhiculé. On aura peut-être qu’une seule chance de profiter d’un tel évènement alors il faudra y être présent et surtout ÀBLOCK!.

Ouverture ©Shutterstock

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Marion Desquenne : « Dans le skate, tu rencontres des filles qui gomment leur féminité. C’est une sorte d’armure. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

La genèse du basket féminin, une réalisatrice qui roule sur les préjugés (via son doc Bande de Skateuses sur notre photo), une joueuse de rugby qui les plaque, une QQT (Question qui tue) pour s’ouvrir l’appétit et un Q&A (Questionnaire sportif) avec une handballeuse qui en impose, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Le service à la cuillère ? Cékoiça ?

Le service à la cuillère ? Cékoiça ?

On ne l’emploie pas en cuisine mais sur les cours de tennis. Les pros de la balle jaune connaissent bien ce coup qui n’est pas des plus nobles mais qui a ses adeptes. Pour les néophytes, l’expression peut paraître un rien obscure. Alors, c’est quoi, à votre avis, le service à la cuillère ? Les sportifs et sportives, les coachs, ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Place à notre petit lexique pratique, le dico « Coach Vocab ».

Lire plus »
Paris-Roubaix : l'Enfer des dames, saison 2 !

Paris-Roubaix : l’Enfer des dames, saison 2 !

Elles s’apprêtent à rouler en éclaireuses. Ce samedi 16 avril, la veille du départ des hommes, la deuxième édition du Paris-Roubaix féminin s’élancera sous le soleil nordiste. Des coureuses qui vont battre le pavé. Ou presque, car ces acharnées-là savent très bien où elles vont et pourquoi elles roulent : vers une plus grande reconnaissance des filles dans le cyclisme. Parcours mythique, casting de rêve… Attention au blockbuster !

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner