Rechercher

Jeux Olympiques 2024La France s’enflamme

JOP 2024 : la France s’enflamme
Plus de 400 communes, 65 villes étapes, 100 sites historiques et 10 000 relayeurs. Après le projet de cérémonie d’ouverture qui vise déjà très grand, c’est au tour du parcours de la flamme olympique de nous en mettre plein la vue à travers une épopée titanesque de 68 jours.

Par Timéo Gomes

Publié le 10 juillet 2023 à 15h33

Ça y’est, ils approchent à grand pas, on en est plus si loin. Le plus grand évènement sportif au monde se déroulera à Paris avec les Jeux Olympiques, du 26 juillet au 11 aout 2024. Le rituel avant cette compétition c’est bien évidemment le parcours de la flamme olympique. Ce parcours il vient d’être révélé avec un objectif clair : rassembler.

Comme le veut la coutume, la flamme sera allumée le 16 avril 2024 sur la terre des Jeux antiques, en Grèce, à Olympie, à l’aide d’un miroir parabolique qui concentre les rayons du soleil. Elle arrive ensuite dans la cité phocéenne à bord du Belem, le 8 mai. La 2e plus grosse ville française en point de départ d’un parcours gigantesque.

Après un petit détour par la Corse, c’est tout l’hémisphère Ouest du pays qui sera mis à l’honneur. De Toulouse aux plages du débarquement en passant par Bordeaux, pour finir sur la pointe Finistère à Brest le 7 juin.

Et ce n’est pas un hasard si cette première partie de parcours se termine ici. En effet, la région bretonne offre une frontière avec l’océan, l’occasion pour ces JO 2024 d’appuyer encore plus leur volonté d’unir largement.

S’il y’avait bien une erreur à ne pas faire, c’était celle de limiter la France à son hexagone. Pour cela, du 8 au 17 juin le parcours prendra la forme du « Relais des Océans ». Une période durant laquelle les pays d’outre-mer seront le point d’attention centrale de tout ce parcours.

La flamme ira illuminer de son feu, dans l’ordre : Guyane, Réunion, Polynésie française, Guadeloupe et enfin Martinique. On voyait déjà un intérêt particulier pour l’outre-mer de la part du comité, avec l’organisation des épreuves de surf à Tahiti mais cela se confirme logiquement avec cette flamme olympique.

Retour en France métropolitaine à Nice le 18 juin, qui sera le point de départ de la dernière grosse partie de ce tracé. Le moment parfait pour visiter des sites historiques de la culture française, mais aussi de faire des petits clins d’œil à l’histoire. Notamment à Chamonix où la flamme sera de passage le 23 juin lors de la journée Olympique, comme un symbole pour honorer le centenaire des premiers JO d’hiver qui s’y déroulait.

Le flambeau fera ensuite son chemin jusque Lille, avant d’entamer une ultime descente vers la ville hôte, Paris. Ville lumière dans laquelle sera allumée la vasque le 26 juillet au Trocadéro, signifiant enfin le vrai début des festivités !

©Shutterstock

Bien évidemment ici, seules les grandes étapes ont été cité mais ça serait presque oublier toutes les plus petites villes, non habituées à recevoir ce type d’évènement qui auront la chance pendant un court instant, de voir le feu de l’olympisme passer chez eux.

Avec une telle traversée de la France métropolitaine et d’outre-mer, on remarque d’autant plus l’idée d’unité et de Jeux français plus que parisiens qui veut être véhiculé. On aura peut-être qu’une seule chance de profiter d’un tel évènement alors il faudra y être présent et surtout ÀBLOCK!.

Ouverture ©Shutterstock

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Kids

À la puberté, faut limiter le sport oui ou non ?

Le sport, quand on est parents d’un ado, c’est un peu « Je t’aime, moi non plus ». Qu’il pratique une activité sportive, évidemment… mais pas trop quand même. « Pense aussi à l’école » ! Et puis, il paraît que le sport et la puberté ne font pas bon ménage. Il paraît…

Lire plus »
Il était une fois le baseball... féminin

Il était une fois le baseball… féminin

Il débarquera aux Jeux Olympiques 2028 de Los Angeles. Rien de très surprenant pour un sport made in America. Les femmes en ont d’abord été écartées, mais elles ont vite pris les battes en main ! Retour sur l’histoire des pionnières du baseball.

Lire plus »
Premier Round, un combat ÀBLOCK! Kids

Premier Round, un combat ÀBLOCK!

S’engager pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes des quartiers prioritaires, lutter contre la maltraitance envers les enfants sous toutes ses formes, ce sont les missions musclées de Premier Round, asso lancée par la boxeuse Rima Ayadi.

Lire plus »
Sandrine Alouf : « Mes photos de sportives, c’est une loupe sur une société ultra genrée. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière qui a le break dans le sang, une asso qui se bouge, des fonds pour donner une chance à mille petites filles, une photographe qui met à terre les préjugés et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Bon rattrapage !

Lire plus »
Mélissa Plaza : « Le slam est très thérapeutique. Quand je répare ces femmes en mettant les mots justes aux bons endroits, je me répare moi-même. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une ex-footeuse qui rejoint la Team ÀBLOCK! pour slamer sur des championnes inspirantes (Mélissa Plaza sur notre photo), un nouvel éclairage juridique sur le sport, la présentation d’un mondial qui fait des vagues et une rubrique Kids qui nous donne des ailes, c’est le top de la semaine ! Enjoy !

Lire plus »
Justine Pedemonte : « Je fais de la moto, je suis une fille… au lycée, ça fait parler. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une histoire de raquettes et volants, une femme engagée qui donne de la voix pour réparer les corps, le retour des Kids (avec la pilote moto de 16 ans, Justine Pedemonte) et une double journée de grimpe en salle, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »
Kids

Pour commencer le sport, y a un âge… ou pas ?

Développer son équilibre, apprendre l’esprit d’équipe, se dépenser… Nombreux sont les enfants à pratiquer un sport en dehors de l’école. D’ailleurs, les clubs s’ouvrent de plus en plus aux tout-petits. Mais à partir de quel âge peut-on vraiment faire du sport ?

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

24 juillet 2004, la Britannique Alison Streeter traverse la Manche pour la 43e fois

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une escrimeuse qui tire vite, des jeunes pousses au sacré coup de pédale, nos dossiers spéciaux foot et cyclisme ou encore notre série Un jour un événement (avec Alison Streeter sur notre photo), c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bonne lecture !

Lire plus »
Running

Si on tentait un marathon fractionné ?

Le #42HealthyRunningDays est lancé ! Un top départ donné à l’issue de la journée internationale de la santé, le 7 avril dernier. Késako ? Portés par la motivation, le bien-être et la santé, les coureurs se lancent le défi de réaliser 42 kilomètres en 42 jours. À leur rythme. Ainsi, l’application Running Care propose une toute nouvelle version du marathon pour les plus démotivés. Explications.

Lire plus »
La question qui tue

Une brassière, ça serre trop, j’peux pas juste mettre un sous-tif ?

Oh, ça va, avouons-le, on a toutes rêvé de faire du sport à poil sous le t-shirt ! Tellement plus confort de pas avoir un truc qui compresse la poitrine et vous scie la peau du dos ! Oui, mais non. La question qui tue, du coup, c’est : « Une brassière, c’est obligé ? Si je mettais plutôt un bon vieux soutien-gorge ? » Euh…la réponse de notre coach Nathalie Servais. Ça vaut mieux.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner