Rechercher

J'ai la flemme de faire du sport après le boulot, si j'en faisais au bureau ?

La question qui tue J'ai la flemme de faire du sport après le boulot, si j'en faisais au bureau ?
Et si on passait autant de temps à prendre soin de soi qu’à bosser ? Ok, on sait, après le taf, on n’a pas toujours le courage d’aller transpirer au sport. Taratata, nous, chez ÀBLOCK!, on te lâche pas comme ça. Viens voir là, on t'a concocté quelques exercices discrets à faire en direct de l’open-space.

Par Clotilde Boulet

Publié le 02 septembre 2022 à 17h00, mis à jour le 05 septembre 2022 à 13h38

Se coucher tôt, se cuisiner un bon dîner, penser à répondre au message de Pierre, Paul et Jacques, appeler Mamie, changer les draps, lire au moins trois pages de ce bouquin qui traîne depuis des mois sur la table basse, faire un soin capillaire qu’on laisserait poser (enfin !) plus de trente secondes, finir ce dossier hyper important pour la réu de mardi et aller à la salle. Faire tout ça en 24h, ça paraît impossible.

Du coup, ça arrive qu’on n’appelle pas Mamie, qu’on remette à plus tard les réponses aux textos des copains, qu’on attende une semaine de plus pour changer les draps, qu’on se fasse livrer une pizza… Et qu’on passe devant la salle de sport sans s’arrêter.  

Au fond, ça n’est pas grave. Personne n’a de super pouvoir qui lui permet de tout faire en un minimum de temps, c’est-à-dire en 24h (moins les heures de sommeil), c’est peu pour réussir à tout biffer sur sa to-do !

Notre conseil ? Priorise tes devoirs et tes besoins. Là, on sait, tu vas dire que t’as pas le temps de faire du sport, mais ne fais pas l’autruche, tout est question de choix. Si si. Donc, si tu ne fais pas le choix d’aller au sport après le boulot, essaye ces exercices à faire au bureau en deux temps trois mouvements, (presque) incognito.

©Shutterstock

Parce que, s’il y a bien un truc auquel un emploi du temps trop chargé ne devrait pas nous forcer à renoncer, c’est notre bien-être et notre santé ! T’es OK avec ça ? Alors, on y va !

  • Exercice n°1 : pour travailler les jambes, on peut tout simplement se déplacer… sur la pointe des pieds. Certes, t’auras peut-être une drôle de démarche jusqu’à la machine à café, mais tes mollets te diront merci.  
  • Exercice n°2 : pour les cuisses, avance tes fesses au bord de ta chaise de bureau et tend un jambe. Tu peux poser ce dossier rigide, hyper chiant et lourd, sur ta cuisse ou exercer une pression avec ta main, pour plus d’efficacité. On reste 30 secondes la jambe en l’air et on alterne, gauche-droite.  
  • Exercice n°3 : envie d’un fessier rebondi ? Contente-toi de contracter une fesse après l’autre (ou les deux simultanément), le plus de fois possible, en prenant des petites pauses. Par exemple, tu peux faire des séries de 10 ou 20 secondes.  

 

Ps : Sinon, tu peux aussi profiter de chaque instant seul·e (dans l’ascenseur, aux toilettes, etc) pour faire quelques squats. Et au pire, si quelqu’un te surprend, tu peux toujours faire mine de ramasser un truc par terre… 

©Shutterstock

  • Exercice n°4 : pas le temps d’entretenir (ou de créer) tes tablettes de chocolat ? On profite de cette réunion Zoom interminable pour les travailler. Rien de plus simple, il suffit simplement de s’installer correctement, le dos bien droit, sur sa chaise et de lever les deux pieds à quelques centimètres du sol. On contracte les abdos et on garde l’équilibre 10 secondes minimum. Et puis on recommence !  
  • Exercice n°5 : Enfin, pour les bras, tu auras besoin d’une bouteille/gourde de plus ou moins 1L (remplie, hein !). Dos bien droit, bras posé en angle droit sur le bureau, bouteille dans la main, on la monte vers son épaule par séries de 10.  

 

Voilà de quoi optimiser le temps au bureau et gagner en énergie tout au long de la semaine ! Et n’oublie pas, si tu passes la majorité de ta journée assis·e, étire-toi régulièrement et fais plusieurs courtes pauses durant lesquelles tu lâches l’écran des yeux et tu dégourdis tes guiboles. 

Bon, tout ça ne t’empêche pas d’aller au sport, hein ! Parce que faut aussi savoir se vider la tête et c’est pas entre les quatre murs de ton bureau que tu réussiras à déconnecter.

En attendant, va donc te chercher un kawa sur la pointe des pieds !

Ouverture ©Shutterstock

D'autres épisodes de "Les dessous du fitness"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Kids

À la puberté, faut limiter le sport oui ou non ?

Le sport, quand on est parents d’un ado, c’est un peu « Je t’aime, moi non plus ». Qu’il pratique une activité sportive, évidemment… mais pas trop quand même. « Pense aussi à l’école » ! Et puis, il paraît que le sport et la puberté ne font pas bon ménage. Il paraît…

Lire plus »
Il était une fois le baseball... féminin

Il était une fois le baseball… féminin

Il débarquera aux Jeux Olympiques 2028 de Los Angeles. Rien de très surprenant pour un sport made in America. Les femmes en ont d’abord été écartées, mais elles ont vite pris les battes en main ! Retour sur l’histoire des pionnières du baseball.

Lire plus »
Premier Round, un combat ÀBLOCK! Kids

Premier Round, un combat ÀBLOCK!

S’engager pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes des quartiers prioritaires, lutter contre la maltraitance envers les enfants sous toutes ses formes, ce sont les missions musclées de Premier Round, asso lancée par la boxeuse Rima Ayadi.

Lire plus »
Sandrine Alouf : « Mes photos de sportives, c’est une loupe sur une société ultra genrée. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière qui a le break dans le sang, une asso qui se bouge, des fonds pour donner une chance à mille petites filles, une photographe qui met à terre les préjugés et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Bon rattrapage !

Lire plus »
Mélissa Plaza : « Le slam est très thérapeutique. Quand je répare ces femmes en mettant les mots justes aux bons endroits, je me répare moi-même. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une ex-footeuse qui rejoint la Team ÀBLOCK! pour slamer sur des championnes inspirantes (Mélissa Plaza sur notre photo), un nouvel éclairage juridique sur le sport, la présentation d’un mondial qui fait des vagues et une rubrique Kids qui nous donne des ailes, c’est le top de la semaine ! Enjoy !

Lire plus »
Justine Pedemonte : « Je fais de la moto, je suis une fille… au lycée, ça fait parler. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une histoire de raquettes et volants, une femme engagée qui donne de la voix pour réparer les corps, le retour des Kids (avec la pilote moto de 16 ans, Justine Pedemonte) et une double journée de grimpe en salle, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »
Kids

Pour commencer le sport, y a un âge… ou pas ?

Développer son équilibre, apprendre l’esprit d’équipe, se dépenser… Nombreux sont les enfants à pratiquer un sport en dehors de l’école. D’ailleurs, les clubs s’ouvrent de plus en plus aux tout-petits. Mais à partir de quel âge peut-on vraiment faire du sport ?

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Martine Rolland

Martine Rolland : « Je suis une alpiniste avant d’être une femme. »

Elle fut la première femme guide de haute montagne en Europe. L’alpinisme, pour elle, c’est avant tout une histoire d’amour. Celle qui la lie à son mari, Jean-Jacques, qui l’a initiée à la montagne et l’a soutenue lorsqu’elle a voulu faire de sa passion son métier. Martine Rolland est une pionnière discrète, étonnante et captivante. Elle se raconte dans un livre* et sur ÀBLOCK!

Lire plus »
Laurence Fischer 5 infos pour briller en karatégi

Laurence Fischer : 5 infos pour briller en karatégi

Elle a marqué les tatamis et œuvre aujourd’hui au sein du ministère des Affaires étrangères pour faire du sport un outil d’influence, de développement et de reconstruction. Une sportive combinant grand cœur et mental de guerrière, ça valait bien un retour en 5 infos sur la carrière d’une des plus grandes karatékas du monde.

Lire plus »
Paola Calvo : « À Juárez, toutes les femmes sont des combattantes. »

Paola Calvo : « À Juárez, toutes les femmes sont des combattantes. »

La lutte comme outil d’émancipation. Dans son film « Luchadoras », tout juste récompensé d’un prix spécial aux Sportel Awards à Monaco, la réalisatrice vénézuélienne, Paola Calvo, filme des combattantes de ‘Lucha Libre’ dans l’une des villes les plus dangereuses au monde. Trois catcheuses pour qui monter sur un ring aide à rester femme. Interview d’une cinéaste engagée qui veut faire changer le monde.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner