Rechercher

Philippe Herbette« Aujourd’hui, les salles de sport donnent naissance à des fitness-models. »

Philippe Herbette/ Podcast
Il a été champion de France de culturisme en 1993, avant de lancer l’une des enseignes de salles de sport les plus connues, Fitness Park. De ces salles encore considérées comme des temples de la masculinité, certaines femmes n’osent toujours pas pousser les portes. Pourquoi ? Tentative d’explication au micro d’ÀBLOCK! avec Philippe Herbette, grand patron et grand sportif.

Publié le 27 juin 2023 à 9h55, mis à jour le 03 juillet 2023 à 9h51

Il est devenu chef d’entreprise à l’âge de 21 ans, dans l’univers du muscle, celui qu’il a côtoyé pendant des années lorsqu’il s’entraînait pour devenir un champion de bodybuilding, ce qui fut fait en 1993.

Sa première salle de sport s’est ouverte dans l’Oise, il y a plus de trente ans, et il est aujourd’hui, à 51 ans, à la tête de près de trois-cents structures en France et dans le monde, sous l’enseigne Fitness Park.

Les femmes, pourtant, n’osent pas toujours, encore aujourd’hui, pousser les portes de ces salles où les hommes pratiquent la musculation.

Philippe Herbette, lui, défend la mixité, avec une ambition forte de réunir tout ce beau monde dans un même espace. Conscient que le corps, les muscles, peuvent être des outils de revendication et d’émancipation essentiels. Échange avec un businessman dans le vent.

Un podcast à retrouver sur Spotify et toutes les plateformes d’écoute

Extraits choisis :

« On va vers la parité dans les salles de sport, peut-être même qu’un jour on y verra plus de femmes que d’hommes. »

« Il y a des femmes qui ont besoin encore d’être rassurées car, peut-être oui, y a-t-il trop de testostérones dans les salles, mais au bout de quelques séances, elles n’ont plus d’appréhension. «

« On n’a pas besoin de faire évoluer notre concept, on ne cherche pas à féminiser nos clubs, l’évolution du fitness répond à un changement dans la société et ça va dans ce sens. Je constate que, quand j’ai ouvert ma première salle et quand je me suis entraîné en 1986, même les hommes ne pratiquaient pas beaucoup le fitness. Aujourd’hui, ça n’a plus rien à voir, c’est devenu un phénomène de société. »

  • Un podcast à retrouver également sur la plateforme myLymedias et sur toutes les plateformes d’écoute
  • Présenté par la journaliste Valérie Domain, fondatrice d’ÀBLOCK!
Ouverture ©shehanhanwellage

D'autres épisodes de "Les dessous du fitness"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi écouter…

Kids

Terrains de jeux : la cours de récré, un labo de société (2e mi-temps)

Deuxième mi-temps de ce podcast consacré à l’égalité filles-garçons à l’école et plus précisément au sein même de la cour de récréation. Comment l’espace se définit-il, comment les filles trouvent leur place, comment cela peut avoir une incidence sur leur comportement d’adulte… La géographe du genre Edith Maruéjouls nous éclaire dans le podcast Papas Poules en partenariat avec ÀBLOCK! Instructif.

Écoutez »
Marie-Amélie Le Fur

Marie Amélie Le Fur : « J’ai envie de rendre un peu de ce qu’on m’a donné. »

Trois médailles d’or olympiques en para-athlétisme et une confiance en la vie aussi belle qu’inspirante. Marie Amélie Le Fur est une femme de défis qui n’a jamais voulu regarder en arrière. Cet accident de scooter qui lui a volé sa jambe lui a aussi donner de la hargne, une hargne constructive. Aujourd’hui, elle préside le Comité paralympique et a les yeux rivés sur les JOP 2024 à Paris.

Écoutez »

Vous aimerez aussi…

Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une gymnaste qui a dépassé la dépression et les embûches pour mieux performer, une warrior qui a passé la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo) ou encore une nageuse ambitieuse et une runneuse qui nous emmène dans les coulisses de sa vie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le témoignage d’une grimpeuse qui veut passer la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo), une snowboardeuse qui s’est offert un podium au Canada ou encore notre rendez-vous spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner