Coupe du monde de Slalom de canoë-kayak 2022 Raz-de-marée à haute vitesse !

Coupe du monde de Slalom de canoë-kayak 2022, raz-de-marée à haute vitesse à Pau !
La quatrième étape de la Coupe du monde de Slalom de canoë-kayak s'ouvre à Pau. Devant son public, la délégation française, les filles en tête, compte bien surfer sur une vague d'encouragements et de succès.

Par Alexandre Hozé

Publié le 26 août 2022 à 13h02, mis à jour le 26 août 2022 à 19h02

On est sur un sacré mois d’août ! Championnats Sportifs européens, Mondiaux de Boomerang (avec une Marie Appriou on fire), Coupe du monde de surf, Euro de natation… et on en passe ! Ça en fait des sportives qui enchaînent les grosses performances ! Et ça ne s’arrête toujours pas ! 

Après les championnats du monde de Sprint et Paracanoë, c’est à un autre type de rameur de s’illustrer. À Pau, la quatrième étape de la Coupe du monde de Slalom de canoë-kayak se déroule du 26 au 28 août. 

Et ça va aller vite au Stade d’Eaux Vives du parc aquasports. Les champions et championnes étaient déjà sur place depuis quelques jours… pour l’entraînement, rassurez-vous. Car si en Sprint les parcours sont presque tous les mêmes, en Slalom, c’est une autre affaire. 

Chaque rivière a sa particularité, ses propres courants et pièges… Donc, préparation sur site obligatoire pour les participants ! Depuis le 22 août, ça défile ! 

Mais, à partir de ce 26 août, fini l’entraînement ! Sur l’intégralité du week-end, les spectateurs assisteront à du grand spectacle. Et si vous êtes déjà rentrés de vacances, Eurosport et L’Equipe Live vous permettront de les prolonger encore un peu depuis votre canapé. 

Et ça va valoir le coup d’œil ! Le parcours de Pau est en effet réputé dans le milieu du slalom. Cette année, ce sera la septième fois que la Coupe du monde passe dans ces eaux de la Nouvelle-Aquitaine. Et pour cause : un parcours de trois-cents mètres avec une inclinaison de 2 %. 

Dis comme ça, ce n’est peut-être pas très impressionnant, mais une chose est sûre : vous n’aimeriez pas vous trouver au sommet de cette rivière (la descente est quelque peu mouvementée). 

Les championnes sur place, elles, n’hésitent pas ! Quand on possède un statut de l’une des meilleures de la planète en Slalom, pas le choix, il faut foncer ! Et à domicile, nos Bleues ont bien l’intention d’assurer. 

©Fédération Française de Canoë-kayak

Que ce soit en Canoë, en Kayak ou en Slalom extrême (c’est trop simple sinon), la France est représentée et de belle manière. Il en était d’ailleurs de même aux championnats du monde en Allemagne, il y a un mois. 

Marjorie Delassus, spécialiste du Canoë, nourrit de grands objectifs pour ce week-end. Sixième des derniers mondiaux, cette étape française est l’occasion pour elle de recoller au classement général. Huitième avant le 26 août, elle reste à proximité du podium et une victoire la relancerait complètement. 

Idem pour Camille Prigent en Kayak. Pointant également à la huitième place du général, cette fin de saison est l’occasion pour elle de continuer d’engranger de l’expérience afin de revenir plus forte. Sa sœur Romane sera aussi de la partie. 

Marjorie Delassus est une habituée des rivières françaises.

En ce qui concerne le Slalom extrême, ces trois filles seront au départ. Pourquoi se contenter d’une seule épreuve ? Emma Vuitton fera de même. De quoi ravir le public local ! 

Les messieurs ne sont pas en reste, le frère de Marjorie Delassus, Anatole, débarque en tant que vice-champion du monde du Slalom extrême. Pour certains, le canoë-kayak semble être une affaire de famille. 

Boris Neveu, médaillé de bronze aux mondiaux en Kayak et Nicolas Gestin, troisième du général de la Coupe du monde en Canoë, sont également du voyage pour assurer à domicile. 

Autant de bonnes raisons pour profiter d’un des derniers week-ends pré-rentrée pour soutenir les sportifs et sportives français. 

Ouverture Camille Prigent...©Papia

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Grace Geyoro, la métronome bleue

Grace Geyoro, la métronome bleue

Les jeunes prennent peu à peu le pouvoir en équipe de France. À force de talent et de volonté, Grace Geyoro s’est installée dans le onze de départ de Corinne Diacre. Maintenant, la milieu de terrain veut tout déchirer.

Lire plus »
Manon Petit-Lenoir : « Sur mon snowboard, j’ai parfois une sacrée pression, mais j’en ai besoin ! »

Manon Petit-Lenoir : « Sur mon snowboard, j’ai parfois une sacrée pression, mais j’en ai besoin ! »

Elle a su rider son snowboard jusqu’aux JO de Pékin. À tout juste 23 ans et après une foule de podiums en championnats de France, Coupes du monde et Jeux Olympiques de la jeunesse, la haute-savoyarde d’origine, Manon Petit-Lenoir, est une fonceuse qui glisse à l’adrénaline et a su se relever d’une (très) mauvaise chute pour reprendre le flambeau du sport de (très) haut niveau. Conversation avec une fille qui planche tous les jours pour gagner.

Lire plus »
18 juillet 2021 Alice Modolo s'offre un record du monde d’apnée féminin

18 juillet 2021, Alice Modolo s’offre un record du monde d’apnée féminin

Dans l’eau claire et chaude des Bahamas, le 18 juillet 2021, la Française Alice Modolo a porté le record du monde d’apnée en poids constant bi-palmes à 95 mètres de profondeur. Un exploit réalisé dans le cadre de la célèbre compétition Vertical Blue, qui réunit les meilleures apnéistes mondiaux. Un record qui en appelle d’autres quand on connaît le mental de la championne.

Lire plus »
Adélaïde : « En parkour, pas besoin de faire des vrilles ou de grimper sur les toits pour s’amuser ! »

Adélaïde : « En parkour, pas besoin de faire des vrilles ou de grimper sur les toits pour s’amuser ! »

Elle a découvert ce sport acrobatique par hasard. Et n’a plus jamais cessé de pratiquer depuis. Adélaïde Gandrille, traceuse et présidente de l’association Pink Parkour, a trouvé dans le PK comme on appelle le parkour chez les initiés, un moyen de s’épanouir, physiquement et intellectuellement. Témoignage d’une fille qui sait comment franchir tous les obstacles.

Lire plus »
Kenza Dali, la surprise à répétition

Kenza Dali, la surprise à répétition

Les Bleues sont prêtes à aller au charbon pour ramener la coupe à la maison. Avec en première ligne, Kenza Dali. Habituée à déjouer les pronostics, la milieu de terrain veut valider un come-back renversant de la plus belle des manières.

Lire plus »
Su-Wei Hsieh

Su-Wei Hsieh, l’esprit libre du tennis qui n’a rien à perdre

Elle inaugure son 16e Roland-Garros. En double, c’est la magicienne des courts. En simple, elle aime jouer les coupeuses de têtes du circuit féminin, même si elle n’a pas encore trouvé la recette pour gravir les marches des podiums. Mais, à 35 ans, la Taïwanaise Sue-Wei Hseih est l’une des joueuses de tennis les plus attachantes. Polyvalence, jeu atypique et force mentale, la numéro 1 mondiale en double, 64e en simple, séduit le monde de la raquette. Portrait d’une fille aux nombreux rebonds.

Lire plus »
Marche

En marche pour Paris 2024 !

Portée par le partage, l’unité et la découverte, l’Association Leti Sports Académie passera la ligne de départ le 26 avril prochain au Havre pour un Tour de France à la marche jusqu’aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Vous en êtes ?

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner