Sports de combat, bien plus qu'un exutoire

sport de combat
Sur ring ou sur tatamis, on les confond souvent. Pourtant, entre la boxe anglaise, le judo, l’escrime en passant par la lutte ou le krav maga, il en existe de très différents. Et si certains les disent violents, ils peuvent aussi et surtout apporter des bénéfices inattendus. Décryptage.

Par Valérie Domain

Publié le 03 mars 2020 à 9h10, mis à jour le 29 juillet 2021 à 15h40

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Recevoir un crochet du droit ou un uppercut n’est pas forcément très attractif de prime abord.

Les sports de combat sont souvent associés à la violence, aux excès, au déchainement de brutalité… Pourtant, derrière le coup, il y a une logique, une méthode, une stratégie quasi insoupçonnée pour les non-initiés. Les sports de combat ne sont pas qu’un exutoire, leur portée dépasse de loin le cadre de l’exécution et de l’entrainement.

« Grâce à la boxe, aujourd’hui, je suis devenu plus calme, toujours attentif, à l’écoute. La boxe m’a apporté la sérénité. Avant la pratique de ce sport, j’étais de nature impulsive, cela m’a permis de canaliser mon énergie », confie Jean-Marc Mormeck, six fois champion du monde de boxe anglaise des poids lourds-légers.

Mental, philosophie de vie, respect d’autrui, renforcement musculaire, les bienfaits des sports de combat ne sont plus à démontrer. « Ils permettent de développer un 6e sens. Il faut être tout le temps aux aguets pour parer les coups, cela permet de développer la vision, d’être réactif. La perspective du coup peut pétrifier, terrifier, savoir l’aborder permet de gagner en assurance », explique l’ancien champion.

Les femmes entrent en scène

karate

Aujourd’hui, les sports de combat font de plus en en plus d’émules, notamment parmi les femmes, attirées par ces activités qui mixent plaisir et efficacité.

Elles permettent de se défouler, de travailler sa condition physique, tout en apportant du sens  : recherche du dépassement de soi et de la confiance en soi. Face à cet engouement, le choix se fait de plus en plus vaste.

Dans la catégorie boxe, la plus connue est la boxe anglaise avec les poings (gantés), la savate (ou boxe française) avec les poings et les pieds mais pas les tibias, à l’inverse du kick boxing ou de la boxe thaï.

Dans les salles de dojo, il y a bien sûr judo, karaté mais aussi taekwondo, kung fu, aïkido ou encore le krav maga (issu de l’entrainement des soldats de l’armée israélienne) basé sur les techniques de self défense.

Des « dérivés » commencent à voir le jour, comme l’adi boxing ou le body combat qui permettent de tonifier le corps en associant des exercices de fitness à des mouvements issus des arts martiaux.

Lâcher les mauvaises énergies

boxe femme

Activités physiques intenses, ces pratiques sollicitent tous les muscles, font travailler la souplesse, la rapidité, la coordination des mouvements.

Elles permettent aussi de travailler le gainage et la gestion du souffle. Idéal pour sculpter son corps et perdre du poids. « Tous les sports de combat permettent de développer une assurance naturelle, un équilibre. On gagne en aisance, on peut échanger, s’exprimer plus facilement. C’est très utile au bureau, pour s’imposer en réunion, donner son point de vue face aux collègues  ! » s’exclame Jean-Marc Mormeck. « Et quand vous frappez dans un sac, vous lâchez les mauvaises énergies accumulées de la journée, vous aiguisez vos sens, apprenez à gérer vos émotions, vous travaillez sur vous », ajoute-t-il.

La conjugaison du travail de la force physique et de la force mentale est excellente pour évacuer les tensions et se sentir bien dans sa peau grâce à une bonne maîtrise de soi. Un atout pour affronter n’importe quelle situation au quotidien. Bref, pour avoir la pêche, montez sur le ring  !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Vous aimerez aussi…

Alice Modolo Best of

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des femmes à Tokyo ! Mais pas que… Une pongiste qui y croit, une femme jamais sans son canoë, une lanceuse de disque qui rêve d’or, une sprinteuse adepte de records, une hurdleuse qui avale les haies sont de la partie pour les Jeux. En bonus, un sauvetage dans le grand bassin des JO de 1960, un nouveau record de France pour la sirène de l’apnée (Alice Modolo sur notre photo) et une rencontre avec une femme qui borde ses voiles. Un peu de lecture pour boucler juillet !

Lire plus »
Tifany Huot-Marchand

Tifany Huot-Marchand : « Le short-track, c’est extrême, original, spectaculaire et pourtant, ce n’est pas médiatisé…»

Elle n’a qu’une idée en tête : se qualifier pour les Jeux de Pékin. Et ainsi, pouvoir (enfin !) mettre en lumière le short-track français. Alors, pas question pour Tifany Huot-Marchand de lésiner sur les efforts. La Bisontine de 26 ans est prête à tout pour satisfaire ses ambitions olympiques. Rencontre avec une fille en patins sur laquelle glisse la pression !

Lire plus »
Agnès Fanjaud

Agnès Fanjaud : « De l’Or en 2024 pour…les dirigeant.e.s ? »

13 septembre 2017, Lima, Pérou. Sur l’écran géant du CREPS de Dijon est diffusée, en direct, la cérémonie qui va révéler le grand organisateur des Jeux 2024. S’affichent les officiels dans l’attente de la décision de la ville hôte. Joies et réjouissances à l’annonce de Paris ! Et que voit-on sur l’écran pour la photo de famille des fédérations… ?

Lire plus »
Shaikha Al Qassemi

Shaikha Al Qassemi, celle que le CrossFit a émancipée

Le CrossFit lui a permis de faire la paix avec son corps. À 32 ans, Shaikha Al Qassemi a puisé, dans la discipline, la force de suivre sa propre voie et de s’épanouir physiquement, loin des stéréotypes et des diktats qui régissent la norme. Désormais à l’aise dans ses baskets et bien dans sa tête, l’athlète émiratie n’a qu’une envie, servir d’exemple quitte, en levant des poids, à soulever des montagnes.

Lire plus »
Agathe Bessard

Agathe Bessard : « En skeleton, t’as pas le choix, il faut foncer ! »

Une fusée qui glisse comme elle respire, un sang-froid et une concentration inébranlables… Celle qui aime se surnommer « Fast & Curious » a une longueur d’avance : pionnière dans le skeleton féminin français, médaillée de bronze aux JO de La Jeunesse 2016, vice-championne d’Europe junior par deux fois et au bout du tunnel (de glace) : les JO d’hiver 2022. Rencontre tout schuss avec une reine de la luge.

Lire plus »
sport femme banlieue

Les filles, pas de quartiers !

Longtemps oubliée, la problématique de l’accès des filles au sport dans certains quartiers est désormais mieux traitée, et les actions se multiplient pour réinjecter un peu de mixité dans ces territoires délaissés.

Lire plus »
Surya Bonaly

Surya Bonaly : 5 infos pour briller sur la glace

À l’image d’une Simone Biles, championne avant-gardiste de la gymnastique, Surya Bonaly marqua le monde du patinage artistique dans les années 1990 de ses prouesses interdites. La multi championne de France et d’Europe et vice-championne du monde par trois fois, a toujours voulu briser la glace des conventions pour faire évoluer son sport, au grand dam des juges, mais pour le plus grand plaisir du public. Ou comment devenir une Reine des glaces en 5 (r)évolutions !

Lire plus »
MMA Grand Prix

Le MMA ouvre ses cages

En réel ou en virtuel, voici THE soirée inédite de sports de combat ! Le MMA Grand Prix lance sa 3e édition en présence de public et en live, ce jeudi. Devant l’écran ou dans les tribunes, à vos gants !

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner