Rechercher

« I’m sorry » Ou le sarcastique cri des sportives

i'm sorry majolie mccann
C’est l’histoire d’un clip engagé, créé par un couple de jeunes cinéastes au fin fond du Québec et qui devient viral. L’histoire d’une vidéo tournée à la demande d’un coach de soccer qui milite pour l’égalité des sexes dans le sport. C’est l’histoire d’une vidéo qui claque.

Par Valérie Domain

Publié le 24 février 2021 à 10h07, mis à jour le 28 juin 2021 à 17h09

C’est un homme, un entraîneur de foot et de soccer. Il s’appelle Mohamed Amine Mesri, il vit au Québec, du côté de Gatineau. Mais ce n’est pas l’important.

Lui, ce qui le motive, au-delà des frontières, c’est l’égalité femme-homme dans le sport. Il y a trois ans, il s’est donné pour mission de promouvoir l’égalité des sexes dans la sphère sportive. Dont acte : il vient de poster une vidéo de sensibilisation sur les réseaux sociaux.

Une vidéo (en anglais) dénonçant les critiques qu’entendent encore trop souvent les athlètes féminines. Celles qu’il entraîne dans ses équipes de soccer et de foot. Et toutes les autres. De par le monde. La vidéo « I’m sorry » est devenue virale. « Femmes ou hommes, il n’y a pas de différence, ce sont juste des athlètes et c’est comme ça qu’on devrait le voir », martèle-t-il.

« En ce moment, on trouve qu’il y a un manque de respect envers les femmes. Il y a des préjugés, certaines filles n’ont même plus le goût de jouer après un certain âge parce qu’elles se font critiquer », confie sur Radio Canada Toni Derviskadic, le responsable de la branche soccer de CoachM, la boîte de Mesri.

La vidéo a un petit côté Nike, dans la même mouvance que celles produites par l’équipementier. Sauf que… « La plupart des vidéos de Nike sont en lien avec l’égalité salariale des athlètes professionnels, nous c’est plus par rapport au fait que les filles sont dénigrées dans le sport en général », précise Toni Derviskadic.

Les créateurs de la vidéo, deux passionnés de ciné, Majolie McCann et Félix Côté, ont joué sur le sarcasme davantage que sur l’émotion.

Et c’est gagné : « On voulait un peu d’arrogance. Ce n’est pas  »Je m’excuse d’être moi », mais “Je suis désolée que tu penses ça de moi“. On voulait faire une vidéo qui ne suscite pas la pitié envers les femmes. On était content de faire quelque chose qui mette la barre au même niveau que ce qui est fait pour les gars d’habitude », expliquent-ils à Radio-Canada.

Le message a porté. Et a dépassé la ville de Gatineau, quatrième ville du Québec, mais plus tranquille encore que la rivière des Outaouais qui l’accueille sur sa rive.

En une semaine, près de 30 000 vus sur Facebook et Instagram : « Je ne m’attendais pas à ça, confie Majolie McCann à Radio-Canada. On faisait la vidéo plus pour nous, pour notre cercle d’amis, mais de voir à quel point ça touche les gens, on a réalisé que c’est un message qui devait être dit. »

Comme quoi, une goutte d’eau…

DR/FB Majolie McCann

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Manaé Feleu : « Quand t'es une fille et que tu dis que tu joues au rugby, on te répond que c’est un sport de brutes . »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète qui marche vers les sommets, une capitaine de l’équipe de France de rugby qui sait comment apprivoiser le ballon ovale (Manae Feleu sur notre photo), une fille qui court, qui court, et le décryptage d’un baromètre sur les jeunes et le sport, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Enjoy !

Lire plus »
Baromètre UCPA, le sport s'offre une seconde jeunesse !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une judokate de poche mais qui regarde le sommet, une journaliste ÀBLOCK! pour la sortie de son livre sur Alice Milliat, une arbitre de rugby pionnière et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine ! Bonne lecture !

Lire plus »
Mon ado veut prendre de la prot’, c’est ok ou non ?

Mon ado veut prendre de la prot’, c’est ok ou non ?

Le jour où l’aîné de la famille est venu te demander de lui acheter des protéines, tu n’as pas su quoi lui répondre… Déjà que ces produits ne font pas consensus chez les adultes, alors quid de leur effet sur des ados ? Pas de panique, ÀBLOCK! t’éclaire sur les besoins nutritionnels d’un corps en pleine croissance.

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une gymnaste qui a dépassé la dépression et les embûches pour mieux performer, une warrior qui a passé la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo) ou encore une nageuse ambitieuse et une runneuse qui nous emmène dans les coulisses de sa vie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le témoignage d’une grimpeuse qui veut passer la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo), une snowboardeuse qui s’est offert un podium au Canada ou encore notre rendez-vous spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Marie Patouillet : « Je me suis lancée dans le sport comme on se lance dans l’inconnu. »

Marie Patouillet : « Je me suis lancée dans le sport comme on se lance dans l’inconnu. »

Née avec un handicap au pied et à la cheville, elle n’a aucune limite. Marie Patouillet, médaillée paralympique en cyclisme, a toujours été guidée par son amour du sport, son courage et sa détermination. Un dépassement de soi qui l’a menée sur la piste aux étoiles : celles des athlètes de haut niveau qui inspirent et font avancer bien des causes car cette fille-là roule pour les femmes et les athlètes handisport. Entretien.

Lire plus »
Lisa Pou

Lisa Pou, comme un poisson dans l’eau

Elle a 22 ans et son oxygène, elle le puise dans les flots. La nageuse de l’AS Monaco, vient de décrocher son premier titre de Championne de France d’eau libre, en solitaire, sur 10 km, et son 3e titre consécutif sur le 25 km. Une fille dans son élément.

Lire plus »
Agathe Bessard

Best-of 2020 (suite) : les mots exquis de nos championnes

« On ne peut contribuer à l’émancipation des femmes si on n’écoute pas leurs histoires », disait la féministe américaine Gloria Steinem. Depuis 9 mois maintenant, ÀBLOCK! invite les sportives à se raconter. Au-delà du sport et de ses performances, nous entrons dans leur univers très privé, cet univers fait de dépassement de soi qui leur permet de s’imposer, de se réaliser dans toutes les sphères de leur vie. En 2020, ÀBLOCK! a mis en lumière des femmes d’exception qui ont fait du sport un acte de militantisme, même si ce n’est, le plus souvent, ni conscient ni voulu. Et ce n’est qu’un début. Lisons-les, écoutons-les, ces confidences sont sources d’inspiration : leur force, leurs réussites, leur joie à aller toujours plus loin, mais aussi leurs doutes, leurs échecs sont une leçon de vie autant que de sport. Et 2021 sera encore une année riche de rencontres. Mais, pour l’instant, pour encore quelques heures, retrouvons celles qui ont illuminé 2020 à nos côtés !

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner