Rechercher

Il paraît que s'entraîner le soir perturbe le sommeil, c'est vrai ?

La question qui tue Il paraît que s'entraîner le soir perturbe le sommeil, c'est vrai ?
Concernant le sport, on entend tout et son contraire. Par exemple, on nous explique que notre organisme est au taquet à 18h, mais que s’entraîner le soir, c'est pas le top pour bien dormir. Nous, on tient à nos nuits (surtout, on les veut réparatrices), alors on a mené l’enquête. Hey, réveille-toi, on te dit tout !

Par Clotilde Boudet

Publié le 25 novembre 2022 à 15h45

Tas pris lhabitude de faire ton entraînement le soir parce que… bah, cest le seul moment de la journée où tu as le temps ! Alors, une fois la nuit tombée, tenfiles tes baskets et tu files à la salle / courir / sur ton tapis. Sur le coup, ça te défoule, mais après, tu ne dors pas toujours hyper bien.

Nous, on sest déjà posé la question du moment idéal pour faire du sport dans la journée. On se demande si sentraîner le soir peut avoir un impact sur notre sommeil. Et si oui, on espère quil soit positif ! Alors, verdict ? 

©Shutterstock

En 2018, des scientifiques allemands ont analysé vingt-trois études sur la corrélation entre une activité sportive tardive etla qualité du sommeil. Résultat ? Ils ont remis en cause la théorie selon laquelle faire du sport avant de dormir soit nocif pour le sommeil. « Sile sport en soiréea un effet sur la qualité du sommeil, il s’agit plutôt d’un effet positif, même s’il est modéré », a déclaré Christina Spengler, responsable du laboratoire de physiologie de l’exercice à l’ETH Zurich.

Sur le site, www.datasport, Katharina Stingelin, biologiste installée en Suisse et spécialisée en biologie humaine et médecine du sommeil, confirme et recommande à ses patients victimes de troubles du sommeil de faire régulièrement de lexercice. Mais qui dit « exercices » ne dit pas forcément « sport ».

En gros, que tu ailles promener ton chien ou faire un footing, peu importe ! Limportant, cest de bouger…  

©Shutterstock

Petite précision tout de même : on évite les sports intenses ! Après une activité sportive intensive,ton corps a besoin de plus de temps pour faire baisser le taux d’adrénaline et la température. Donc, si tu n’as du temps pour toi qu’à partir de 22h et au-delà, limite tes ardeurs mais ne dit pas adieu à tes entraînements… Au contraire !

Faire du sport crée des endorphines, qui ont un effet calmant et invitent à l’endormissement. Mais, adapte-toi. Adieu les cours nocturnes de Zumba ou les fractionnés… Et bonsoir le footing à faible allure ou la séance de yoga pour plonger sereinement dans les bras de Morphée.  

En fait, le sport et le sommeil sont très liés. D’un côté, se dépenser aide à lutter contre les troubles du sommeil. De l’autre, pour être en forme et bien s’entraîner, il faut bien dormir. Une nuit de sommeil réparatrice est un allié incontestable pour des performances sportives élevées.

Mais, encore une fois, la meilleure réponse aux « on dit », c’est celle de ton corps. Jan Stutz, coauteur de la méta-analyse publiée dans la revueSports Medicine, est formel : « Tout le monde ne réagit pas de la même manière et les gens devraient rester à l’écoute de leur corps. » Capiche ?  

Ouverture ©Shutterstock

D'autres épisodes de "Les dessous du fitness"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Manaé Feleu : « Quand t'es une fille et que tu dis que tu joues au rugby, on te répond que c’est un sport de brutes . »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète qui marche vers les sommets, une capitaine de l’équipe de France de rugby qui sait comment apprivoiser le ballon ovale (Manae Feleu sur notre photo), une fille qui court, qui court, et le décryptage d’un baromètre sur les jeunes et le sport, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Enjoy !

Lire plus »
Baromètre UCPA, le sport s'offre une seconde jeunesse !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une judokate de poche mais qui regarde le sommet, une journaliste ÀBLOCK! pour la sortie de son livre sur Alice Milliat, une arbitre de rugby pionnière et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine ! Bonne lecture !

Lire plus »
Mon ado veut prendre de la prot’, c’est ok ou non ?

Mon ado veut prendre de la prot’, c’est ok ou non ?

Le jour où l’aîné de la famille est venu te demander de lui acheter des protéines, tu n’as pas su quoi lui répondre… Déjà que ces produits ne font pas consensus chez les adultes, alors quid de leur effet sur des ados ? Pas de panique, ÀBLOCK! t’éclaire sur les besoins nutritionnels d’un corps en pleine croissance.

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une gymnaste qui a dépassé la dépression et les embûches pour mieux performer, une warrior qui a passé la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo) ou encore une nageuse ambitieuse et une runneuse qui nous emmène dans les coulisses de sa vie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le témoignage d’une grimpeuse qui veut passer la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo), une snowboardeuse qui s’est offert un podium au Canada ou encore notre rendez-vous spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Véro Grafe : « Je viens des sports de combat et quand je masse ces sportifs surpuissants, ils me respectent. »

Véro Grafe : « Je viens des sports de combat et quand je masse ces sportifs surpuissants, ils me respectent. »

Métier : réparer les hommes les plus forts du monde. Massothérapeute pour gladiateurs du XXIe siècle alias les Strongmen, Véronique Grafe -appelez-la simplement “Véro“- envoie du lourd pour les remettre d’aplomb ! « Maman » de cette troupe de mecs super balèzes, l’ex-boxeuse se bat pour institutionnaliser sa discipline. Incursion au cœur de l’incroyable corps humain et de la force poussée à son extrême.

Lire plus »
Marie-Amélie Le Fur

Marie Amélie Le Fur : « J’ai envie de rendre un peu de ce qu’on m’a donné. »

Trois médailles d’or olympiques en para-athlétisme et une confiance en la vie aussi belle qu’inspirante. Marie Amélie Le Fur est une femme de défis qui n’a jamais voulu regarder en arrière. Cet accident de scooter qui lui a volé sa jambe lui a aussi donner de la hargne, une hargne constructive. Aujourd’hui, elle préside le Comité paralympique et a les yeux rivés sur les JOP 2024 à Paris.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner