Ça n'engage que moi...

Didier Seminet : « Au baseball comme ailleurs, les femmes doivent pouvoir s’épanouir dans toutes les disciplines. »

Didier Seminet, baseball

Par Didier Seminet, président de la Fédération française baseball et softball (FFBS)*

Publié le 15 février 2020 à 17h21, mis à jour le 29 juillet 2021 à 15h43

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Historiquement dans le monde, le baseball était un sport réservé aux hommes et les femmes étaient poussées vers le softball, un dérivé créé pour continuer à jouer au baseball dans des espaces plus contraints. On peut noter la All American Girls Association of Professional Baseball comme l’une des rares incursions des femmes dans le baseball lors du siècle dernier. Cette histoire, qui a d’ailleurs fait l’objet d’un film, est celle de femmes qui ont joué au baseball aux États-Unis lors de la Seconde Guerre mondiale alors que les hommes étaient au front.

L’émancipation des femmes dans la société et le développement du sport féminin a fait évoluer les mentalités et les barrières sont progressivement tombées, la Fédération internationale finissant par encourager le développement de la pratique féminine du baseball en lançant une Coupe du Monde au début des années 2000.

Une jeune fille devenue icône

Lorsque j’ai été élu Président en 2010, les filles n’avaient pas le droit de jouer avec les garçons passé l’âge de 15 ans. La Fédération les orientait vers le softball et nous les perdions si celles-ci ne souhaitaient pas le pratiquer. Nous avons changé cela et nous sommes appuyés sur une jeune fille devenue l’une des icônes du baseball féminin dans le monde, Mélissa Mayeux.

Mélissa était plus forte que les garçons et nous ne voyions pas pourquoi elle ne pourrait pas jouer avec eux. Nous avons donc progressivement fait tomber les barrières et autorisé la mixité dans toutes les catégories d’âge, permettant aux femmes qui le souhaitaient de continuer à jouer au baseball. Mélissa a intégré le Pôle France Baseball et est devenue la première femme inscrite sur la liste d’éligibilité de la Ligue majeure de baseball, plus grande ligue professionnelle de baseball au monde, générant une attention médiatique jusqu’alors inédite pour le baseball français et le baseball féminin à l’international.

Evolution des mentalités

Pour soutenir le développement de la pratique féminine du baseball, nous avons aussi été à l’initiative de la création d’une Équipe de France et avons organisé la première édition des Championnats d’Europe de Baseball Féminin en 2019, une première historique remportée par les Bleues qui ont décroché une qualification pour la Coupe du Monde de Baseball Féminin WBSC 2020.

Clin d’œil de l’histoire, Mélissa a poursuivi son cursus Outre-Atlantique en décrochant une bourse pour pratiquer le softball dans le milieu universitaire. Aussi à l’aise avec le baseball que le softball, Mélissa démontre que les femmes peuvent et doivent avoir le droit de s’épanouir dans toutes les disciplines de la Fédération et que celles-ci ne doivent pas être en opposition.

Symbole de cette évolution des mentalités le Baseball5, version urbaine du baseball softball dont la Fédération Française a contribué au développement, est une discipline mixte par naissance et le premier sport collectif mixte à intégrer le programme des Jeux Olympiques de la Jeunesse.

*Didier Seminet est le président de la Fédération française de baseball et softball (FFBS).

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Vous aimerez aussi…

Le sport féminin post-Covid-19 ? Attention, fragile !

La belle avancée du sport féminin a-t-elle vu son élan brisé par la crise sanitaire ? En passe d’être la variable d’ajustement, le sport féminin n’a pas dit son dernier mot et reste mobilisé, malgré la crise, pour atteindre son but : plus de médiatisation, plus de moyens, plus de pratiquantes. Un jeu de stratégies tout en vigilance et continuité qui pourrait bel et bien dessiner un « monde sportif d’après ».

Lire plus »
Tifany Huot-Marchand

Tifany Huot-Marchand : « Le short-track, c’est extrême, original, spectaculaire et pourtant, ce n’est pas médiatisé…»

Elle n’a qu’une idée en tête : se qualifier pour les Jeux de Pékin. Et ainsi, pouvoir (enfin !) mettre en lumière le short-track français. Alors, pas question pour Tifany Huot-Marchand de lésiner sur les efforts. La Bisontine de 26 ans est prête à tout pour satisfaire ses ambitions olympiques. Rencontre avec une fille en patins sur laquelle glisse la pression !

Lire plus »
zumba

Zumba, entrez dans la danse !

Une tornade, un raz de marée. Cette discipline venue de Colombie a su trouver le combo gagnant – transpirer en s’éclatant – pour séduire des femmes qui veulent bouger sans pour autant avoir l’impression de faire du sport. Reportage au pays de cette danse devenue trendy.

Lire plus »
Fifty Fifty Sail

Fifty Fifty Sail, une régate solidaire pour aider les femmes à larguer les amarres

Mettre les voiles pour prouver que la femme a toute sa place dans le sport. C’est tout l’enjeu de cette chouette initiative qui a surgi dans la longue vue d’ÀBLOCK!. Cette régate 100% mixte fait la course contre les clichés et s’engage contre les violences faites aux femmes. Car le sport est un formidable outil de reconstruction pour se réapproprier son cœur et son corps. Embarquement immédiat au sein d’un enthousiaste et généreux équipage…

Lire plus »
Renelle Lamotte

Rénelle Lamote, l’athlète qui fond sur Tokyo pour oublier Rio

Il y a cinq ans, au Brésil, Rénelle Lamote voyait ses ambitions olympiques réduites à néant dès les séries. Après une lente et douloureuse reconstruction, la demi-fondeuse francilienne est parvenue à renouer avec son meilleur niveau. À quelques jours de son entrée en lice aux Jeux Olympiques de Tokyo, la double vice-championne d’Europe du 800 mètres veut rivaliser avec le gratin mondial.

Lire plus »
Aliya Luty

Un master d’Escrime 100 % féminin ? Touché !

Un tout premier Master d’Escrime 100 % féminin, c’est ce que propose la station-village de Vaujany, dans les Alpes. En collaboration avec le club d’Escrime Parmentier de Grenoble, elle organise un événement pour que les meilleures épéistes de France et du monde s’affrontent. À vos marques !

Lire plus »
Bruna de Paula

Qui sont les meilleures joueuses de Handball ?

Toujours ÀBLOCK! malgré l’arrêt de la saison du Championnat de France féminin alias la Ligue Butagaz Énergie dû au Covid-19, la Ligue Féminine de Handball (LFH) avait décidé de maintenir les Trophées All-Star LFH récompensant les meilleures joueuses de la saison écourtée 2019-2020. En voici le riche palmarès. Une belle vitrine pour le sport au féminin !

Lire plus »
Cori Schumacher

Cori Schumacher, la surfeuse indignée

Ses trois titres de championne du monde de longboard lui ont permis, non seulement, de marquer l’histoire du surf mais aussi, et surtout, de se faire entendre. Depuis vingt ans, Cori Schumacher se bat pour un monde plus juste. L’Américaine, retraitée du circuit mondial depuis neuf ans, a choisi, pour se faire, d’entrer en politique. Portrait d’une activiste qui ne se contente pas de surfer sur la vague.

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

GDPR cookie consents with Real Cookie Banner