Le sport qui fait bouger les lignes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Ça n'engage que moi...

“Au baseball comme ailleurs, les femmes doivent pouvoir s’épanouir dans toutes les disciplines. “

Didier Seminet, baseball

Par Didier Seminet*

Historiquement dans le monde, le baseball était un sport réservé aux hommes et les femmes étaient poussées vers le softball, un dérivé créé pour continuer à jouer au baseball dans des espaces plus contraints. On peut noter la All American Girls Association of Professional Baseball comme l’une des rares incursions des femmes dans le baseball lors du siècle dernier. Cette histoire, qui a d’ailleurs fait l’objet d’un film, est celle de femmes qui ont joué au baseball aux États-Unis lors de la Seconde Guerre mondiale alors que les hommes étaient au front.

L’émancipation des femmes dans la société et le développement du sport féminin a fait évoluer les mentalités et les barrières sont progressivement tombées, la Fédération internationale finissant par encourager le développement de la pratique féminine du baseball en lançant une Coupe du Monde au début des années 2000.

Une jeune fille devenue icône

Lorsque j’ai été élu Président en 2010, les filles n’avaient pas le droit de jouer avec les garçons passé l’âge de 15 ans. La Fédération les orientait vers le softball et nous les perdions si celles-ci ne souhaitaient pas le pratiquer. Nous avons changé cela et nous sommes appuyés sur une jeune fille devenue l’une des icônes du baseball féminin dans le monde, Mélissa Mayeux.

Mélissa était plus forte que les garçons et nous ne voyions pas pourquoi elle ne pourrait pas jouer avec eux. Nous avons donc progressivement fait tomber les barrières et autorisé la mixité dans toutes les catégories d’âge, permettant aux femmes qui le souhaitaient de continuer à jouer au baseball. Mélissa a intégré le Pôle France Baseball et est devenue la première femme inscrite sur la liste d’éligibilité de la Ligue majeure de baseball, plus grande ligue professionnelle de baseball au monde, générant une attention médiatique jusqu’alors inédite pour le baseball français et le baseball féminin à l’international.

Evolution des mentalités

Pour soutenir le développement de la pratique féminine du baseball, nous avons aussi été à l’initiative de la création d’une Équipe de France et avons organisé la première édition des Championnats d’Europe de Baseball Féminin en 2019, une première historique remportée par les Bleues qui ont décroché une qualification pour la Coupe du Monde de Baseball Féminin WBSC 2020.

Clin d’œil de l’histoire, Mélissa a poursuivi son cursus Outre-Atlantique en décrochant une bourse pour pratiquer le softball dans le milieu universitaire. Aussi à l’aise avec le baseball que le softball, Mélissa démontre que les femmes peuvent et doivent avoir le droit de s’épanouir dans toutes les disciplines de la Fédération et que celles-ci ne doivent pas être en opposition.

Symbole de cette évolution des mentalités le Baseball5, version urbaine du baseball softball dont la Fédération Française a contribué au développement, est une discipline mixte par naissance et le premier sport collectif mixte à intégrer le programme des Jeux Olympiques de la Jeunesse.

*Didier Seminet est le président de la Fédération française de baseball et softball (FFBS).

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

S’inscrire à la newsletter mensuelle :

(Nous ne sommes pas prêteurs, nous garderons vos coordonnées bien au chaud chez nous…)

Vous aimerez aussi…

Lucie Bertaud

Lucie Bertaud, jamais aussi libre que dans une cage

Voix rauque et débit de mitraillette, Lucie Bertaud est une passionnante pipelette. Cette figure de la boxe féminine française, aujourd’hui championne de MMA (arts martiaux mixtes), se raconte comme elle combat : sans triche et sans artifice. Sur le ring, dans une cage ou dans la vie, elle donne tout ce qu’elle a. Échanges percutants.

Lire plus »
Aurélia Jurca

Aurélia Jurca, la quête du Glam’

Adepte de yoga et d’arts martiaux, Aurélia alias « Lava Stratosphère » se produit sur la scène du Crazy Horse depuis dix ans. Danseuse à la technique impeccable, cette artiste sensible aime à scénariser son corps qu’elle a appris à accepter en dansant, en toute liberté, sur la scène du cabaret. Sages confidences.

Lire plus »
sport femme banlieue

Les filles, pas de quartiers !

Longtemps oubliée, la problématique de l’accès des filles au sport dans certains quartiers est désormais mieux traitée, et les actions se multiplient pour réinjecter un peu de mixité dans ces territoires délaissés.

Lire plus »
Claire la sirène

Sport de sirène : enquête sur une vague déferlante

Dans la famille natation, je demande le dernier-né palmé : le “mermaiding“ ou comment nager comme une sirène. Désormais reconnu comme une activité sportive, à l’enseignement encadré, il prend dans ses filets de plus en plus d’adeptes heureux de plonger dans leurs rêves d’enfant. Immersion toute !

Lire plus »
violette morris

Violette Morris, cette amazone qui voulait vivre comme un homme

« Ce qu’un homme fait, Violette peut le faire ! ». Ce cri féministe date des années 1920. Son porte-voix ? Violette Morris, athlète omnisports qui fit sensation sur les terrains. Esprit libre s’habillant en homme et aimant des femmes, la sportive aux seins coupés fit scandale, traçant la voie d’un féminisme ultra contemporain. Histoire peu ordinaire d’une pionnière du sport féminin au destin hors du commun.

Lire plus »
Sarah Hauser

Sarah Hauser : « Le windsurf, c’est un mélange de peur, de chaos mais aussi de beauté. »

Ce petit bout de femme n’a pas froid aux yeux, même au creux de la vague. La windsurfeuse Sarah Hauser vient de faire une entrée fracassante dans le Guinness Book des Records après avoir dompté une vague de presque 11 mètres, la plus grosse jamais prise par une femme. Une étape plus qu’un aboutissement dans le parcours singulier de cette Néo-Calédonienne dont l’ambition est d’inspirer les filles qui n’osent pas se mouiller.

Lire plus »
Camille Lecointre

Camille Lecointre : « En voile, j’aime jouer avec l’incertitude, les éléments qu’on ne maîtrise pas… »

Elle vogue gaiement vers les JO de Tokyo. Matelot de l’équipe de France olympique en 470, dériveur en duo, médaillée de bronze aux JO, championne d’Europe et médaille de bronze aux Championnats du monde 2019, désignée Marin de l’année 2019 par la fédé de voile avec sa coéquipière Aloïse Retornaz, Camille Lecointre navigue avec sagesse et précision…sur l’eau, mais aussi dans la vie. Comme le vent l’emporte.

Lire plus »
Becky Hammon

Becky Hammon : la basketteuse qui s’offre une révolution de parquet

« Big shot Becky » est dans la place ! À 43 ans, Becky Hammon vient d’entrer dans l’histoire du basket nord-américain en devenant, le 30 décembre dernier, la première femme à coacher une équipe lors d’un match officiel de NBA. Malgré la défaite de son équipe des Spurs face aux Lakers, la double championne WNBA continue à marquer les parquets de son empreinte. Récit d’une fille qui sait prendre la balle au bond.

Lire plus »