Un Sacré-Coeur pour un trail à pleins poumons

Un Sacré-Coeur pour un trail à pleins poumons
Le 2 octobre, la foule de touristes sera remplacée par des sportifs tout en jambes sur la butte Montmartre et autour du Sacré-Cœur. La troisième édition de l'Urban Trail de la Fondation du Souffle accueillera 1000 volontaires, le tout pour la bonne cause. C'est déjà l'heure de s'inscrire !

Par Alexandre Hozé

Publié le 12 juillet 2022 à 16h55

Challenge à l’horizon ! La butte Montmarte et le Sacré-Coeur vont se transformer en parcours sportif pour la rentrée. Un savant mélange entre sport, prévention et paysage. 

Si on ne parle pas de sommets en haute altitude (310 mètres au plus haut de la butte), la montée n’en est pas moins exigeante. Et pour la troisième édition de l’Urban Trail de la Fondation du Souffle, le projet est simple : venir à bout de Montmartre ! 

Après deux ans d’absence, l’organisation veut frapper fort pour son retour au cœur de la Ville Lumière. Les mille participants attendus devront venir à bout de sept kilomètres, mais surtout de…mille-deux-cents marches ! 

Le départ et l’arrivée se feront à proximité du Sacré-Cœur, il faudra profiter ! Car une fois le départ donné à 10h, le temps de l’admiration laissera sa place à celui de l’activité physique. Ce sera, à la fois, la tête et les jambes.

En courant ou en marchant, peu importe, l’important est de finir la course. C’est pour la bonne cause ! 

La Fondation du Souffle organise cet événement à bon escient. Cet Urban Trail permet de rappeler que, pour la santé, une activité physique régulière, il n’y a rien de mieux. C’est peut-être dur sur le moment, mais ça vaut le coup ! 

L’intégralité du montant des inscriptions financera des projets de recherche en santé respiratoire.

Et pour promouvoir tout ça, les choses sont bien faites. Accueil dans le village dès 8h30 pour les plus matinaux.

Puis, à 9h45, fini de rire, place à l’échauffement ! Une fois le parcours arrivé à son terme, les inscrits pourront savourer la vue du sommet de la butte, le Sacré-Cœur et la fierté de l’effort bien accompli. 

Sans compter la contribution à une belle cause : 84 000 € ont été levés lors des deux premières éditions et la Fondation du Souffle est plus ambitieuse cette année. 

Alors, si on peut faire du bien à ses poumons et à ceux des autres, c’est la bonne occasion. D’autant que le panorama de la butte Montmartre s’impose comme une belle cerise sur le gâteau. 

©Moovmood

Pour plus d’infos et les inscriptions, rendez-vous sur le site de l’Urban Trail de la Fondation du Souffle.

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Euro de natation 2022, les Tricolores vont faire des vagues !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le récap’ historique du mois d’août, une cycliste pleine d’espoir, une championne dans les nuages, un Euro dans l’eau, une Coupe du Monde sur la vague, neuf championnats d’Europe en un, le retour sur les femmes et la natation et un trail pour transpirer, c’est sur ÀBLOCK! cette semaine. À lire on the rocks.

Lire plus »
14 août 1982 Deux femmes en tête du Rallye du Brésil

14 août 1982, deux femmes en tête du Rallye du Brésil

La conduite et la direction sont leurs atouts. Depuis quatre jours, pilotes et copilotes sont lancés dans la 4e édition du Rallye du Brésil. L’arrivée de la course est plus attendue que jamais. D’autant plus quand, dans la première voiture, deux femmes sont à la manoeuvre, Michèle Mouton et Fabrizia Pons !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Lydia Bradey

Lydia Bradey, l’insatiable alpiniste en quête de liberté

Elle est la première femme à avoir atteint, en 1988, le sommet de l’Everest sans oxygène. Mais son record a longtemps été mis en doute par ses compagnons d’expédition. Une suspicion qui poursuivra la Néo-Zélandaise Lydia Bradey pendant des années avant qu’elle ne soit enfin réhabilitée. Histoire d’une alpiniste et guide de haute-montagne qui n’a jamais lâché le piolet.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner