Rechercher

Il était une fois le judo… féminin

Art martial, il a longtemps été une « histoire de bonhommes ». Les compétitions de judo, littéralement « voie de la souplesse », ne se sont ouvertes aux femmes qu’en 1980. Une certaine Rena « Rusty » Kanokogi trouva pourtant un subterfuge pour fouler les tatamis bien avant l’heure…

Par Clotilde Boudet

Publié le 12 octobre 2022 à 16h51, mis à jour le 17 avril 2023 à 16h48

Impossible de raconter l’histoire du judo féminin sans parler de Rena « Rusty » Kanokogi (sur notre photo ci-dessus). Cette américaine affectueusement surnommée « Mère des femmes du Judo » s’est imposée toute sa vie sur les tatamis.

Si le judo féminin a mis du temps à être reconnu, Rena « Rusty » Kanokogi a vite pris les devants.

Malgré une compétition féminine organisée à Paris en marge du mondial de 1950, le judo a, en effet, été longtemps considéré comme une affaire d’hommes.

Compétition féminine en 1950

Les premiers championnats du monde féminins ne furent organisés qu’en 1980, à New York. Le Judo fit son entrée aux Jeux Olympiques de Séoul huit ans plus tard mais seulement comme sport de démonstration avant de devenir officiel à Barcelone en 1992.

Avant ça, les femmes étaient tenues à l’écart des compétitions officielles.

Rena Kanokogi fut alors contrainte de trouver un subterfuge pour concourir. Lequel ? Se travestir en homme pour participer au championnat YMCA de New York de 1959.

La judokate gagne la médaille d’or, mais une fois démasquée par le jury, elle est contrainte de déclarer forfait et de rendre son trophée.

Après cette humiliation, Rena Kanokogi part sur les terres natales du judo. À Tokyo, au Japon, elle intègre le Kodokan, dojo mythique fondé en 1882 par le créateur de la pratique, Jigorō Kanō.

Ce dernier, en avance sur son temps, enseigne l’art du judo aux femmes dès 1893. Keiko Fukuda, qui fut une de ses dernières élèves, est devenue en 2011 la première femme – et la seule à ce jour – à être promue ceinture noire 10e dan.

Quant à Rena Kanokogi, elle est devenue la première femme autorisée à s’entraîner dans le groupe des hommes du fameux Kodokan.

Par la suite, elle est rentrée aux Etats-Unis et a hypothéqué sa maison pour organiser, en 1980, les premiers championnats du monde de judo féminin. En 2008, elle reçoit des mains de l’empereur lui-même, la plus haute distinction japonaise : l’Ordre du Soleil Levant.

Keiko Fukuda, judokate la mieux classée de l’histoire du sport de combat, unique femme à atteindre le plus haut grade de judan.

En France, aujourd’hui, on compte plus d’une star des tatamis. En commençant par l’une des meilleures combattantes mondiales, Clarisse Agbegnenou, médaillée en trois couleurs et porte-drapeau des derniers JO de Tokyo.

Mais aussi, la championne paralympique de judo en 2016, à Rio, deux fois médaillée d’argent et douze fois Championne de France, Sandrine Martinet.

Ou encore, last but not least, celle qui vient tout juste de décrocher l’or aux Mondiaux 2022 face à la Brésilienne Beatriz Souza, Romane Dicko. À 23 ans, elle s’est imposée en finale des +78kg à Tachkent, en Ouzbékistan, un an après sa médaille de bronze aux Jeux de Tokyo.

Une performance, une vraie : c’était sa première participation aux Championnats du monde de judo. Le top, tout simplement.

Romane Dicko…©FFJudo

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Manon Genest

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète d’exception et maman épanouie qui se confie sans langue de bois (Manon Genest sur notre photo), une cycliste qui se lance dans un défi fou, notre marathonienne préférée qui se frotte à la piste et notre rubrique Kids, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Hermine Bonvallet : « Dans le monde du surf, la première technique pour performer : savoir s’adapter »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une rideuse de l’extrême, une folle histoire olympique du passé, une nouvelle chronique de notre marathonienne préférée et une championne qui sort la raquette du placard, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Enjoy !

Lire plus »
Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Chamari Atapattu, l'inspirante cricket woman

Chamari Atapattu, l’inspirante cricket woman

Sport adulé dans les anciennes colonies anglaises, le cricket voit monter la notoriété d’une joueuse au talent indéniable. Chamari Atapattu brille batte en main depuis 2009. En club ou avec l’équipe nationale du Sri Lanka, elle écrit l’histoire de son sport.

Lire plus »
Cédrine Kerbaol, pédaler pour s’échapper

Cédrine Kerbaol, pédaler pour s’échapper

L’an dernier, une blessure l’avait privée de la première édition de la grande boucle féminine, cette fois, rien ne pouvait l’empêcher d’être sur la ligne de départ. Et la Bretonne Cédrine Kerbaol, 22 ans, y fait déjà des étincelles. Si on se plongeait dans la tête de l’une des coureuses françaises les plus prometteuses ?

Lire plus »
Laura Valette, Laura Valette, en piste, hurdleuse !

Laura Valette : en piste, hurdleuse !

Ce 31 juillet, la blonde hurdleuse au regard clair et au sourire franc s’élancera sur le 100m haies dans l’objectif de se qualifier pour les demi-finales des JO de Tokyo. Championne olympique de la jeunesse en 2015 et multi médaillée dans les compétitions nationales et internationales, Laura Valette la fonceuse veut vivre son rêve olympique à fond.

Lire plus »
Jessi Combs

10 femmes de sport, 10 récits de pionnières

On n’a pas attendu le 8 mars pour parler des femmes. On est ÀBLOCK! avec elles depuis trois ans, vous avez remarqué ? Mais, ok on joue le jeu, en redonnant à quelques pionnières du sport la place qu’elles méritent, à l’instar de Jessi Combs sur notre photo. Grâce à elles, les femmes ont pu (peuvent), peu à peu, changer le monde et leur monde.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner