Rechercher

Clarisse Agbegnenou5 infos pour briller en kimono

Clarisse Agbegnenou
Désignée porte-drapeau de la délégation française aux JO de Tokyo 2021 au côté du gymnaste Samir Ait-Saïd, elle est multiple médaillée en trois couleurs, et surtout de la plus belle… l’or. La judokate a su s’imposer sur les tatamis et devenir l’une des meilleures combattantes mondiales. Retour sur 5 infos marquantes de la carrière de Clarisse Agbegnenou.

Par Manon Gimet

Publié le 15 juin 2021 à 16h40, mis à jour le 21 avril 2023 à 16h14

1. Passer par le Pôle France

Son histoire avec les tatamis a commencé alors qu’elle n’avait que 9 ans lorsqu’elle intègre le club de l’AMA, Arts Martiaux d’Asnières, ville des Hauts-de-Seine où elle grandit.

Malgré un début de vie difficile -La Tigresse, son surnom dans le judo, a subi une opération suite à une malformation d’un rein, est une femme au mental d’acier : « Je me souviens que le médecin a dit que ma fille était une battante », confirmait sa mère juste après l’opération.

Sa carrière de judokate prend son envol alors qu’elle fête ses 14 ans. Elle intègre le Pôle France d’Orléans. Une première « école » qui lui ouvre les portes du judo de haut niveau : l’INSEP (Institut national du sport, de l’expertise et de la performance), coaches professionnels, championnat d’Europe …

C’est la naissance d’une grande athlète.

2. Cumuler les titres de gloire

Clarisse Agbegnenou est la judokate la plus titrée de l’histoire. Son étagère à trophées manque désormais de place…

Elle a un palmarès en or : quadruple championne du monde et double médaillée d’argent en individuel, 5 médailles par équipes, 5 championnats d’Europe en or et 1 en bronze… c’est ça, être dans la peau de Clarisse Agbegnenou.

Le seul titre qui lui manquait ? L’or olympique qu’elle a finalement (logiquement) décroché aux Jeux Olympiques de Tokyo 2021 !

3. Être judokate et adjudant

Connue pour ses ippons victorieux, la judokate laisse son kimono au vestiaire lorsqu’elle rejoint la gendarmerie. Clarisse Agbegnenou, 28 ans, est une sportive gradée, promue adjudant de la gendarmerie, en avril dernier. « Merci infiniment à mes supérieurs et à toute la corporation pour leur confiance et ce, depuis le début de ma carrière de SHN », écrit-elle fièrement sur ses réseaux sociaux. Respect.

 

4. S’engager en dehors des tatamis

Être engagée, dans son sport, dans la gendarmerie comme dans la vie, ça lui tient à cœur. En 2019, elle devient marraine de l’opération « Sport féminin toujours » qui milite pour une meilleure médiatisation du sport au féminin et l’égalité salariale entre les femmes et les hommes.

La même année, elle devient l’ambassadrice de l’association SOS Préma qui se bat pour donner à tous les enfants prématurés les meilleures chances de bien grandir. En 2022, elle n’hésite pas à s’afficher allaitant son bébé sur les réseaux sociaux entre deux séances de travail : « Je vous montre comment j’essaye de palier à mon allaitement à 100 % et ma reprise à l’entraînement… Pas toujours simple, mais un vrai bonheur », écrit-elle sur son compte Instagram.

Clarisse Agbegnenou est une athlète connue et respectée, elle joue de sa notoriété pour faire passer des messages. Et elle le fait bien.

5. Être une Marianne

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars 2022, elle faisait partie des 109 Mariannes, dont les portraits ont été exposés sur le parvis du Panthéon. Figure symbolique de la République Française, elle incarne les valeurs du pays : liberté, égalité et fraternité.

Clarisse Agbegnenou a ainsi prêté son visage pour représenter la France et sa diversité en 2021 et mettre en lumière toutes les citoyennes françaises. De là à porter le drapeau aux JO, il n’y avait qu’un…Ashi Waza.

Elle fait également partie des personnalités qui ont écrit aux 1 000 petites filles à naître, le 8 mars. « Toutes les femmes sont de grandes femmes, écrit-elle. Nous sommes toutes des femmes puissantes, alors rêve, espère, prends ton envol, ta valeur sera haute ! »

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une gymnaste qui a dépassé la dépression et les embûches pour mieux performer, une warrior qui a passé la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo) ou encore une nageuse ambitieuse et une runneuse qui nous emmène dans les coulisses de sa vie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le témoignage d’une grimpeuse qui veut passer la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo), une snowboardeuse qui s’est offert un podium au Canada ou encore notre rendez-vous spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Léa Labrousse : « J’ai envie de marquer mon nom dans l'histoire du trampoline français. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une championne du rebond (Léa Labrousse sur notre photo), une traileuse qui a écrit l’histoire, une torpille tricolore, une nouvelle chronique de notre marathonienne ÀBLOCK! et un festival sportif sur grand écran, c’est le meilleur de la semaine. Enjoy !

Lire plus »
Noëlie : « Quand je roule, c’est un sentiment de liberté et de joie qui m’anime. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une fusée sous-marine, les filles au MIC dans l’univers du ballon ovale, des cyclistes insatiables (Noëlie et Elsa sur notre photo), un nouveau Carnet de route de notre ambassadrice, un Q&A en vidéo ou encore l’histoire de la boxe au féminin et notre spécial KIDS ? Soyez ÀBLOCK!

Lire plus »
Il était une fois la boxe... féminine

Il était une fois la boxe… féminine

Alors comme ça, la boxe serait une affaire d’hommes ? Que nenni, les gants vont aussi bien aux filles qu’aux garçons ! Et certaines n’ont pas attendu d’autorisation pour le faire savoir. Retour sur l’histoire de ces pionnières gantées.

Lire plus »
Ouvrons la voix, une opé rugby carrément ÀBLOCK!

Ouvrons la voix, une opé rugby carrément ÀBLOCK!

Attention, première ! Une rencontre internationale de rugby commentée uniquement par des femmes, c’est le programme de ce 16 mars. Cette initiative forte, Ouvrons la voix, soutenue par la fédé du ballon ovale, entend prouver que l’expertise est tout autant du côté des filles que des gars. Alors, girls, marquons l’essai !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

course a pied

Running : cours toujours…tu m’intéresses !

Mais qu’est-ce qui fait courir les filles ? Le plaisir, pardi ! Elles sont de plus en plus nombreuses à enfiler des baskets pour partir s’aérer le corps et l’esprit. Ce qui n’a pas échappé aux équipementiers et aux organisateurs d’événements. Sport gratis, le running est devenu un business en or.

Lire plus »
Alexandra Tavernier

Alexandra Tavernier : « Je suis une athlète, certes, mais je suis aussi une femme, une sœur, une copine… il faut me prendre dans ma globalité. »

Lorsqu’elle lance le marteau, c’est avec une force aussi bien physique que mentale. Alexandra Tavernier, 28 ans au compteur, a un joli palmarès : médaillée de bronze aux Mondiaux de Pékin en 2015, d’argent aux championnats d’Europe de Berlin en 2018, recordwoman de France avec un lancer de 75,38m. Pourtant, cette athlète sensible avoue sans détour les doutes, la dépression, le mal-être qui l’ont affaiblie. Aujourd’hui, elle est une autre et nous raconte. Échange percutant.

Lire plus »
Tanya Naville

Le best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une badiste qui nous a pris dans ses filets, une championne d’aviron qui ne nous cache rien, deux pionnières des Jeux Olympiques qui ont su briller dans l’eau et sur terre, une alpiniste engagée et ébouriffante (la preuve sur notre photo !) et une tenniswoman qui nous fait craquer…Régalez-vous !

Lire plus »
Running

Le running virtuel, un sport bien réel

En hausse depuis la crise sanitaire et les interdictions de rassemblement, les courses virtuelles sont un phénomène bien réel ! Deux tendances : participer à une course en extérieur depuis son lieu de vie ou s’équiper d’un home-trainer simulant un parcours. Du sportif occasionnel au professionnel, le running virtuel fait de plus en plus d’adeptes pour ses bienfaits physiques et son côté fédérateur.

Lire plus »
Coralie Lassource

Coralie Lassource : « Tokyo, je veux en profiter et kiffer ! »

Rio lui avait échappé en raison d’une blessure. Elle ne laissera pas passer Tokyo. Coralie Lassource, 29 ans, s’apprête à disputer les premiers Jeux Olympiques de sa carrière de handballeuse, au Japon, du 23 juillet au 8 août. L’ailière gauche de Brest, toute récente finaliste de la Ligue des Champions, endossera, pour l’occasion, le rôle de capitaine de l’équipe de France. Rencontre avec une championne qui va droit au but.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner