Rechercher

Maud Fontenoy5 infos pour briller en mer

Maud Fontenoy
L’eau, c’est son élément ! Navigatrice aux multiples exploits, Maud Fontenoy est presque née en mer. Battante dans l’âme, elle est l’une des « premières ». Première femme à traverser l’Atlantique Nord et le Pacifique à la rame. Première Française à réaliser le tour du monde à contre-courant. À travers sa fondation, elle se bat désormais pour la protection des eaux : sauver l’océan, c’est sauver l’homme.

Publié le 10 août 2020 à 11h02, mis à jour le 20 juin 2022 à 14h00

  1. Naître pratiquement sur la mer !

L’histoire d’amour entre la navigatrice et la mer ne date pas d’hier !

Maud avait à peine sept jours quand elle a embarqué sur le voilier familial. Elle a vécu les quinze premières années de sa vie sur une goélette de 17 mètres, fabriquée par son père. Petite, elle suivait des cours par correspondance et a appris à vivre simplement.

Maud Fontenoy
©Jean-Christophe L'Espagnol

  2. Traverser l’Atlantique Nord et le Pacifique à la rame

Les challenges ? Un mode de vie ! En 2003, elle est la première femme à traverser l’Atlantique Nord à la rame.

Une traversée qui a marqué la navigatrice « Depuis qu’en mer, pendant ma traversée à la rame de l’Atlantique Nord, j’ai dû boire mon urine pour survivre, je peux vous dire que je ne vois plus un robinet qui coule de la même manière ! L’eau est une ressource si précieuse. »  

En 2005, rebelote ! Admiratrice des exploits du rameur Gérard d’Aboville, elle est la première femme à réaliser la même performance : traverser le Pacifique à la rame :  « Aucune femme ne l’avait fait, pourquoi est-ce qu’une femme ne pouvait pas prouver que c’est d’abord une question de volonté, de détermination ? »

Maud Fontenoy
©DR

  3. Être la première française à réaliser le tour du monde à contre-courant

En 2007, elle se lance en solitaire dans un Tour du monde à la voile à contre-courant.

Une aventure qui n’est pas sans risque : « J’ai fait des stages de survie. J’avais appris à m’arracher des dents, à me recoudre, à être abandonnée dans un canot de sauvetage en pleine mer », explique-t-elle.

Après quatre mois et demi en mer, une tempête fait céder le mât à quelques jours de l’arrivée ! Maud se retrouve sur une épave à la dérive.

Créative et déterminée, elle se fabrique une mini-voile et un mât pour repartir. Et la navigatrice boucle courageusement ce Tour du monde…

  4. S’engager pour l’éducation et l’écologie

En 2008, elle crée la « Fondation Maud Fontenoy » pour éduquer les plus jeunes et le grand public à la nécessité de préserver les océans.

Ces actions sont menées dans plus de 60 000 classes de France et d’Outre-mer : « Quand on connaît mieux les choses, on apprend à les aimer et ensuite à les protéger. »

Maud Fontenoy
©Jean-Christophe L'Espagnol

  5. Devenir « Madame classe de mer »

En 2019, elle est chargée par le ministre de l’Éducation nationale de relancer les classes de mer. C’est une action bénévole hors parti politique.

Pour la navigatrice, on n’est jamais plus sensible au sort de l’océan que quand on l’a vu !  

Maud Fontenoy
©Maud Fontenoy Fondation

+ d’infos sur la Fondation de Maud Fontenoy 

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Manon Genest

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète d’exception et maman épanouie qui se confie sans langue de bois (Manon Genest sur notre photo), une cycliste qui se lance dans un défi fou, notre marathonienne préférée qui se frotte à la piste et notre rubrique Kids, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Hermine Bonvallet : « Dans le monde du surf, la première technique pour performer : savoir s’adapter »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une rideuse de l’extrême, une folle histoire olympique du passé, une nouvelle chronique de notre marathonienne préférée et une championne qui sort la raquette du placard, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Enjoy !

Lire plus »
Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Jessy Trémoulière : « Je n’aurais jamais penser faire autant dans le rugby, j’ai juste envie de dire merci.  »

Jessy Trémoulière : « Je n’aurais jamais pensé faire autant dans le rugby, j’ai juste envie de dire merci.  »

Ça y est, c’est fini… Après des années à tout donner pour le maillot bleu, Jessy Trémoulière raccroche les crampons en équipe de France. Elle veut, désormais, se consacrer à sa ferme et retrouver le rugby sans la pression. Dernière chance d’admirer cette grande dame du XV : ce samedi pour la finale du Tournoi des Six Nations 2023, face aux Anglaises, sur la pelouse mythique de Twickenham. Il ne manque que la victoire pour partir en apothéose !

Lire plus »
Sarina Wiegman, la maestro du ballon rond

Sarina Wiegman, la maestro du ballon rond

Celle qui a déjà à son palmarès deux Championnats d’Europe fait aussi office de pionnière : elle est la première entraîneuse, hommes et femmes confondus, à avoir disputé deux finales de Coupe du monde de foot féminines avec deux nations différentes. La Néerlandaise Sarina Wiegman, coach des Lionesses anglaises, attire aujourd’hui les convoitises des sélections masculines.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner