Maud Fontenoy5 infos pour briller en mer

Maud Fontenoy
L’eau, c’est son élément ! Navigatrice aux multiples exploits, Maud Fontenoy est presque née en mer. Battante dans l’âme, elle est l’une des « premières ». Première femme à traverser l’Atlantique Nord et le Pacifique à la rame. Première Française à réaliser le tour du monde à contre-courant. À travers sa fondation, elle se bat désormais pour la protection des eaux : sauver l’océan, c’est sauver l’homme.

Publié le 10 août 2020 à 11h02, mis à jour le 20 juin 2022 à 14h00

  1. Naître pratiquement sur la mer !

L’histoire d’amour entre la navigatrice et la mer ne date pas d’hier !

Maud avait à peine sept jours quand elle a embarqué sur le voilier familial. Elle a vécu les quinze premières années de sa vie sur une goélette de 17 mètres, fabriquée par son père. Petite, elle suivait des cours par correspondance et a appris à vivre simplement.

Maud Fontenoy
©Jean-Christophe L'Espagnol

  2. Traverser l’Atlantique Nord et le Pacifique à la rame

Les challenges ? Un mode de vie ! En 2003, elle est la première femme à traverser l’Atlantique Nord à la rame.

Une traversée qui a marqué la navigatrice « Depuis qu’en mer, pendant ma traversée à la rame de l’Atlantique Nord, j’ai dû boire mon urine pour survivre, je peux vous dire que je ne vois plus un robinet qui coule de la même manière ! L’eau est une ressource si précieuse. »  

En 2005, rebelote ! Admiratrice des exploits du rameur Gérard d’Aboville, elle est la première femme à réaliser la même performance : traverser le Pacifique à la rame :  « Aucune femme ne l’avait fait, pourquoi est-ce qu’une femme ne pouvait pas prouver que c’est d’abord une question de volonté, de détermination ? »

Maud Fontenoy
©DR

  3. Être la première française à réaliser le tour du monde à contre-courant

En 2007, elle se lance en solitaire dans un Tour du monde à la voile à contre-courant.

Une aventure qui n’est pas sans risque : « J’ai fait des stages de survie. J’avais appris à m’arracher des dents, à me recoudre, à être abandonnée dans un canot de sauvetage en pleine mer », explique-t-elle.

Après quatre mois et demi en mer, une tempête fait céder le mât à quelques jours de l’arrivée ! Maud se retrouve sur une épave à la dérive.

Créative et déterminée, elle se fabrique une mini-voile et un mât pour repartir. Et la navigatrice boucle courageusement ce Tour du monde…

  4. S’engager pour l’éducation et l’écologie

En 2008, elle crée la « Fondation Maud Fontenoy » pour éduquer les plus jeunes et le grand public à la nécessité de préserver les océans.

Ces actions sont menées dans plus de 60 000 classes de France et d’Outre-mer : « Quand on connaît mieux les choses, on apprend à les aimer et ensuite à les protéger. »

Maud Fontenoy
©Jean-Christophe L'Espagnol

  5. Devenir « Madame classe de mer »

En 2019, elle est chargée par le ministre de l’Éducation nationale de relancer les classes de mer. C’est une action bénévole hors parti politique.

Pour la navigatrice, on n’est jamais plus sensible au sort de l’océan que quand on l’a vu !  

Maud Fontenoy
©Maud Fontenoy Fondation

+ d’infos sur la Fondation de Maud Fontenoy 

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Hélène Pietrenko

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine…

De l’arc et des flèches en mode féminin, un triathlon XXL (avec la toujours motivée championne Hélène Pietrenko sur notre photo), une pratiquante qui a trouvé confiance en elle grâce au sport et qui se raconte avec passion, une sportive qui a porté trois maillots de l’équipe de France dans trois sports différents ou encore une arbitre qui révolutionne le monde du rugby, c’est sur ÀBLOCK! et c’est tout. Bonne lecture !

Lire plus »
Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Les femmes ont manié l’arc dès la Grèce Antique… De cette époque à la naissance des premières championnes, l’archerie s’est toujours composée au féminin. À l’occasion de la Coupe du Monde organisée du 21 au 26 juin à Paris, retour sur ces archères qui ont tiré en plein dans le mille.

Lire plus »
Hazal Nehir, folle de toits

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une acrobate de la street (Hazal Nehir sur notre photo), une batteuse d’exception, du paddle pour la bonne cause, une marathonienne aux souliers d’or ou encore une arbitre qui ouvre la voie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. Enjoy !

Lire plus »
La question qui tue : pourquoi, quand je cours, j'ai un point de côté ?

Pourquoi, quand je cours, j’ai un point de côté ?

Ce sentiment désagréable d’avoir un doigt coincé dans la poitrine, on le connaît tous… On commence son footing, tranquillement, et tout à coup PAF, un point de côté ! Minute, prend une grande respiration, ÀBLOCK! te dit d’où ils viennent et comment s’en débarrasser.

Lire plus »
Cap Optimist, ou comment faire du paddle un acte de solidarité

Cap Optimist, ou comment faire du paddle un acte de solidarité

Elle est sauveteuse en mer et au-delà. Stéphanie Barneix accompagnée de cinq autres waterwomen rallient actuellement Monaco et Athènes en paddleboard. Un échauffement avant le défi Cap Optimist, qui se déroulera entre le Pérou et la Polynésie Française en janvier 2023. Un défi à la seule force des bras pour soutenir les personnes atteintes de cancer.

Lire plus »
Camille : « Le sport outdoor me permet de revenir à l'essentiel.»

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une Question qui tue pour la fin de séance, le parfait alliage entre sport et bronzage, une fan du sport outdoor (Camille sur notre photo) et une gymnaste qui a l’Europe dans la peau, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! de la semaine. Bon récap !

Lire plus »
Le Beach Handball : sea, sport and sun...

Le Beach Handball : sea, sport and sun…

Sous le soleil, exactement… Du 1er au 3 juillet, la ville de Lacanau accueille le tournoi international de Beach Handball. Entre exploits sportifs et spectacle à ciel ouvert, c’est la deuxième édition de ce Lacanau Beach Handball Xperience qui se tient en bord de mer. De quoi découvrir un sport méconnu et pour le moins original.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Iga Swiatek, un air de déjà vu…

Iga Swiatek à Roland-Garros, un air de déjà vu…

Iga Swiatek marche sur l’eau du côté de la Porte d’Auteuil. Victorieuse face à Coco Gauff, la Polonaise a ainsi trouvé l’occasion d’instaurer un peu plus son règne sur le circuit WTA. À seulement 21 ans, elle semble suivre les traces de son idole, le roi de Roland-Garros, Rafa Nadal…

Lire plus »
La question qui tue

Je fais des abdos, mais j’ai pas la « plaquette de chocolat », c’est normal ?

Multiplier les exercices d’abdos pour qu’au final, ça se voit pas, c’est vraiment trop injuste. Mais, franchement, petit Calimero, est-ce qu’un ventre musclé, ça passe forcément par la fameuse « plaquette de chocolat » qui en met plein la vue ? Ou bien, on peut avoir des abdos en acier sans pour autant qu’ils soient bien visibles ? Question (existentielle) à laquelle notre coach, Nathalie Servais, s’est attelée avec rappel anatomique et tout le tralala.

Lire plus »
Alice Modolo

Le questionnaire sportif de…Alice Modolo

Elle vient de signer 3 records de France d’affilée. Un tiercé gagnant réalisé lors des Mondiaux d’apnée (AIDA) qui se tenait au Blue Hole de Dahab, en Égypte : 85, 87 et 89 mètres en bi palmes. Un beau lancement de saison pour la championne d’Europe qui a, cerise sur le gâteau, remporté la compétition, hommes et femmes confondus. De retour sur terre, Alice Modolo a répondu à notre petit questionnaire qui ne manque pas de souffle !

Lire plus »
Marie Mateos

Marie Mateos : « En paramoteur, je suis comme un oiseau ! »

Elle bourlinguait dans les airs, au cœur d’une montgolfière, lorsqu’elle s’est fait attraper par un autre drôle d’oiseau volant : le paramoteur. Marie Mateos s’est alors lancée dans cette nouvelle aventure et a bien vite tutoyé les cieux. Elle est l’une des rares femmes à pratiquer ce sport méconnu et a brillé à de nombreuses reprises comme Championne de France et Championne du monde. C’est parti pour l’envol !

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner