Rechercher

Marie-Amélie Le Fur « JO 2024 ? Une candidature valorisable au-delà du sport. »

Marie-Amélie Le Fur
Espoir de l’athlétisme français, victime d’un accident de scooter en 2004, Marie-Amélie Le Fur est devenue une figure du handisport français, huit fois médaillée aux jeux Paralympiques, dont trois titres olympiques. À 32 ans, ancienne co-présidente avec Teddy Riner du comité des athlètes pour la candidature de Paris à l’organisation des JO 2024, elle est aujourd'hui à la tête du Comité paralympique et sportif français (CPSF).

Par Cécile Vérin

Publié le 25 février 2020 à 9h40, mis à jour le 07 août 2023 à 12h14

Cet été, entre le 24 juillet et le 9 août, elle ne sera là pour personne. Marie-Amélie Le Fur devrait être à Tokyo pour un ultime défi au saut en longueur. Ce sera alors ses derniers JO.

Encore faut-il qu’elle parvienne à décrocher sa qualification, mais si tout se passe bien, elle tentera au Japon de rapporter une nouvelle médaille d’or.

Mais faisons un bond en avant et parlons 2024. Un tout autre défi, celui d’organisatrice et non plus de participante, elle qui occupe une place de choix au sein du dispositif Paris 2024.

Comment avez-vous été amenée à vous impliquer aux côtés de Paris 2024  ?

C’est Tony Estanguet (NDLR : le co-président du comité de candidature) qui est venu me chercher. Une grande mixité existait au sein du comité des athlètes, constitué de sportifs valides et handisport, d’hommes et de femmes, avec également un aspect transgénérationnel.

Certains étaient par exemple des participants potentiels aux JO de 2024. Ça compte, car la mission du comité ne reposait pas que sur Teddy ou moi, mais sur les épaules de tous nos athlètes ambassadeurs. 

Qui peut bénéficier de la place du handisport et de la diversité dans les JO Paris 2024 ?

Toute la société, à travers l’impact de nos actions, particulièrement la jeune génération.

En étant exposé à des expériences de vie particulières, on se nourrit de nouvelles choses qui font grandir tout le monde en développant de nouvelles compétences, voire des structures. Ça va bien au-delà du sport ou du handisport, c’est valorisable partout.

Se dépasser, repousser les limites, y compris sociales, ce sont des valeurs qui créent de nouvelles façons de penser et de fonctionner dont peuvent s’inspirer les futurs citoyens.

Vous aidez aussi les personnes en situation de handicap et soutenez le handisport de multiples façons, comme avec le fonds TELMAH (Tendez la main au handisport)…

Oui, je parraine aussi plusieurs associations, comme Entr’Aide-Une lame pour courir ou Du Sport et Plus, qui apporte via le sport un soutien aux jeunes en difficulté suite à un handicap ou une hospitalisation. L’entraide est importante.

J’en sais quelque chose. L’un de mes plus beaux souvenirs remonte à 2005 quand j’ai pu à nouveau participer à la course des Championnats de France de cross sapeurs-pompiers après mon amputation. Et je le dois à la mobilisation de mes amis pompiers qui ont su m’encadrer, moi qui étais jeune sapeur-pompier et qui aurais voulu en faire mon métier.

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Cendrine Browne

Cendrine Browne, la skieuse qui respire à fond

Elle a la glisse dans le sang. La canadienne Cendrine Browne est une fondue de ski. C’est le cas de le dire car elle, son truc, c’est le ski de fond, un sport qui la fait vibrer. Venue tardivement à la compét’, elle a découvert un espace d’expression et de liberté inattendu. Aujourd’hui, elle s’engage pour que les filles aient toute leur place dans le monde enneigé des sportifs.

Lire plus »
Le questionnaire sportif de…Lil’Viber

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une enquête sur la bigorexie ou quand trop de sport tue le sport, une joueuse de hand passée à la moulinette, une experte de l’évolution du sport féminin qui parle sans langue de bois, un Top littéraire pour bouger en 2023, des témoignages de filles pour qui le sport, c’est la vie (comme la motarde Lil’Viber sur notre photo)… Régalez-vous !

Lire plus »
Clara Valinducq : « À la fédé d’aviron, on m’a tellement répété que j’étais nulle que j’ai fini par y croire. »

Clara Valinducq : « À la fédé d’aviron, on m’a tellement répété que j’étais nulle que j’ai fini par y croire. »

L’ex-championne d’Europe et championne de France d’aviron, Clara Valinducq, affirme avoir été victime, au sein de la fédération, de harcèlement moral jusqu’à tomber dans des troubles du comportement alimentaire sévères et dans la dépression. Aujourd’hui, elle dit vouloir tout raconter afin d’être « aidée » et de recommencer « à vivre ». Contacté par ÀBLOCK!, le directeur de la Fédération française d’aviron demande à l’auditionner pour éclaircir les faits.

Lire plus »
Laetitia Blot

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un sport de combat explosif et de plus en plus féminin, le MMA est dans la place sur ÀBLOCK! avec quelques guerrières en cage (comme Laetitia Blot sur notre photo) qui s’expriment comme elles se battent, mais aussi une boxeuse sous les projecteurs de notre questionnaire sportif et une campagne digitale pour le mouvement de la paix par le sport, c’est le menu de la semaine, enjoy !

Lire plus »

Pendant le confinement, le fitness a la cote

Malgré les nombreux échanges houleux sur les réseaux sociaux concernant le running (on peut continuer à courir ou pas ?), ce ne serait là qu’une tempête dans un verre d’eau. Selon un sondage, la course à pied est loin d’être l’activité la plus prisée par les Français en période de confinement.

Lire plus »
Hamburger sport la question qui tue

J’ai fait une heure de sport, je peux m’offrir un gros menu burger ?

Ah, cette chouette impression du travail accompli, cette satisfaction d’avoir tout donné ! Puis, ce besoin impérieux de récompense. Et la récompense, on va pas se le cacher, c’est souvent dans l’assiette qu’on va la chercher. Mais est-ce bien raisonnable de se jeter sur tout ce qui n’est pas light, même si on s’est bougé pendant une heure ? La réponse éclairée de notre coach, Nathalie Servais. Lisez plutôt avant de dévorer !

Lire plus »
Oïana Trillo : « Le sauvetage côtier, c'est dépassement de soi et sensations fortes ! »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une Pamela Anderson made in France (la sauveteuse en mer Oïana Trillo sur notre photo), une handballeuse militante, une skieuse qui a une bonne descente, une philosophe qui parle de sport comme personne… C’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine !

Lire plus »
Aljona Savchenko Bruno Massot

Un levée ? Cékoiça ?

Les championnats du monde de patinage artistique débutent ce 21 mars à Montpellier, occasion toute trouvée de revenir sur l’une de ses figures les plus spectaculaires : le levée. Le patinage artistique vous laisse de glace mais, pour autant, ce terme vous semble assez simple à comprendre ? Minute, papillon, la définition est plus complexe qu’elle n’y paraît ! Les sportifs et sportives, les coachs, ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Place à notre petit lexique pratique, le dico « Coach Vocab ».

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner