Rechercher

Euro de Water-Polo féminin 2022 Bataille navale pour le trône européen !

Euro de Water-Polo féminin 2022, bataille navale pour le trône européen !
Depuis le 27 août, les eaux croates accueillent le championnat d'Europe de Water-Polo féminin. Et les Bleues débarquent ÀBLOCK! L'occasion pour un groupe en pleine progression d'instaurer une bonne dynamique à deux ans des Jeux Olympiques parisiens.

Par Alexandre Hozé

Publié le 30 août 2022 à 10h52, mis à jour le 30 août 2022 à 14h15

Un mois d’août on ne peut plus aquatique arrive à son terme. Toutes sortes de disciplines comme la natation, le plongeon, le surf, le kayak et le canoë (dans l’ordre que vous préférez) ont animé ces dernières semaines. Et pour conclure cette période estivale bien arrosée, place à l’équipe de France de water-polo. 

Après un mondial hongrois réussi fin juin, c’est en comité européen que les quinze sélectionnées vont continuer leur préparation olympique. Pour briller aux Jeux Olympiques à domicile, ça commence maintenant ! 

Et les filles du sélectionneur Emilien Bugeaud assurent ! Pour la première fois depuis des décennies, l’équipe de France féminine de water-polo est de retour dans le top 10 mondial.

Après s’être extirpées des poules, les Bleues sont certes tombées sur plus fortes qu’elles, mais le principal n’est pas là. L’important, c’est que désormais, ces handballeuses aquatiques tricolores font partie des meilleures. Et maintenant, place à la confirmation. 

©FFN

De retour dans l’est européen, les Françaises arrivent ambitieuses pour ce championnat d’Europe croate. Forte d’une préparation sérieuse du côté de Laval, l’objectif est annoncé : le top 6. 

Une sixième place (ou plus si affinités) confirmerait la progression de l’équipe et permettrait aux Bleues d’être qualifiées d’office pour le mondial 2023. Ça vaut le coup ! En revanche, ce ne sera pas une mince affaire… 

Si ce sont les Etats-Unis qui ont remporté la dernière compétition internationale, le water-polo européen, c’est définitivement du lourd ! En comptant les Françaises, le top 10 mondial subit la majorité du vieux continent. 

©FFN

Entre les vice-championnes olympiques espagnoles, les Italiennes, les Hongroises (deuxièmes au dernier mondial), les Grecques et les Néerlandaises, la bataille va être rude pour le trône de l’Europe. Depuis le 27 août et jusqu’au 9 septembre, la piscine de Split va devoir faire face à un raz-de-marée de championnes. 

À partir du 5 septembre, les matchs de classement et à élimination directe s’ajouteront à l’équation. Et si les quarts de finale semblent être le minimum pour la capitaine tricolore Louise Guillet et ses coéquipières, attention aux mauvaises surprises ! 

Le premier match de la compétition française s’est avéré être un sacré casse-tête. Face aux Israéliennes, les Bleues se font coiffer sur le fil et commencent mal leur Euro. Et face à la Serbie dimanche 28 août, nous ne sommes pas passés loin du bis repetita. 

©FFN

Mais le caractère français a fait la différence. Au terme d’une rencontre au scénario hitchcockien, la victoire bascule du côté tricolore pour un petit but. Et maintenant ça y est, du moins on l’espère, les Françaises sont lancées. 

Il faudra continuer sur cet élan, car la suite s’annonce tout aussi intensive. Ce mardi 30 août, place aux Espagnoles. Les Italiennes seront également sur le chemin de l’équipe de France. Mais, pour réussir de grandes performances, il faut de grands adversaires. Nous sommes d’accords.

Pour ce point-ci, nous sommes servis. Place aux exploits, désormais… 

©FFN

Ouverture ©FFN

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Charlotte Yven : « En voile, il est urgent d'ouvrir les portes aux filles. »

Charlotte Yven : « Les courses au large, ça te transforme. »

Après avoir remporté la Transat Paprec, disputée en équipage mixte pour la première fois, elle vient de s’élancer pour sa 3e Solitaire du Figaro. Navigatrice professionnelle, membre du programme Skipper Macif, Charlotte Yven espère que son exemple ouvrira la voie à d’autres femmes, trop rares au départ des courses au large.

Lire plus »
Ana Carrasco

Ana Carrasco, la motarde qui fait souffler un vent nouveau dans les paddocks

Première femme à remporter une course de moto dans un Grand Prix, Championne du monde de vitesse, la pilote espagnole est une forte tête, peu soucieuse de ce que l’on dit d’elle. Les clichés, les stéréotypes, elle les balaye d’un revers de main gantée, les yeux fixés sur l’horizon. Son moteur, c’est la moto. Alors, accélérons un peu. Elle n’a pas que ça à faire. Portrait express de celle qui n’a besoin de personne…en Kawasaki.

Lire plus »
Raymonde Cornou : « Lorsque j’ai commencé à courir, certains hommes me bousculaient, me criaient de retourner à ma cuisine. »

Raymonde Cornou : « Quand j’ai commencé à courir, certains hommes me bousculaient, me criaient de retourner à ma cuisine. »

Son histoire est pour le moins épique. Elle est la première Française à s’être alignée au départ du marathon de New York, l’une des pionnières des courses longues distances sur route en France. Raymonde Cornou a ouvert la voie à une époque où les femmes n’étaient pas autorisées à courir un marathon. Radiée à vie de la Fédération Française d’Athlétisme pour avoir bravé les interdits, rien ni personne n’a pu l’arrêter. Rencontre avec une athlète au caractère aussi acéré que les pointes de ses chaussures.

Lire plus »
Elena Micheli, la déesse du pentathlon moderne

Elena Micheli, la déesse du pentathlon moderne

Une liane athlétique de 24 ans. Avec sa chevelure couleur d’ébène, l’Italienne Elena Micheli est une star des terrains sportifs. Qu’elle nage, qu’elle court, qu’elle manie l’épée, le pistolet ou saute à cheval, tout semble lui réussir. L’actuelle N°1 mondiale de pentathlon devrait faire sensation aux JO de Paris 2024.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner