Euro de Water-Polo féminin 2022 Bataille navale pour le trône européen !

Euro de Water-Polo féminin 2022, bataille navale pour le trône européen !
Depuis le 27 août, les eaux croates accueillent le championnat d'Europe de Water-Polo féminin. Et les Bleues débarquent ÀBLOCK! L'occasion pour un groupe en pleine progression d'instaurer une bonne dynamique à deux ans des Jeux Olympiques parisiens.

Par Alexandre Hozé

Publié le 30 août 2022 à 10h52, mis à jour le 30 août 2022 à 14h15

Un mois d’août on ne peut plus aquatique arrive à son terme. Toutes sortes de disciplines comme la natation, le plongeon, le surf, le kayak et le canoë (dans l’ordre que vous préférez) ont animé ces dernières semaines. Et pour conclure cette période estivale bien arrosée, place à l’équipe de France de water-polo. 

Après un mondial hongrois réussi fin juin, c’est en comité européen que les quinze sélectionnées vont continuer leur préparation olympique. Pour briller aux Jeux Olympiques à domicile, ça commence maintenant ! 

Et les filles du sélectionneur Emilien Bugeaud assurent ! Pour la première fois depuis des décennies, l’équipe de France féminine de water-polo est de retour dans le top 10 mondial.

Après s’être extirpées des poules, les Bleues sont certes tombées sur plus fortes qu’elles, mais le principal n’est pas là. L’important, c’est que désormais, ces handballeuses aquatiques tricolores font partie des meilleures. Et maintenant, place à la confirmation. 

©FFN

De retour dans l’est européen, les Françaises arrivent ambitieuses pour ce championnat d’Europe croate. Forte d’une préparation sérieuse du côté de Laval, l’objectif est annoncé : le top 6. 

Une sixième place (ou plus si affinités) confirmerait la progression de l’équipe et permettrait aux Bleues d’être qualifiées d’office pour le mondial 2023. Ça vaut le coup ! En revanche, ce ne sera pas une mince affaire… 

Si ce sont les Etats-Unis qui ont remporté la dernière compétition internationale, le water-polo européen, c’est définitivement du lourd ! En comptant les Françaises, le top 10 mondial subit la majorité du vieux continent. 

©FFN

Entre les vice-championnes olympiques espagnoles, les Italiennes, les Hongroises (deuxièmes au dernier mondial), les Grecques et les Néerlandaises, la bataille va être rude pour le trône de l’Europe. Depuis le 27 août et jusqu’au 9 septembre, la piscine de Split va devoir faire face à un raz-de-marée de championnes. 

À partir du 5 septembre, les matchs de classement et à élimination directe s’ajouteront à l’équation. Et si les quarts de finale semblent être le minimum pour la capitaine tricolore Louise Guillet et ses coéquipières, attention aux mauvaises surprises ! 

Le premier match de la compétition française s’est avéré être un sacré casse-tête. Face aux Israéliennes, les Bleues se font coiffer sur le fil et commencent mal leur Euro. Et face à la Serbie dimanche 28 août, nous ne sommes pas passés loin du bis repetita. 

©FFN

Mais le caractère français a fait la différence. Au terme d’une rencontre au scénario hitchcockien, la victoire bascule du côté tricolore pour un petit but. Et maintenant ça y est, du moins on l’espère, les Françaises sont lancées. 

Il faudra continuer sur cet élan, car la suite s’annonce tout aussi intensive. Ce mardi 30 août, place aux Espagnoles. Les Italiennes seront également sur le chemin de l’équipe de France. Mais, pour réussir de grandes performances, il faut de grands adversaires. Nous sommes d’accords.

Pour ce point-ci, nous sommes servis. Place aux exploits, désormais… 

©FFN

Ouverture ©FFN

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Tassia : « J’ai tout de suite été douée en kayak, ça aide beaucoup à l’aimer ! »

Tassia : « Le kayak polo est un sport plus beau que brutal. »

Kayak-poloïste, quésaco ? Tassia Konstantinidis, la vingtaine énergique, est de cette espèce trop méconnue : une athlète de kayak-polo, discipline du kayak qui a porté l’équipe française féminine en championnat national, européen et mondial jusqu’au Graal : la première marche du podium des Championnats d’Europe 2021. Avec, à son bord, cette jeunette de l’équipe senior. Témoignage d’une sportive de haut niveau qui tient bon la pagaie.

Lire plus »
Sara Labrousse

Sara Labrousse : « La natation artistique à haut-niveau m’a appris à repousser mes limites… »

Ses rêves ne prennent jamais l’eau. À 32 ans, après avoir participé aux plus grandes compétitions internationales qui la mèneront jusqu’aux Jeux Olympiques, cette championne de natation artistique a quitté les bassins, mais pas l’univers aquatique. Sara Labrousse est désormais docteur en biologie marine. Les souvenirs cependant lui tiennent chaud. Et elle nous raconte avec ferveur comment ces années sous l’eau l’ont aidée à respirer.

Lire plus »
Juliette Willmann, la peuf cékoiça

La « peuf » ? Cékoiça ?

Les adeptes de ski et autres disciplines des pentes enneigées, connaissent bien ce terme. La peuf, celle qui leur procure frissons et sensations fortes… C’est quoi, à votre avis ? Les coachs, les sportifs et sportives ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Place à notre petit lexique pratique, notre dico « Coach Vocab ».

Lire plus »
Lyli Herse, la révélation du premier Tour de France féminin

Lyli Herse, la révélation du premier Tour de France féminin

Elle a été LA « coursière » la plus en vue du premier tour de France. Avec deux victoires d’étape et deux deuxièmes places, Lysiane Herse, dite « Lyli », petit prodige venu du cyclotourisme, a définitivement marqué de son empreinte la première tentative de « Grande Boucle » au féminin. La Normande bouclera cette course inaugurale à la quatrième place du Générale, battue au temps par la Britannique Millie Robinson.

Lire plus »
zumba

Zumba, entrez dans la danse !

Une tornade, un raz de marée. Cette discipline venue de Colombie a su trouver le combo gagnant – transpirer en s’éclatant – pour séduire des femmes qui veulent bouger sans pour autant avoir l’impression de faire du sport. Reportage au pays de cette danse devenue trendy.

Lire plus »
Alice Modolo Best of

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des femmes à Tokyo ! Mais pas que… Une pongiste qui y croit, une femme jamais sans son canoë, une lanceuse de disque qui rêve d’or, une sprinteuse adepte de records, une hurdleuse qui avale les haies sont de la partie pour les Jeux. En bonus, un sauvetage dans le grand bassin des JO de 1960, un nouveau record de France pour la sirène de l’apnée (Alice Modolo sur notre photo) et une rencontre avec une femme qui borde ses voiles. Un peu de lecture pour boucler juillet !

Lire plus »
Martina Hingis

Martina Hingis, la « Swiss Miss » qui jouait au tennis comme on joue aux échecs

Plus jeune N°1 mondiale de l’histoire du tennis, la Suissesse Martina Hingis est une championne qui marqua aussi les esprits par sa défaite tragique à Roland-Garros en 1999. Elle a remporté 25 tournois du Grand Chelem (en simple et en double) au cours de sa carrière mais seule la terre battue parisienne lui aura fait défaut, et par deux fois ! Retour sur une surdouée du tennis au jeu rare et au caractère bien trempé.

Lire plus »
Extreme Cordouan

Cordouan se jette à l’eau !

Propulsé par le vent ou par la pagaie, c’est le premier événement longue distance nautique multi-supports. L’Extrême Cordouan revient ce week-end pour sa 3e édition et trois jours de compétitions exceptionnelles. À vos rames et voiles !

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner