Rechercher

Ellen Fokkema La joueuse de foot qui n’a pas peur des garçons

Ellen Fokkema
Si le football néerlandais est à un tournant de son histoire, cette jeune joueuse de 19 ans est, elle, en passe de devenir une icône. La fédération vient d’accepter qu’Ellen, surdouée du ballon rond, joue avec des garçons, pour ainsi devenir la première femme à faire partie d'un effectif masculin.

Publié le 19 août 2020 à 13h02, mis à jour le 29 juillet 2021 à 15h06

Elle joue au foot depuis qu’elle a cinq ans. Toujours entourée de garçons, toujours à taper dans la balle avec eux. Quoi de plus logique alors à ce qu’elle soit intégrée dans une équipe masculine ?

Cette milieu de terrain a rejoint le VV Foarut qui évolue dans l’avant-dernière division amateur aux Pays-Bas, l’équivalent de l’avant-dernière division de district en France. Un club modeste pour une petite révolution.

Mais l’histoire est encore plus belle lorsqu’on sait qu’elle rejoint les copains avec lesquels elle évolue depuis ses débuts : « Je suis heureuse de pouvoir continuer de jouer avec mon équipe. Je joue avec eux depuis toute petite. J’étais triste de devoir arrêter. Mes équipiers sont aussi très contents. On va voir comment cela va se passer », confie-t-elle sur le site de la KNVB (Fédération Néerlandaise de Football).

Ellen Fokkema
©DR

Cette décision de la fédé est un symbole très fort, une confirmation de leur volonté de faire évoluer les mentalités. C’est dans cette optique que les dirigeants ont dérogé à la règle, celle qui interdit de mélanger les sexes dans une équipe Senior. Plus précisément, la législation stipule que les filles et les garçons peuvent s’affronter et jouer ensemble jusqu’en U19. Pas au-delà.

Une occasion en or

L’objectif est clairement affiché : à moyen terme, toutes les équipes doivent pouvoir être mixtes. Une suite logique d’un processus qui a débuté en 1996 avec l’autorisation de la mixité chez les jeunes. Néanmoins, cette fois, c’est une plus grande étape qui est franchie, une opportunité à saisir dans le cadre d’un programme d’intégration des joueuses dans le haut niveau masculin piloté par la fédération de foot néerlandaise.

Ellen Fokkema

C’est un penalty sans gardien qui se présente à Ellen Fokkema car elle est une joueuse pilote dans ce programme pro-mixité. Si elle marque le but et que sa saison est concluante, il y a une possibilité de faire bouger les lignes. « La fédération est synonyme de diversité et d’égalité. Ici, il y a un beau défi sportif à relever. L’expérience dira si et comment cela fonctionne. Nous suivrons l’évolution des choses en étroite concertation avec le club. Sur cette base, nous pourrions appliquer un changement de réglementation », a déclaré Art Langeler directeur du développement du football à la KNVB.

Les performances d’Ellen Fokkema pourraient ainsi ouvrir la porte du terrain de la mixité aux autres femmes. Elle n’a pas d’autre choix que de prendre la balle au bond.

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »
Manaé Feleu : « Quand t'es une fille et que tu dis que tu joues au rugby, on te répond que c’est un sport de brutes . »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète qui marche vers les sommets, une capitaine de l’équipe de France de rugby qui sait comment apprivoiser le ballon ovale (Manae Feleu sur notre photo), une fille qui court, qui court, et le décryptage d’un baromètre sur les jeunes et le sport, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Enjoy !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Le Q&A d'Octavie Escure

Le Q&A d’Octavie Escure

Son livre « Prendre son envol avec Octavie Escure » dans la collection ÀBLOCK! vient de sortir. L’occasion idéale pour soumettre la danseuse à la question. C’est notre petit questionnaire sport & perso en vidéo, s’il vous plaît !

Lire plus »
Angélique Chetaneau

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Surf, yoga, course, CrossFit, athlétisme, cyclisme ou encore natation, le sport a encore une fois fait les belles heures d’ÀBLOCK! la semaine dernière…Entre témoignages de pratiquantes acharnées, histoires de sportives du passé, entretiens avec une athlète green ou une candidate à la présidence du Comité national olympique, en passant par un petit questionnaire Proustien à une championne qui envoie du lourd, on s’active grave. Et c’est pour vous.

Lire plus »
Angelina Favario : « Le sport automobile est un sport macho, mais ça ne m’atteint pas. »

Angelina Favario : « Le sport automobile est un sport macho, mais ça ne m’atteint pas. »

Elle n’a pas encore 20 ans mais déjà une détermination de fer. Angelina Favario, jeune pilote, n’a qu’une idée en tête : devenir pro et, pourquoi pas, évoluer, à l’avenir, en Formule 1. La Savoyarde, qui a fait ses gammes l’an passé en F4, sait qu’elle devra, pour cela, se battre tout au long du chemin contre adversaires et préjugés. Rencontre avec une demoiselle que rien ne peut freiner.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner