Ada Hegerberg5 infos pour briller avec des crampons

Ada Hegerberg 5 infos pour briller avec des crampons
Footballeuse internationale norvégienne, l'attaquante de l'Olympique Lyonnais est la première à avoir remporté, en 2018, le Ballon d'Or féminin. Retour sur 5 éléments clés qui font d'Ada Hegerberg la joueuse la plus emblématique du foot féminin.

Par Manon Gimet

Publié le 08 septembre 2021 à 6h30, mis à jour le 13 septembre 2021 à 17h37

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

1. Naître dans le football

Parents norvégiens et amoureux du football, le destin d’Ada Hegerberg était déjà tout tracé.

Sa mère a joué dans le championnat féminin norvégien et son père en deuxième division. Dans sa ville natale, avec sa sœur, elle a débuté les entraînements dans le club local : Sunndal Fotball.

À 14 ans, ils déménagent et, dans son nouveau club, elle révèle un réel talent : 15 buts en 30 matchs. La voilà sélectionnée en équipe nationale.

Accompagnée de sa sœur, elle rejoint le club de Stabaek où elle découvre les compétitions européennes. À seulement 17 ans, elle signe un doublé en Ligue des Champions et un quintuplé en trente-cinq minutes dans le championnat norvégien.

Ses performances impressionnantes lui permettent d’être repérée par les plus grands clubs européens.

Ada Hegerberg se révèle en Allemagne puis poursuit son ascension à Lyon où elle explose.

2. Être un pilier de l’Olympique Lyonnais.

Ada Hegerberg s’est très vite imposée comme une pionnière de l’Olympique Lyonnais. Depuis son arrivée au club en 2014, au poste d’attaquante, elle enchaîne les performances, les records de buts et les victoires.

Avec le club de Lyon, elle remporte cinq Ligues des Champions et est élue meilleure buteuse de l’édition 2020, sept Championnats de France consécutifs, six Coupe de France.

 

3. Être une militante avant tout

Footballeuse certes, mais femme avant tout. Depuis 2017, la pionnière de la sélection norvégienne depuis l’âge de 15 ans boycott l’équipe nationale. En désaccord avec la fédération norvégienne de football, elle préfère assister aux matchs de sa nation en tant que consultante.

Elle dénonce le manque de moyens attribués aux équipes féminines du pays contrairement aux masculines. En 2017, pourtant, c’est une petite révolution qui souffle sur le Pays du soleil de minuit : la Norvège devient le premier pays où les femmes de l’équipe nationale ont le même salaire que l’équipe masculine.

Mais Ada Hegerberg n’en démord pas : “Beaucoup de choses doivent encore être faites pour améliorer les conditions de travail des footballeuses”, dit-elle.

À 25 ans, elle rêve d’égalité et n’abandonne pas ses engagements. “Un Ballon d’or vous donne une voix plus forte. Mais je me suis toujours considérée comme quelqu’un qui représente mon sport. J’ai toujours porté des responsabilités. Mais on doit être plusieurs à le faire. Moi, je ne parle pas souvent d’argent. La base de la base, ce sont dans les attitudes, le respect pour les filles qui jouent au foot. Si cette base de respect existe, il y aura plus de moyens, d’installations, d’investissements. Tout est lié. Il y a une évolution et c’est tant mieux. Mais il y a encore beaucoup trop de beaux discours ”, explique-t-elle dans Le Parisien.

4. Être la première joueuse de l’histoire à recevoir le Ballon d’Or

En 2018 et à seulement 23 ans, Ada Hegerberg obtient la plus belle récompense du football. Avec une saison affolante : meilleure buteuse de la première division française (D1) avec 31 buts au compteur et de la ligue des champions (15 buts) ; elle a su convaincre le jury composé de 45 journalistes du monde entier.

Son rêve s’est réalisé, elle fait partie des légendes du football. Avec plus de 50 buts en une saison, elle rejoint ses modèles : Cristiano Ronaldo et Lionel Messi.

Ada Hegerberg, incontestable meilleure joueuse du monde, devient ainsi la première femme de l’histoire du foot à remporter un Ballon d’Or.

© Ivar Waage Johansen / Facebook Ada Hegerberg

5. Avoir un mental d’acier

Crise sanitaire oblige, Ada Hegerberg est absente des terrains depuis janvier 2020, victime qui plus d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit puis d’une fracture au tibia gauche qui n’en finit pas de se réveiller. À l’aube d’un retour sur les pelouses prévu en avril dernier, après rééducation et réathlétisation, elle fait une rechute.

Mais rien ne peut entamer la ferveur d’une attaquante, surtout quand on s’appelle Ada Hegerberg. Nouveau programme de rééducation en place, elle annonce son retour probable avant la fin de l’année 2021.

D'autres épisodes de "Football : ces sportives qui vont droit au but"

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Attention, excès de vitesse en pagailles dans les Alpes

Attention, excès de vitesse en pagaille dans les Alpes !

Cette semaine, la saison de ski de vitesse s’ouvre avec le Championnat du monde avant de laisser la place à la Coupe du Monde puis au Speed Masters. Sensations garanties dans la station de Vars qui accueillent les meilleurs skieurs de la planète jusqu’au 26 mars. Petit récap’ des festivités sur neige.

Lire plus »
À vos marques, partez... sur les pistes !

À vos marques, partez… sur les pistes !

Ce samedi 29 janvier, dans la station des 7 Laux, aura lieu la première édition du Trail Blanc. Une course nocturne, à pied, sur les montagnes enneigées afin de se dépasser dans une bonne ambiance qui mêlera dépassement de soi et chutes en tout genre.

Lire plus »
JO Beijing 2022 Tempête bleue annoncée sur les hauteurs de Chine

JO Beijing 2022 : Tempête bleue annoncée sur les hauteurs de Chine

L’équipe de France arrive en force ! Du 4 au 20 février, la 23e édition des JO d’hiver aura lieu à Pékin, autrement dit Beijing, en Chine. Et elle a bien l’intention de marquer les esprits durant cette quinzaine olympique. Au programme, de nouvelles épreuves et toujours plus de spectacle, ça fait un paquet de bonnes raisons de marquer d’une croix les dates de ces Jeux Olympiques. Petit tour d’horizon de ce qui nous attend.

Lire plus »
Le Top 10 des livres sur le sport féminin

Le Top 10 des livres sur le sport féminin

Le 24 janvier célèbre les Sporting Girls avec la Journée Internationale du sport féminin. Même si pour ÀBLOCK!, c’est toute l’année, on ne pouvait manquer le rendez-vous. Rendons hommage, une fois de plus, aux pionnières et passionnées de sport, et faisons-le via la littérature qui les placent sur le devant de la piste. Essais, BD, Histoires vraies…voici le TOP 10 des pages à lire pour être 100 % ÀBLOCK!

Lire plus »
Julie Pujols-Benoit

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le lancement de la collection d’ouvrages ÀBLOCK! (où l’on commence par Julie Pujols-Benoit sur notre photo), du tennis en plein Open de Melbourne, une femme de rugby engagée, des pionnières sur neige et glace, un témoignage qui nous dévore et un retour de flamme, l’histoire du golf féminin… Récap’ d’une semaine musclée.

Lire plus »
Julie Pujols

ÀBLOCK! lance sa collection de livres !

L’année 2022 sera une année ÀBLOCK! Le média digital s’édite avec une collection de livres qui fait bouger les lignes, inspirante et différente. On commence avec la reine du fitness, la coach (pas en chocolat) Julie Pujols-Benoit (en photo) dès aujourd’hui. Puis, ce sera le tour de la danseuse rebelle et virevoltante Octavie Escure… Faisons les présentations !

Lire plus »
Lolo Jones, la course à la revanche olympique

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Du patinage version famille nombreuse, un geste sportif décrypté, une pionnière de la « ride », une obstinée olympique (Lolo Jones sur notre photo), une chronique bien sentie et une rencontre avec une pilote acharnée, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine. Bonne lecture !

Lire plus »
Tourbillons sur glace attendus à Rouen

Tourbillons sur glace attendus à Rouen

L’apéritif se poursuit avant de déguster les JO d’hiver de Pékin. Cette fois, c’est à Rouen qu’une compétition de glisse fait son show. Les 4 et 5 février, la French Cup de patinage artistique synchronisé aura lieu dans la patinoire Nathalie Péchalat. À vos lames, citoyens !

Lire plus »
Le service à la cuillère ? Cékoiça ?

Le service à la cuillère ? Cékoiça ?

On ne l’emploie pas en cuisine mais sur les cours de tennis. Les pros de la balle jaune connaissent bien ce coup qui n’est pas des plus nobles mais qui a ses adeptes. Pour les néophytes, l’expression peut paraître un rien obscure. Alors, c’est quoi, à votre avis, le service à la cuillère ? Les sportifs et sportives, les coachs, ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Place à notre petit lexique pratique, le dico « Coach Vocab ».

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Laurie Phaï

Laurie Phaï : « Le sport tel que je le pratique peut être vu comme un sacrifice, mais qui m’est vital. »

C’est à la force de ses pas et d’une histoire familiale de battants que Laurie Phaï, trentenaire franco-cambodgienne est devenue marathonienne et championne de trails. Après sept ans comme pongiste en équipe de France, elle s’est mise à courir pour conjurer un drame personnel et ça l’a (re)lancée sur le chemin de sa vie. Elle s’apprête aujourd’hui à représenter le Cambodge aux Jeux d’Asie du Sud-Est et s’engage, là-bas, pour le sport féminin.

Lire plus »
violette morris

Violette Morris, cette amazone qui voulait vivre comme un homme

« Ce qu’un homme fait, Violette peut le faire ! ». Ce cri féministe date des années 1920. Son porte-voix ? Violette Morris, athlète omnisports qui fit sensation sur les terrains. Esprit libre s’habillant en homme et aimant des femmes, la sportive aux seins coupés fit scandale, traçant la voie d’un féminisme ultra contemporain. Histoire peu ordinaire d’une pionnière du sport féminin au destin hors du commun.

Lire plus »
Le skating ? Cékoiça ?

Le skating ? Cékoiça ?

On ne parle pas ici de skateboard, mais de sport de glisse. Les amateurs de ski de fond comprennent ce terme, mais les novices moins. C’est quoi, à votre avis ? Les sportifs et sportives, les coachs, ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Place à notre petit lexique pratique, le dico « Coach Vocab ».

Lire plus »
Surya Bonaly

Surya Bonaly : 5 infos pour briller sur la glace

À l’image d’une Simone Biles, championne avant-gardiste de la gymnastique, Surya Bonaly marqua le monde du patinage artistique dans les années 1990 de ses prouesses interdites. La multi championne de France et d’Europe et vice-championne du monde par trois fois, a toujours voulu briser la glace des conventions pour faire évoluer son sport, au grand dam des juges, mais pour le plus grand plaisir du public. Ou comment devenir une Reine des glaces en 5 (r)évolutions !

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner