Journal d'une coach confinée

Sportifs, même chez vous, pensez à récupérer !

claire pola
Notre coach de Limoges, Claire Pola, continue de nous faire partager ses journées, entre séances de sport, tutos et cours en live pour ses fidèles sportifs et sportives connectés, mais aussi moments de pauses bienfaitrices, quand le corps recharge ses batteries. Mais à quoi ressemble une de ces journées dans la vie d'une coach ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

En cette période de confinement où beaucoup tentent de rester actifs,  on peut avoir tendance à en faire plus que d’ordinaire, pour se changer les idées, pour occuper le temps ou encore pour se sentir bien. Tout simplement. 

On peut alors vite oublier un élément important de la routine sportive : la récupération ou “récup'” dans notre jargon. 

Pourtant, elle est primordiale pour assimiler les séances exécutées, réparer les muscles, diminuer le stress généré par l’entraînement et pouvoir repartir de plus belle !

Pas de séances intensives en période de récup’

claire pola

Toute l’année, je me réserve une journée complète par semaine consacrée à la récupération. Je vous partage la dernière…

Cette semaine, j’ai commencé ma journée vers 8h par un bon petit-déjeuner, j’ai trainé, pris un deuxième café …

Puis, je me suis fait un soin du visage pour redonner un peu d’éclat à mon visage. En milieu de matinée, je me suis étirée grâce à mes cours à distance de gym douce.

Et oui, car étant coach sportive, je dois essayer de gérer mon planning de façon à ne pas avoir de séances intensives pendant mes journées de récupération.

79731EAA-52CA-4516-B732-5D9C8C419DC7gimp

Vers midi, direction la cuisine pour préparer le déjeuner à base de courgettes et poivrons grillés, de riz basmati et de filet de limande. Light mais équilibré.

L’après-midi, j’ai préparé mes séances de coaching de la semaine.

Plus tard dans la journée, j’ai de nouveau pris du temps pour moi et me suis fait les ongles, un bain de pieds.

Love story ou la vie en rose bonbon

Ensuite, j’ai entamé la lecture du nouveau livre de Karine Pancol, Bed Bug, une vraie love story.

Jugez plutôt : Rose est une jeune biologiste. Elle fait des recherches entre Paris et New York sur une luciole qui semble prometteuse pour la recherche médicale.

Si elle maîtrise parfaitement l’alchimie sexuelle des insectes et leur reproduction, elle est désemparée face à Léo quand elle en tombe amoureuse…

Tout ce dont j’avais besoin pour voir la vie en rose bonbon ! 

bed bug

Vers 19h, place au plateau-repas. Je me suis mise aux fourneaux, la préparation du repas c’est important, ça rythme la journée et ça permet de donner au corps ce dont il besoin, en fonction de la dose d’exercices effectués. Là aussi, c’est léger, repos oblige !

Au menu : quinoa, dés de tofu, préalablement marinés dans de la sauce soja et des herbes et carottes cuites.

Après le dîner, direction le canapé ! Un bon polar pour une soirée ciné tranquille, et extinction des feux vers 22h30.

Car le sommeil est également très important pour la récupération musculaire et cérébrale. Le sommeil permet de recharger ses batteries pour repartir à l’assaut d’une nouvelle journée qui, celle-ci, sera active !

À très vite et, en attendant, portez-vous bien et bougez, sans oublier de récupérer ! 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Vous aimerez aussi…

Shaikha Al Qassemi

Shaikha Al Qassemi, celle que le CrossFit a émancipée

Le CrossFit lui a permis de faire la paix avec son corps. À 32 ans, Shaikha Al Qassemi a puisé, dans la discipline, la force de suivre sa propre voie et de s’épanouir physiquement, loin des stéréotypes et des diktats qui régissent la norme. Désormais à l’aise dans ses baskets et bien dans sa tête, l’athlète émiratie n’a qu’une envie, servir d’exemple quitte, en levant des poids, à soulever des montagnes.

Lire plus »
Maud Fontenoy

Maud Fontenoy : 5 infos pour briller en mer

L’eau, c’est son élément ! Navigatrice aux multiples exploits, Maud Fontenoy est presque née en mer. Battante dans l’âme, elle est l’une des « premières ». Première femme à traverser l’Atlantique Nord et le Pacifique à la rame. Première Française à réaliser le tour du monde à contre-courant.
À travers sa fondation, elle se bat désormais pour la protection des eaux : sauver l’océan, c’est sauver l’homme.

Lire plus »
Burpees

Burpees, tout ce qu’il faut savoir pour passer à l’action !

Il est cet exercice de CrossFit que tout le monde redoute. Quatre mouvements qui sollicitent tous les muscles du corps, ultra efficaces mais vite épuisants. Tout l’art de l’activité sportive !
Cet instrument de bien-être – oui, oui ! – a été inventé dans les années 1940 par un physiologiste américain du nom de Royal H. Burpee. Action !

Lire plus »
Lydia Bradey

Lydia Bradey, l’insatiable alpiniste en quête de liberté

Elle est la première femme à avoir atteint, en 1988, le sommet de l’Everest sans oxygène. Mais son record a longtemps été mis en doute par ses compagnons d’expédition. Une suspicion qui poursuivra la Néo-Zélandaise Lydia Bradey pendant des années avant qu’elle ne soit enfin réhabilitée. Histoire d’une alpiniste et guide de haute-montagne qui n’a jamais lâché le piolet.

Lire plus »
Alpinisme

Existe-t-il un alpinisme au féminin ?

Voilà déjà un bout de temps qu’elles ont chaussé les crampons. Si elles sont encore en minorité dans les clubs d’alpinisme, elles tracent leur voie. Mais les femmes ont-elles une manière bien à elles de grimper, marcher et s’élever ? Ce Podcast riche en témoignages nous aide à mieux comprendre ce qui pousse les femmes à s’élever jusqu’aux cimes sans en faire une montagne.

Lire plus »
Audrey Tanguy

Audrey Tanguy : « Savoir que j’ai le trail dans ma vie, ça me rassure. »

Née pour être ultra traileuse. Audrey Tanguy s’est découvert, en 2017, un corps d’athlète inoxydable, endurant et ultra performant. Cette savoyarde avait beau avoir l’habitude de courir les montagnes, elle n’avait pas prévu d’en faire de la compét’. Les kilomètres, les dénivelés, désormais ça lui connaît et rien ne peut l’arrêter. La Diagonale des Fous, la Trace des Ducs de Savoie, le 90 km du Mont Blanc font partie d’une longue liste de courses avalées d’un trait et aux meilleures places. Une vraie tornade sur pattes !

Lire plus »
Alizée Baron

Alizée Baron : « Je fais du skicross pour me dépasser et j’aime ce risque-là. »

Une impétueuse, toujours en quête d’adrénaline. Après une saison blanche pour cause de blessure au dos et malgré les conditions particulières liées, entre autres, à la situation sanitaire, Alizée Baron reprend du service en Coupe du monde de skicross. La skieuse d’Orcières-Merlette aborde cet hiver avec une envie décuplée. Sereine et déterminée. Rencontre avec une fille qui ne laisse pas de glace.

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin