Le sport qui fait bouger les lignes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Journal d'une coach confinée

Sportifs, même chez vous, pensez à récupérer !

claire pola
Notre coach de Limoges, Claire Pola, continue de nous faire partager ses journées, entre séances de sport, tutos et cours en live pour ses fidèles sportifs et sportives connectés, mais aussi moments de pauses bienfaitrices, quand le corps recharge ses batteries. Mais à quoi ressemble une de ces journées dans la vie d'une coach ?

En cette période de confinement où beaucoup tentent de rester actifs,  on peut avoir tendance à en faire plus que d’ordinaire, pour se changer les idées, pour occuper le temps ou encore pour se sentir bien. Tout simplement. 

On peut alors vite oublier un élément important de la routine sportive : la récupération ou “récup'” dans notre jargon. 

Pourtant, elle est primordiale pour assimiler les séances exécutées, réparer les muscles, diminuer le stress généré par l’entraînement et pouvoir repartir de plus belle !

Pas de séances intensives en période de récup’

claire pola

Toute l’année, je me réserve une journée complète par semaine consacrée à la récupération. Je vous partage la dernière…

Cette semaine, j’ai commencé ma journée vers 8h par un bon petit-déjeuner, j’ai trainé, pris un deuxième café …

Puis, je me suis fait un soin du visage pour redonner un peu d’éclat à mon visage. En milieu de matinée, je me suis étirée grâce à mes cours à distance de gym douce.

Et oui, car étant coach sportive, je dois essayer de gérer mon planning de façon à ne pas avoir de séances intensives pendant mes journées de récupération.

79731EAA-52CA-4516-B732-5D9C8C419DC7gimp

Vers midi, direction la cuisine pour préparer le déjeuner à base de courgettes et poivrons grillés, de riz basmati et de filet de limande. Light mais équilibré.

L’après-midi, j’ai préparé mes séances de coaching de la semaine.

Plus tard dans la journée, j’ai de nouveau pris du temps pour moi et me suis fait les ongles, un bain de pieds.

Love story ou la vie en rose bonbon

Ensuite, j’ai entamé la lecture du nouveau livre de Karine Pancol, Bed Bug, une vraie love story.

Jugez plutôt : Rose est une jeune biologiste. Elle fait des recherches entre Paris et New York sur une luciole qui semble prometteuse pour la recherche médicale.

Si elle maîtrise parfaitement l’alchimie sexuelle des insectes et leur reproduction, elle est désemparée face à Léo quand elle en tombe amoureuse…

Tout ce dont j’avais besoin pour voir la vie en rose bonbon ! 

bed bug

Vers 19h, place au plateau-repas. Je me suis mise aux fourneaux, la préparation du repas c’est important, ça rythme la journée et ça permet de donner au corps ce dont il besoin, en fonction de la dose d’exercices effectués. Là aussi, c’est léger, repos oblige !

Au menu : quinoa, dés de tofu, préalablement marinés dans de la sauce soja et des herbes et carottes cuites.

Après le dîner, direction le canapé ! Un bon polar pour une soirée ciné tranquille, et extinction des feux vers 22h30.

Car le sommeil est également très important pour la récupération musculaire et cérébrale. Le sommeil permet de recharger ses batteries pour repartir à l’assaut d’une nouvelle journée qui, celle-ci, sera active !

À très vite et, en attendant, portez-vous bien et bougez, sans oublier de récupérer ! 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

S’inscrire à la newsletter mensuelle :

(Nous ne sommes pas prêteurs, nous garderons vos coordonnées bien au chaud chez nous…)

Vous aimerez aussi…

Louise Lenoble

Highline : Louise Lenoble, en recherche d’adrénaline

La highline est sa vie, l’air son élément. À l’occasion du Tour de France, de passage au Mont-Dore, la reine de la slack, se lance un nouveau défi. Avec ses camarades de vide, Louise Lenoble va marcher sur la deuxième plus longue ligne de France, à deux-cents mètres au-dessus de la ville. On lève les yeux ?

Lire plus »
Margaux Hubeny

Margaux Hubeny : « Sur ma moto, je n’ai pas peur, je me sens vivre ! »

Équipements et moto rose, comme un étendard, elle tient à démontrer que, sur la piste, les femmes aussi font surchauffer le moteur ! En 2019, cette douanière de 23 ans rafle le titre de Championne de France 600cc lors de la Women’s Cup. Surnommée « l’extraterrestre », Margaux Hubeny est une autodidacte du deux roues. Cette victoire est le premier titre d’une longue série pour une prodige de la piste qui n’est pas prête d’en sortir. Accrochez-vous, ça va secouer !

Lire plus »