Journal d'une coach confinéeSportifs, même chez vous, pensez à récupérer !

claire pola
Notre coach de Limoges, Claire Pola, continue de nous faire partager ses journées, entre séances de sport, tutos et cours en live pour ses fidèles sportifs et sportives connectés, mais aussi moments de pauses bienfaitrices, quand le corps recharge ses batteries. Mais à quoi ressemble une de ces journées dans la vie d'une coach ?

Publié le 05 mai 2020 à 11h30, mis à jour le 12 mai 2020 à 18h08

En cette période de confinement où beaucoup tentent de rester actifs,  on peut avoir tendance à en faire plus que d’ordinaire, pour se changer les idées, pour occuper le temps ou encore pour se sentir bien. Tout simplement. 

On peut alors vite oublier un élément important de la routine sportive : la récupération ou « récup' » dans notre jargon. 

Pourtant, elle est primordiale pour assimiler les séances exécutées, réparer les muscles, diminuer le stress généré par l’entraînement et pouvoir repartir de plus belle !

Pas de séances intensives en période de récup’

claire pola

Toute l’année, je me réserve une journée complète par semaine consacrée à la récupération. Je vous partage la dernière…

Cette semaine, j’ai commencé ma journée vers 8h par un bon petit-déjeuner, j’ai trainé, pris un deuxième café …

Puis, je me suis fait un soin du visage pour redonner un peu d’éclat à mon visage. En milieu de matinée, je me suis étirée grâce à mes cours à distance de gym douce.

Et oui, car étant coach sportive, je dois essayer de gérer mon planning de façon à ne pas avoir de séances intensives pendant mes journées de récupération.

79731EAA-52CA-4516-B732-5D9C8C419DC7gimp

Vers midi, direction la cuisine pour préparer le déjeuner à base de courgettes et poivrons grillés, de riz basmati et de filet de limande. Light mais équilibré.

L’après-midi, j’ai préparé mes séances de coaching de la semaine.

Plus tard dans la journée, j’ai de nouveau pris du temps pour moi et me suis fait les ongles, un bain de pieds.

Love story ou la vie en rose bonbon

Ensuite, j’ai entamé la lecture du nouveau livre de Karine Pancol, Bed Bug, une vraie love story.

Jugez plutôt : Rose est une jeune biologiste. Elle fait des recherches entre Paris et New York sur une luciole qui semble prometteuse pour la recherche médicale.

Si elle maîtrise parfaitement l’alchimie sexuelle des insectes et leur reproduction, elle est désemparée face à Léo quand elle en tombe amoureuse…

Tout ce dont j’avais besoin pour voir la vie en rose bonbon ! 

bed bug

Vers 19h, place au plateau-repas. Je me suis mise aux fourneaux, la préparation du repas c’est important, ça rythme la journée et ça permet de donner au corps ce dont il besoin, en fonction de la dose d’exercices effectués. Là aussi, c’est léger, repos oblige !

Au menu : quinoa, dés de tofu, préalablement marinés dans de la sauce soja et des herbes et carottes cuites.

Après le dîner, direction le canapé ! Un bon polar pour une soirée ciné tranquille, et extinction des feux vers 22h30.

Car le sommeil est également très important pour la récupération musculaire et cérébrale. Le sommeil permet de recharger ses batteries pour repartir à l’assaut d’une nouvelle journée qui, celle-ci, sera active !

À très vite et, en attendant, portez-vous bien et bougez, sans oublier de récupérer ! 

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Tanya Naville

Des femmes, des films et des cimes

La montagne est inspirante et les femmes qui s’y frottent n’ont rien à lui envier. Le festival de films “Femmes en Montagne“ qui aura lieu en Haute-Savoie et en version digitale, s’apprête à mettre en avant, pour sa deuxième édition, des sommets conquis et filmés par des grimpeuses, des réalisatrices ou même des spectatrices.

Lire plus »
Elizabeth Ryan

Elizabeth Ryan, sa Majesté de Wimbledon

Si elle n’a jamais brillé en simple, elle n’a laissé à personne d’autre le soin de rayonner sur le double. Elizabeth Ryan a dominé, sans partage, en duo à Wimbledon durant plus de soixante ans aux côtés, notamment, des Françaises Suzanne Lenglen et Simonne Mathieu. Avant de passer le relais à sa compatriote Billie Jean King.

Lire plus »
Aliya Luty

Un master d’Escrime 100 % féminin ? Touché !

Un tout premier Master d’Escrime 100 % féminin, c’est ce que propose la station-village de Vaujany, dans les Alpes. En collaboration avec le club d’Escrime Parmentier de Grenoble, elle organise un événement pour que les meilleures épéistes de France et du monde s’affrontent. À vos marques !

Lire plus »
Marie Mateos

Marie Mateos : « En paramoteur, je suis comme un oiseau ! »

Elle bourlinguait dans les airs, au cœur d’une montgolfière, lorsqu’elle s’est fait attraper par un autre drôle d’oiseau volant : le paramoteur. Marie Mateos s’est alors lancée dans cette nouvelle aventure et a bien vite tutoyé les cieux. Elle est l’une des rares femmes à pratiquer ce sport méconnu et a brillé à de nombreuses reprises comme Championne de France et Championne du monde. C’est parti pour l’envol !

Lire plus »
Jessi Combs

10 femmes de sport, 10 récits de pionnières

S’imposer dans toutes les sphères de sa vie grâce au sport, c’est tout le propos d’ÀBLOCK! qui s’associe, cette semaine, à l’opération menée conjointement par le ministère des Sports et le CSA, « Sport Féminin Toujours », en redonnant à quelques pionnières de l’univers sportif, à l’instar de Jessi Combs sur notre photo, la place qu’elles méritent. Grâce à elles, les femmes ont pu (peuvent), peu à peu, changer le monde et leur monde.

Lire plus »
Aurélie Tourte, l’arbitre de chaise qui sait prendre de la hauteur

Aurélie Tourte, l’arbitre de chaise qui sait prendre de la hauteur

Incontournable du paysage tennistique, arbitre féminine française la plus gradée avec le badge d’argent en 2014 puis le badge d’or en 2017, Aurélie Tourte, qui a fait ses classes dans le circuit féminin, a aussi réussi à se faire sa place sur la terre battue au masculin en étant la première femme à accéder à cette chaise. Portrait d’une fille qui parcourt le monde pour l’amour de la balle jaune.

Lire plus »
Cléopatre Darleux

Cléopatre Darleux : « Le handball me donne l’impression d’être une wonderwoman ! »

Un rempart à toute épreuve. Cléopatre Darleux est une icône de l’équipe de France de handball et une gardienne de but multi-distinguée dans les compétitions internationales. La championne du monde 2017, épanouie et jeune maman, donne de la voix pour que les joueuses professionnelles soient soutenues dans leur projet perso autant que sportif. Un match qu’elle relève (encore) haut la main !

Lire plus »
Charlotte Bonnet

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une hip hop girl alsacienne, une fille montée sur roulettes, mais aussi deux championnes de natation, l’une d’antan à l’attitude trop sulfureuse, l’autre d’aujourd’hui qui a su revenir plus forte après une période douloureuse (Charlotte Bonnet sur notre photo), ou encore une lanceuse de disque qui ne nous cache rien… C’est dimanche, c’est best-of. Profitez !

Lire plus »
Nicole Abar : « Pour moi, le football est un destin. »

Nicole Abar : « Pour moi, le football est un destin. »

Elle a marqué de son empreinte le football moderne. Tout au long de sa riche carrière, Nicole Abar n’a cessé de collectionner les titres et les récompenses. L’ancienne internationale, désormais âgée de 63 ans, consacre désormais la majeure partie de son temps à militer pour un sport plus juste et plus ouvert. Rencontre avec une fille qui n’était qu’une « joueuse alibi » devenue une femme engagée.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner