Rechercher

Moi, je veux seulement muscler mes fesses, c’est bien…non ?

La question qui tue fitness
Attention, voici venir la question qui tue sur les réseaux sociaux ! Sur Insta ou sur TikTok, les influenceuses au postérieur généreux se multiplient comme des petits squats. C’est devenu une tendance sportive : muscler (surtout) les fessiers. Mais si tu veux savoir rebondir en sport, est-ce vraiment ce qu’il faut fesse, euh, faire ? La réponse avisée de notre coach Nathalie Servais.

Publié le 06 juin 2021 à 15h01, mis à jour le 29 juillet 2021 à 10h04

Ça t’est déjà arrivé de rencontrer des personnes super musclées d’une partie du corps et pas du tout d’une autre ?

Allez, tu visualises ?

Si tu travailles que le bas ou le haut du corps, le résultat n’est pas forcément top…voire pas top du tout. Mais, ça, finalement, c’est une question de goût, ok.

Alors, mis à part l’aspect esthétique, si tu entraînes toujours les mêmes muscles, tu finiras par avoir des muscles trop forts et d’autres trop faibles. Certains trop fatigués, d’autres pas assez. Et la liste est longue…

Ça créera des déséquilibres dans ta posture et favorisera les blessures.

Je t’explique : si tu ne fais que les pectoraux et pas le dos, par exemple, tu risques d’avoir mal au dos et même de te vouter.

Au final, tout ça limitera ta progression et finira par faire baisser ton niveau de condition physique !

©Shutterstock

Alors, je fais comment ?

Tu peux, par exemple, travailler le haut du corps un jour et le bas du corps un autre jour ; ou encore, les muscles de l’avant du corps un jour et de l’arrière un autre jour ; faire une séance d’abdos fessiers et le lendemain du cardio.

Ce n’est pas pour rien que la préparation physique générale existe et qu’elle sert de base à toutes les disciplines sportives. T’as pigé ?

Le secret, c’est de varier tes entraînements pour utiliser, au mieux, tes différentes qualités physiques ! Et ça, good news, tu peux le faire à l’infini. En plus ça te permettra de renforcer ta motivation et ton plaisir de faire du sport.

Conclusion : oublie le « tout » fessiers et occupe de toi de ton corps…dans son entier !

 

 

  • Vous voulez poser une « question qui tue » pour être ÀBLOCK! ? C’est ici : contact@ablock.fr

D'autres épisodes de "Les dessous du fitness"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Jessica Vetter : « Le CrossFit, c’est le girl power absolu ! »

Le Best-of ÀBLOCK!

Une crack qui nage à très grande vitesse, une fille qui prend son envol, une danseuse qui rêve de JO, les pionnières du baseball, une championne qui grimpe, une autre qui nous booste avec ses tutos (Jess Vetter sur notre photo) et un nouveau mercredi où les KIDS ont pris le MIC, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Kids

À la puberté, faut limiter le sport oui ou non ?

Le sport, quand on est parents d’un ado, c’est un peu « Je t’aime, moi non plus ». Qu’il pratique une activité sportive, évidemment… mais pas trop quand même. « Pense aussi à l’école » ! Et puis, il paraît que le sport et la puberté ne font pas bon ménage. Il paraît…

Lire plus »
Il était une fois le baseball... féminin

Il était une fois le baseball… féminin

Il débarquera aux Jeux Olympiques 2028 de Los Angeles. Rien de très surprenant pour un sport made in America. Les femmes en ont d’abord été écartées, mais elles ont vite pris les battes en main ! Retour sur l’histoire des pionnières du baseball.

Lire plus »
Premier Round, un combat ÀBLOCK! Kids

Premier Round, un combat ÀBLOCK!

S’engager pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes des quartiers prioritaires, lutter contre la maltraitance envers les enfants sous toutes ses formes, ce sont les missions musclées de Premier Round, asso lancée par la boxeuse Rima Ayadi.

Lire plus »
Sandrine Alouf : « Mes photos de sportives, c’est une loupe sur une société ultra genrée. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière qui a le break dans le sang, une asso qui se bouge, des fonds pour donner une chance à mille petites filles, une photographe qui met à terre les préjugés et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Bon rattrapage !

Lire plus »
Mélissa Plaza : « Le slam est très thérapeutique. Quand je répare ces femmes en mettant les mots justes aux bons endroits, je me répare moi-même. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une ex-footeuse qui rejoint la Team ÀBLOCK! pour slamer sur des championnes inspirantes (Mélissa Plaza sur notre photo), un nouvel éclairage juridique sur le sport, la présentation d’un mondial qui fait des vagues et une rubrique Kids qui nous donne des ailes, c’est le top de la semaine ! Enjoy !

Lire plus »
Justine Pedemonte : « Je fais de la moto, je suis une fille… au lycée, ça fait parler. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une histoire de raquettes et volants, une femme engagée qui donne de la voix pour réparer les corps, le retour des Kids (avec la pilote moto de 16 ans, Justine Pedemonte) et une double journée de grimpe en salle, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Arnaud Manzanini, le cycliste qui roule à l'extrême

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des ouvrages pour se réchauffer, un cycliste qui n’a pas froid aux yeux (Arnaud Manzanini sur notre photo), les prémices d’une course engagée, le portrait d’une représentante de l’olympisme, des rencontres avec une fille qui écrit l’histoire sur la patinoire, une autre qui l’a écrite sur les pistes et le témoignage d’une warrior. Récap’ de la semaine sur ÀBLOCK!.

Lire plus »
Leonie Brodmann

Léonie : « Le parkour m’a libérée de certains diktats. »

Basket, équitation, danse moderne… Léonie a toujours eu la bougeotte. Lorsqu’elle a découvert le parkour, c’est devenu son sport de prédilection. À Lausanne, avec les traceurs (comme on nomme les pratiquants de cette discipline) de son association, Léonie Brodmann se réapproprie l’espace public à grand renfort de bonds et de roulades.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner