Rechercher

Paula Radcliffe5 infos pour briller en baskets

Paula Radcliffe : 5 infos pour briller en baskets
Ex-marathonienne, la Britannique a construit sa légende grâce à son mental d’acier et ses puissantes foulées qui lui ont permis de laisser une empreinte pavée d'or. La preuve en 5 infos.

Publié le 16 juin 2022 à 16h22, mis à jour le 19 juin 2022 à 17h14

1. Courir à tout prix

La course à pied ? Une influence familiale. Son père était un marathonien amateur et passionné. Son enfance est marquée par des entraînements réguliers au Frodsham Athletic Club, au Nord-Ouest de l’Angleterre.

Pourtant, la petite Paula souffre d’asthme et d’anémie, mais son amour pour la course la tient depuis ses 7 ans alors qu’elle chausse ses premières vraies chaussures de running.

Qui aurait pensé que Paula Radcliffe serait un jour multiple championne du monde ? Alex Stanton, assurément. Son coach, celui qui l’entraîne depuis ses 12 ans, croit en elle depuis son premier dossard et ne la lâchera pas.

2. Être la meilleure dans plusieurs disciplines

Connue pour ses exploits en marathon, Paula Radcliffe est une pionnière de la course à pied. Durant sa carrière sportive, la Britannique s’est imposée parmi les meilleures dans trois disciplines : le marathon (42,195 km), le semi-marathon (21,1 km) et le cross-country qui va lui offrir ses premiers titres.

En faisant son apparition sous les couleurs de la Grande-Bretagne, elle ouvre son compteur de médailles par la plus belle des couleurs, l’or, aux Championnats du monde de cross-country junior.

Par la suite, elle compte six championnats du monde de cross-country, dont deux en or, trois en argent et un en bronze ; trois premières places aux championnats d’Europe également.

En semi-marathon, elle est triple médaillée d’or. Elle réalise également des chronos bluffants sur les distances de 10 000m, 5 000m, 3 000m et 1 500m. Une âme et un corps de championne.

3. Tout emporter sur son passage

Si Paula Radcliffe a eu une carrière exemplaire, l’année 2003 est à marquer d’une pierre blanche. Que ce soit dans son pays ou à l’international, elle a marqué les sols avec ses pieds faits d’or.

Lors des Championnats d’Europe de cross-country, à Édimbourg, en Écosse, elle monte deux fois sur la première marche du podium, en individuel et en équipe. Mais Paula Radcliffe ne s’arrête pas là… elle remporte aussi la médaille d’or aux Championnats du monde de semi-marathon à Vilamoura au Portugal.

« Lorsque vous approchez du jour de la course, dit-elle, il y a cette anticipation et cette excitation – c’est la même chose quel que soit le niveau auquel vous courez parce que le marathon est comme un festival. »

Et puisqu’elle en a encore sous les chaussures, elle finit le marathon de Londres en 2h15 et 25 secondes, ce qui lui offre le record mondial féminin de marathon. Pendant seize ans, elle reste la coureuse la plus rapide des 42km, avant d’être détrônée par la Kenyane Brigid Kosgei en 2019.

4. Être Championne de la Paix

Sans dossard, Paula Radcliffe s’engage sur d’autres voies pour donner de la voix. Elle est membre du club des Champions de la Paix, créé par Peace and Sport, une organisation internationale réunissant un collectif de plus de cent athlètes de haut niveau. L’athlète britannique œuvre ainsi pour la construction d’une paix durable grâce au sport.

Mais elle promeut aussi la santé via l’activité physique. L’an dernier, elle réalisait une deuxième série de vidéos intitulée « 15 minutes avec Paula » diffusée sur Monaco Info, Monaco où elle réside désormais. Un programme ayant pour objectif de motiver les enfants à faire du sport en famille, chez eux ou en extérieur.

Paula Radcliffe est également active au sein de plusieurs associations caritatives.

5. Publier sa propre bio

Après une spectaculaire année 2003, elle échange ses chaussures de course contre un stylo. En 2004, celle qui s’est toujours affichée en pourfendeuse du dopage, publie son autobiographie intitulée « Paula : My Story So Far » dans laquelle elle retrace sa carrière sportive, de son enfance emplie de doutes quant à sa santé, jusqu’à ses courses emblématiques aux quatre coins du monde.

Aujourd’hui, à 49 ans, Paula Radcliffe a l’ambition de continuer à inspirer et motiver les autres à se battre pour atteindre leurs objectifs.

Et, pour cela, elle montre l’exemple, en continuant de courir, évidemment… « Courir me procure beaucoup de plaisir. C’est quelque chose que je ferai toujours, aussi longtemps que je le pourrai. »

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Manaé Feleu : « Quand t'es une fille et que tu dis que tu joues au rugby, on te répond que c’est un sport de brutes . »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une athlète qui marche vers les sommets, une capitaine de l’équipe de France de rugby qui sait comment apprivoiser le ballon ovale (Manae Feleu sur notre photo), une fille qui court, qui court, et le décryptage d’un baromètre sur les jeunes et le sport, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK! Enjoy !

Lire plus »
Baromètre UCPA, le sport s'offre une seconde jeunesse !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une judokate de poche mais qui regarde le sommet, une journaliste ÀBLOCK! pour la sortie de son livre sur Alice Milliat, une arbitre de rugby pionnière et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine ! Bonne lecture !

Lire plus »
Mon ado veut prendre de la prot’, c’est ok ou non ?

Mon ado veut prendre de la prot’, c’est ok ou non ?

Le jour où l’aîné de la famille est venu te demander de lui acheter des protéines, tu n’as pas su quoi lui répondre… Déjà que ces produits ne font pas consensus chez les adultes, alors quid de leur effet sur des ados ? Pas de panique, ÀBLOCK! t’éclaire sur les besoins nutritionnels d’un corps en pleine croissance.

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une gymnaste qui a dépassé la dépression et les embûches pour mieux performer, une warrior qui a passé la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo) ou encore une nageuse ambitieuse et une runneuse qui nous emmène dans les coulisses de sa vie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le témoignage d’une grimpeuse qui veut passer la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo), une snowboardeuse qui s’est offert un podium au Canada ou encore notre rendez-vous spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Mondiaux de ski alpin le récap' Tessa Worley

Mondiaux de ski alpin 2023, le récap’

Après quatorze jours de glisse à très haute vitesse, les Championnats du monde de ski alpin se sont bouclés le 19 février à Courchevel-Méribel. Une compet’ difficile pour nos Bleues, même si tout n’est pas à oublier. Bilan de ces mondiaux de la peuf.

Lire plus »
Euro de natation 2022, les Tricolores vont faire des vagues !

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le récap’ historique du mois d’août, une cycliste pleine d’espoir, une championne dans les nuages, un Euro dans l’eau, une Coupe du Monde sur la vague, neuf championnats d’Europe en un, le retour sur les femmes et la natation et un trail pour transpirer, c’est sur ÀBLOCK! cette semaine. À lire on the rocks.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner