Paula Radcliffe5 infos pour briller en baskets

Paula Radcliffe : 5 infos pour briller en baskets
Ex-marathonienne, la Britannique a construit sa légende grâce à son mental d’acier et ses puissantes foulées qui lui ont permis de laisser une empreinte pavée d'or. La preuve en 5 infos.

Publié le 16 juin 2022 à 16h22, mis à jour le 19 juin 2022 à 17h14

1. Courir à tout prix

La course à pied ? Une influence familiale. Son père était un marathonien amateur et passionné. Son enfance est marquée par des entraînements réguliers au Frodsham Athletic Club, au Nord-Ouest de l’Angleterre.

Pourtant, la petite Paula souffre d’asthme et d’anémie, mais son amour pour la course la tient depuis ses 7 ans alors qu’elle chausse ses premières vraies chaussures de running.

Qui aurait pensé que Paula Radcliffe serait un jour multiple championne du monde ? Alex Stanton, assurément. Son coach, celui qui l’entraîne depuis ses 12 ans, croit en elle depuis son premier dossard et ne la lâchera pas.

2. Être la meilleure dans plusieurs disciplines

Connue pour ses exploits en marathon, Paula Radcliffe est une pionnière de la course à pied. Durant sa carrière sportive, la Britannique s’est imposée parmi les meilleures dans trois disciplines : le marathon (42,195 km), le semi-marathon (21,1 km) et le cross-country qui va lui offrir ses premiers titres.

En faisant son apparition sous les couleurs de la Grande-Bretagne, elle ouvre son compteur de médailles par la plus belle des couleurs, l’or, aux Championnats du monde de cross-country junior.

Par la suite, elle compte six championnats du monde de cross-country, dont deux en or, trois en argent et un en bronze ; trois premières places aux championnats d’Europe également.

En semi-marathon, elle est triple médaillée d’or. Elle réalise également des chronos bluffants sur les distances de 10 000m, 5 000m, 3 000m et 1 500m. Une âme et un corps de championne.

3. Tout emporter sur son passage

Si Paula Radcliffe a eu une carrière exemplaire, l’année 2003 est à marquer d’une pierre blanche. Que ce soit dans son pays ou à l’international, elle a marqué les sols avec ses pieds faits d’or.

Lors des Championnats d’Europe de cross-country, à Édimbourg, en Écosse, elle monte deux fois sur la première marche du podium, en individuel et en équipe. Mais Paula Radcliffe ne s’arrête pas là… elle remporte aussi la médaille d’or aux Championnats du monde de semi-marathon à Vilamoura au Portugal.

« Lorsque vous approchez du jour de la course, dit-elle, il y a cette anticipation et cette excitation – c’est la même chose quel que soit le niveau auquel vous courez parce que le marathon est comme un festival. »

Et puisqu’elle en a encore sous les chaussures, elle finit le marathon de Londres en 2h15 et 25 secondes, ce qui lui offre le record mondial féminin de marathon. Pendant seize ans, elle reste la coureuse la plus rapide des 42km, avant d’être détrônée par la Kenyane Brigid Kosgei en 2019.

4. Être Championne de la Paix

Sans dossard, Paula Radcliffe s’engage sur d’autres voies pour donner de la voix. Elle est membre du club des Champions de la Paix, créé par Peace and Sport, une organisation internationale réunissant un collectif de plus de cent athlètes de haut niveau. L’athlète britannique œuvre ainsi pour la construction d’une paix durable grâce au sport.

Mais elle promeut aussi la santé via l’activité physique. L’an dernier, elle réalisait une deuxième série de vidéos intitulée « 15 minutes avec Paula » diffusée sur Monaco Info, Monaco où elle réside désormais. Un programme ayant pour objectif de motiver les enfants à faire du sport en famille, chez eux ou en extérieur.

Paula Radcliffe est également active au sein de plusieurs associations caritatives.

5. Publier sa propre bio

Après une spectaculaire année 2003, elle échange ses chaussures de course contre un stylo. En 2004, celle qui s’est toujours affichée en pourfendeuse du dopage, publie son autobiographie intitulée « Paula : My Story So Far » dans laquelle elle retrace sa carrière sportive, de son enfance emplie de doutes quant à sa santé, jusqu’à ses courses emblématiques aux quatre coins du monde.

Aujourd’hui, à 49 ans, Paula Radcliffe a l’ambition de continuer à inspirer et motiver les autres à se battre pour atteindre leurs objectifs.

Et, pour cela, elle montre l’exemple, en continuant de courir, évidemment… « Courir me procure beaucoup de plaisir. C’est quelque chose que je ferai toujours, aussi longtemps que je le pourrai. »

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Hélène Pietrenko

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine…

De l’arc et des flèches en mode féminin, un triathlon XXL (avec la toujours motivée championne Hélène Pietrenko sur notre photo), une pratiquante qui a trouvé confiance en elle grâce au sport et qui se raconte avec passion, une sportive qui a porté trois maillots de l’équipe de France dans trois sports différents ou encore une arbitre qui révolutionne le monde du rugby, c’est sur ÀBLOCK! et c’est tout. Bonne lecture !

Lire plus »
Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Il était une fois le tir à l’arc… féminin

Les femmes ont manié l’arc dès la Grèce Antique… De cette époque à la naissance des premières championnes, l’archerie s’est toujours composée au féminin. À l’occasion de la Coupe du Monde organisée du 21 au 26 juin à Paris, retour sur ces archères qui ont tiré en plein dans le mille.

Lire plus »
Hazal Nehir, folle de toits

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une acrobate de la street (Hazal Nehir sur notre photo), une batteuse d’exception, du paddle pour la bonne cause, une marathonienne aux souliers d’or ou encore une arbitre qui ouvre la voie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour cette semaine. Enjoy !

Lire plus »
La question qui tue : pourquoi, quand je cours, j'ai un point de côté ?

Pourquoi, quand je cours, j’ai un point de côté ?

Ce sentiment désagréable d’avoir un doigt coincé dans la poitrine, on le connaît tous… On commence son footing, tranquillement, et tout à coup PAF, un point de côté ! Minute, prend une grande respiration, ÀBLOCK! te dit d’où ils viennent et comment s’en débarrasser.

Lire plus »
Cap Optimist, ou comment faire du paddle un acte de solidarité

Cap Optimist, ou comment faire du paddle un acte de solidarité

Elle est sauveteuse en mer et au-delà. Stéphanie Barneix accompagnée de cinq autres waterwomen rallient actuellement Monaco et Athènes en paddleboard. Un échauffement avant le défi Cap Optimist, qui se déroulera entre le Pérou et la Polynésie Française en janvier 2023. Un défi à la seule force des bras pour soutenir les personnes atteintes de cancer.

Lire plus »
Camille : « Le sport outdoor me permet de revenir à l'essentiel.»

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une Question qui tue pour la fin de séance, le parfait alliage entre sport et bronzage, une fan du sport outdoor (Camille sur notre photo) et une gymnaste qui a l’Europe dans la peau, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! de la semaine. Bon récap !

Lire plus »
Le Beach Handball : sea, sport and sun...

Le Beach Handball : sea, sport and sun…

Sous le soleil, exactement… Du 1er au 3 juillet, la ville de Lacanau accueille le tournoi international de Beach Handball. Entre exploits sportifs et spectacle à ciel ouvert, c’est la deuxième édition de ce Lacanau Beach Handball Xperience qui se tient en bord de mer. De quoi découvrir un sport méconnu et pour le moins original.

Lire plus »
Iga Swiatek, un air de déjà vu…

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une acrobate de rue, un événement vert et sportif, l’histoire des filles de l’aviron et les portraits des deux jeunes joueuses, finalistes de Roland-Garros (dont Iga Swiatek, deuxième fois victorieuse du tournoi), c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine.

Lire plus »
Il était une fois l’aviron… féminin

Il était une fois l’aviron… féminin

Jusqu’au 5 juin, rameuses et rameurs s’affrontent sur l’Allier. Vichy accueille les championnats de France bateaux longs pendant trois journées de compet’. Une occasion en or de revenir sur l’histoire des femmes dans l’aviron. Une histoire qui a débuté par des canotières à la réputation sulfureuse…

Lire plus »
Le sport se met au vert à Besançon

Le sport se met au vert à Besançon

Rando-Kayak, VTT, trails, l’une des régions les plus vertes de France lance sa nouvelle édition du festival Grandes Heures Nature. Du 24 au 26 juin, ça va pagayer, pédaler et courir sur les sentiers ! Prêt à faire le plein d’oxygène ?

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Steffi Graf : 5 infos pour briller au filet

Alors que la finale dames de Roland-Garros vient de se jouer, ÀBLOCK! rend hommage à une sacrée nana du tennis. 22 titres du Grand Chelem, 5 en Masters et l’or olympique, c’est tout simplement une légende vivante. L’ancienne joueuse de tennis, Steffi Graf, reste dans les plus belles archives des courts. Dans le sport comme dans l’humanitaire, elle a trouvé sa place. Retour sur une love-story entre une joueuse et sa raquette en 5 infos.

Lire plus »
Aljona Savchenko Bruno Massot

Un levée ? Cékoiça ?

Les championnats du monde de patinage artistique débutent ce 21 mars à Montpellier, occasion toute trouvée de revenir sur l’une de ses figures les plus spectaculaires : le levée. Le patinage artistique vous laisse de glace mais, pour autant, ce terme vous semble assez simple à comprendre ? Minute, papillon, la définition est plus complexe qu’elle n’y paraît ! Les sportifs et sportives, les coachs, ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Place à notre petit lexique pratique, le dico « Coach Vocab ».

Lire plus »
Caroline Ciavaldini : « En escalade, quoi qu’il m’arrive, c’est mon choix et je l’assume. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une championne attirée par les hauteurs (Caroline Ciavaldini sur notre photo), une passionnée de danse, 5 infos sur une patronne des parquets, une définition de saison et une compétition en roue libre, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!. Enjoy !

Lire plus »
Jutta Kleinschmidt

Jutta Kleinschmidt, la folle du volant

C’était en 2001. Il y a vingt ans, Jutta Kleinschmidt mettait « à mâle » les sports mécaniques en inscrivant son nom au palmarès du Paris-Dakar. Première femme à remporter le plus célèbre des rallyes-raids du monde, elle continue, depuis, à militer pour la cause des femmes dans un domaine très masculin. Portrait d’une pionnière qui en a sous le capot.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner