Le Stade de France pris d'assaut par les Spartans !

Le Stade de France pris d'assaut par les Spartans !
Le 16 avril, le Stade de France ouvre ses portes pour une Spartan Race qui va frapper fort. Pas de coups de pied à la Léonidas au programme, mais plutôt des obstacles et épreuves mythiques pour se dépasser en individuel ou en équipe.

Par Alexandre Hozé

Publié le 16 mars 2022 à 15h16

Guess who’s back ? La Spartan Race au Stade de France ! Après trois ans d’annulation suite à la pandémie, les amateurs de sensations fortes et de dépassement de soi vont pouvoir se rendre, le 16 avril prochain, dans l’enceinte du stade le plus mythique de l’hexagone. En tribunes et sur la piste !

À disposition des Spartans, trois épreuves. Le Stadion, format classique, qui revient aux origines des premiers Jeux Olympiques de la Grèce antique. Le concept est simple à comprendre. Pour ce qui est de l’exécution, c’est une autre paire de manches. 

Cinq kilomètres dans les travers du Stade de France, tout autour de la pelouse. Le parcours sera évidemment composé d’obstacles, vingt en tout. Les courageux participants affronteront aussi bien des challenges fitness que les grands classiques des Spartans Races. Et attention, quinze burpees pour chaque échec ! 

Le Stadion est pour les adultes, mais pas d’inquiétude, les spartans en herbe vont être servis. La Kids Race accueillera les enfants de 4 à 15 ans, avec quelques adaptations selon l’âge, évidemment. 

800 mètres pour les 4-6 ans, 1,6 kilomètres pour les 7-9 et carrément 3,2 kilomètres pour les 10-15 ans. Ces derniers devront triompher de près d’une vingtaine d’obstacles, comme les adultes. Il n’y a pas d’âge pour se dépasser ! 

Dernier format mais pas des moindres : la Hurricane Heat. Épreuve en équipe. Choisissez bien vos coéquipiers, vous aurez besoin d’eux pour venir à bout des quatre heures d’efforts qui vous attendent. Et encore, vous avez de la chance, certaines Hurricane Heat peuvent aller jusqu’à 24 heures !

Armez-vous de courage et de détermination car le “Krypteia” va vous en faire baver. Ce dernier vous donnera vos épreuves au fur et à mesure du temps. Ancien militaire, il s’assurera que chaque participant ne lâche rien (et n’arrive plus à marcher par la même occasion). Les près de 350 personnes qui bossent sur l’événement veilleront aussi au grain.

Avec ces trois concepts, les inscrits se bousculent au portillon du Stade de France. Tant et si bien que les inscriptions sont complètes. Mais restez à l’affut, de nouvelles opportunités s’offriront à vous dans les prochains jours. 

Autre programme pré-Stade de France : les entraînements. Plusieurs sont prévus dans la capitale. Ne les négligez pas, ils vous donneront un avantage certain. Car si tout le monde est là avant tout pour se dépasser, le chronomètre sera aussi présent pour ajouter un peu de piquant à cette journée intense. 

Jusqu’où parviendrez-vous à grimper parmi les 4 000 participants attendus ? 

N’hésitez donc pas à vous préparer pour cette journée. Mettez vous la musique de Rocky dans les oreilles et allez faire un bon footing. Échauffement minimum avant de s’attaquer au Stade de France. 

Pour plus d’infos et les inscriptions, rendez-vous sur le site des Spartans Races.

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Marie-Amélie Le Fur

Journée Paralympique, Marie-Amélie Le Fur en guest-star

Ce samedi 8 octobre, si on s’offrait une petite mise en bouche de Paris 2024 ? À moins de deux ans des JO, une Journée Paralympique s’installe place de la Bastille et mettra en avant des champions et championnes que rien n’arrête. L’athlète et présidente du Comité Paralympique et Sportif Français, Marie-Amélie Le Fur, y jouera les coachs, entre animations et autres démonstrations sportives et festives. On y va ?

Lire plus »
Marion Desquenne : « Dans le skate, tu rencontres des filles qui gomment leur féminité. C’est une sorte d’armure. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

La genèse du basket féminin, une réalisatrice qui roule sur les préjugés (via son doc Bande de Skateuses sur notre photo), une joueuse de rugby qui les plaque, une QQT (Question qui tue) pour s’ouvrir l’appétit et un Q&A (Questionnaire sportif) avec une handballeuse qui en impose, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Le questionnaire sportif de… Pauline Robert

Le questionnaire sportif de… Pauline Robert

On y est, la première division de handball féminin a repris. L’occasion d’admirer des joueuses qui se donnent à 200 % sur le terrain. Pauline Robert, pivot de Besançon, ne fait pas exception à la règle. Elle répond à notre questionnaire sportif.

Lire plus »
Il était une fois… le basket-ball féminin

Il était une fois… le basket-ball féminin

À l’heure où les filles battent les parquets australiens pour le Mondial de basket qui se joue jusqu’au 1er octobre, si on remontait un peu le temps ? Lorsque le basket conjugué au féminin n’était que « le jeu favori des jeunes filles » et luttait pour se faire une place dans les instances.

Lire plus »
Laura Marino

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

De l’histoire de la gym féminine à celle d’une plongeuse de haut vol qui a pris la tangente pour ne pas se noyer (Laura Marino sur notre photo), en passant par une sportive écolo, une marathonienne hors-norme et une course parisienne, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! de la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »
Il était une fois la gymnastique...féminine

Il était une fois la gymnastique… féminine

Les Nouveaux Internationaux de France de Gymnastique débutent le 24 septembre à Paris. Au programme : cent-soixante-quinze gymnastes mondiaux issus de trente-sept pays se bousculeront sur les tapis. Et, bien sûr, il y aura des filles. Mais ce ne fut pas toujours le cas. Petite histoire de la gym conjuguée au féminin.

Lire plus »
Laura Marino

Laura Marino, la plongeuse de haut-vol qui a tout plaqué se livre

Championne d’Europe et du monde en plongeon individuel et d’équipe, elle a mis fin à sa carrière, il y a trois ans, après un burn-out. Aujourd’hui, elle s’élance des plus hautes falaises pour le plaisir. Dans son livre « Se dépasser avec Laura Marino », dernier né de la collection ÀBLOCK!, elle se raconte sans fard et partage ses secrets pour se (re)construire sans peurs.

Lire plus »
Caroline Suné : « Dans le sport, il faut être humble et travailler dur. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le come-back de l’instant philo, un fait de société fédérateur, un questionnaire express pour handballeuse qui ne rigole pas, une nouvelle question qui tue, une rugbywoman forte et engagée ou une multi-sportive à l’emploi du temps bien chargé, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Mathilde Lamolle

Mathilde Lamolle, la tireuse qui dégaine plus vite que son ombre

Elle était déjà de la partie aux Jeux de Rio, au Brésil, en 2016. Une première expérience olympique douloureuse pour Mathilde Lamolle, qui avait mis un terme prématurée à sa virée brésilienne lors des qualifications du tir à 25 mètres. Cinq ans plus tard, la donne a changé. Et la toute récente championne d’Europe de tir compte bien profiter des Jeux Olympiques de Tokyo pour enrichir son palmarès. Portrait d’une surdouée du pistolet.

Lire plus »
Quinze Championnats de France, neuf Coupes de France, huit Ligue des Champions… Bienvenue dans le palmarès de Wendie Renard ! La nouvelle capitaine de l’équipe de France compte plus de cent-trente matchs en sélection. La footballeuse a déjà fait ses preuves, mais une bonne défenseure ne baisse jamais sa garde.

Wendie Renard, la capitaine qui ne perd pas le cap

Quinze Championnats de France, neuf Coupes de France, huit Ligue des Champions… Bienvenue dans le palmarès de Wendie Renard ! La nouvelle capitaine de l’équipe de France compte plus de cent-trente matchs en sélection. La footballeuse a déjà fait ses preuves, mais une bonne défenseure ne baisse jamais sa garde.

Lire plus »
Salomé Gilles

Salomé Gilles : « Toute petite, je rêvais d’être pilote. On m’a toujours dit que ce serait impossible… »

Petite, Salomé a fait un rêve : un jour, elle sera championne de voltige aérienne. Quelques années plus tard, c’est chose faite ! Aux manettes de sa Formule 1 des airs, la pilote à la persévérance inébranlable s’est imposée Championne de France en 2017. Détermination, progression et réussite sont les maîtres-mots d’une battante qui n’en a pas fini avec le ciel.
Son plan de vol est tout tracé. Au programme : Championnat de France et Open de France fin 2020. Pour Salomé Gilles, l’objectif de ces compétitions est ensuite d’intégrer l’équipe de France. Décollage immédiat pour une interview à 400 à l’heure !

Lire plus »
Manon Petit-Lenoir : « Sur mon snowboard, j’ai parfois une sacrée pression, mais j’en ai besoin ! »

Manon Petit-Lenoir : « Sur mon snowboard, j’ai parfois une sacrée pression, mais j’en ai besoin ! »

Elle a su rider son snowboard jusqu’aux JO de Pékin. À tout juste 23 ans et après une foule de podiums en championnats de France, Coupes du monde et Jeux Olympiques de la jeunesse, la haute-savoyarde d’origine, Manon Petit-Lenoir, est une fonceuse qui glisse à l’adrénaline et a su se relever d’une (très) mauvaise chute pour reprendre le flambeau du sport de (très) haut niveau. Conversation avec une fille qui planche tous les jours pour gagner.

Lire plus »
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner