Rechercher

Slopestyle ? Cékoiça ?

Le Slopestyle ? Cékoiça ?
Si vous n'êtes ni un spectateur assidu des JO d'hiver ni un fin connaisseur d'épreuves de ski ou de snowboard, vous avez peu de chance de connaître ce mot ou plutôt cette discipline. Alors, c'est quoi, à votre avis, le slopestyle ? Les sportifs et sportives, les coachs, ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Place à notre petit lexique pratique, le dico "Coach Vocab".

Par Alexandre Hozé

Publié le 07 décembre 2021 à 18h33, mis à jour le 20 décembre 2021 à 16h47

Slopestyle

Nom masculin
Discipline du ski ou du snowboard freestyle

Le slopestyle est un sport d’hiver pratiqué par des skieurs réalisant des figures et des sauts sur une piste composée de rampes, de sauts et d’obstacles. Le terme vient des mots anglais « slope » (« pente », « descente ») et « style » (« style »).

Discipline olympique, elle est notée sur la variété de ses figures et tout particulièrement « l’amplitude (propreté du décollage, contrôle de la trajectoire, qualité de l’atterrissage), l’originalité (fréquence de la figure, parcours emprunté en slopestyle) et la qualité de la figure (propreté du grab, position à l’atterrissage) « , selon le le site oympic.org.

Sa première apparition date des JO de Sotchi, en 2014, avec deux autres disciplines qui composent les épreuves « artistiques » de ski acrobatique et de snowboard, le halfpipe et le big air.

Amateurs de sensations fortes sur neige, vous ne pourrez pas ignorer cette compétition aux JO d’hiver, en février prochain. Entre sauts et figures, les athlètes font preuve d’une maîtrise et d’une créativité qui donnent des frissons.

La compétition de slopestyle fonctionne très simplement : cinq juges donnent chacun une note sur 100 suite au passage de l’athlète, avec un barème se concentrant sur la technique et le style.

Sur le parcours, les athlètes décollent sur des rails ou des bosses pour réussir plusieurs vrilles, saltos ou grabs.

Les bosses leur permettent notamment de décoller sur plusieurs mètres afin d’effectuer quelques front ou back flip. Ce type de figures est la plus difficile à réaliser, demandant une maîtrise complète en plus d’une coordination et d’un gainage de titan.

Mais un parcours de slopestyle ne s’arrête pas à des sauts. Les rampes (parfois des rails métalliques) sont là pour varier les plaisirs.

Le riders effectuent des slides sur la rampe. Sur cette dernière, il est pour le moins délicat d’effectuer des figures, la difficulté consistant à rester en équilibre tout en glissant. Mais, parvenus en bout de rail, les athlètes se servent de leur élan pour faire des 360…voire plus si affinités.

La tenante en titre olympique, Sarah Hoefflin

Le slopestyle est donc une discipline à ne pas louper lors des JO à venir (à partir du 4 février, à Pékin, en Chine), sans compter que la France y sera très bien représentée.

En effet, une jeune spécialiste marque déjà le ski freestyle de son empreinte : Tess Ledeux. À seulement 20 ans, elle détient deux médailles d’or aux championnats du monde, une en slopestyle et l’autre en big air. Ajoutez à cela deux victoires au général de la coupe du monde de ski freestyle, et une participation aux JO de 2018 à seulement…16 ans.

Un palmarès qui donne déjà le tournis, mais que Tess Ledeux a bien l’intention d’enrichir avec des médailles olympiques et ce, dès les JO 2022.

La finale de slopestyle aura lieu le 14 février, jour des riders amoureux de la peuf. Une date à cocher pour assister à coup sûr à du grand spectacle et, on l’espère, à une victoire française.

Qui parviendra à rafler le métal doré à la championne olympique en titre, la Suissesse Sarah Hoefflin ?

Une victoire de la championne française, Tess Ledeux, aux X Games de 2017, en Norvège.

  • Deux spécialistes françaises du slopestyle

Tess Ledeux, une des candidates à la médaille d’or olympique de la discipline, et Lucile Lefèvre, également membre de l’équipe de France, toutes les deux présentes aux JO de Pékin, en février.

La championne de ski et snowboardeuse française, Lucile Lefèvre.

Ouverture Sarah Hoefflin...©Facebook Sarah Hoefflin

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Jessica Vetter : « Le CrossFit, c’est le girl power absolu ! »

Le Best-of ÀBLOCK!

Une crack qui nage à très grande vitesse, une fille qui prend son envol, une danseuse qui rêve de JO, les pionnières du baseball, une championne qui grimpe, une autre qui nous booste avec ses tutos (Jess Vetter sur notre photo) et un nouveau mercredi où les KIDS ont pris le MIC, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Kids

À la puberté, faut limiter le sport oui ou non ?

Le sport, quand on est parents d’un ado, c’est un peu « Je t’aime, moi non plus ». Qu’il pratique une activité sportive, évidemment… mais pas trop quand même. « Pense aussi à l’école » ! Et puis, il paraît que le sport et la puberté ne font pas bon ménage. Il paraît…

Lire plus »
Il était une fois le baseball... féminin

Il était une fois le baseball… féminin

Il débarquera aux Jeux Olympiques 2028 de Los Angeles. Rien de très surprenant pour un sport made in America. Les femmes en ont d’abord été écartées, mais elles ont vite pris les battes en main ! Retour sur l’histoire des pionnières du baseball.

Lire plus »
Premier Round, un combat ÀBLOCK! Kids

Premier Round, un combat ÀBLOCK!

S’engager pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes des quartiers prioritaires, lutter contre la maltraitance envers les enfants sous toutes ses formes, ce sont les missions musclées de Premier Round, asso lancée par la boxeuse Rima Ayadi.

Lire plus »
Sandrine Alouf : « Mes photos de sportives, c’est une loupe sur une société ultra genrée. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une pionnière qui a le break dans le sang, une asso qui se bouge, des fonds pour donner une chance à mille petites filles, une photographe qui met à terre les préjugés et un nouveau mercredi spécial KIDS, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! Bon rattrapage !

Lire plus »
Mélissa Plaza : « Le slam est très thérapeutique. Quand je répare ces femmes en mettant les mots justes aux bons endroits, je me répare moi-même. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une ex-footeuse qui rejoint la Team ÀBLOCK! pour slamer sur des championnes inspirantes (Mélissa Plaza sur notre photo), un nouvel éclairage juridique sur le sport, la présentation d’un mondial qui fait des vagues et une rubrique Kids qui nous donne des ailes, c’est le top de la semaine ! Enjoy !

Lire plus »
Justine Pedemonte : « Je fais de la moto, je suis une fille… au lycée, ça fait parler. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une histoire de raquettes et volants, une femme engagée qui donne de la voix pour réparer les corps, le retour des Kids (avec la pilote moto de 16 ans, Justine Pedemonte) et une double journée de grimpe en salle, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! pour la semaine. Bonne lecture !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Béatrice Barbusse : « Le combat dans le milieu sportif, il ne faut pas y aller seule car vous prenez très cher.»

Béatrice Barbusse : « Le combat dans le milieu sportif, il ne faut pas y aller seule car vous prenez très cher.»

Sociologue du sport, ex-handballeuse professionnelle, l’une des premières femmes en France à avoir été nommée présidente d’un club sportif pro masculin, Béatrice Barbusse est une militante acharnée de l’égalité des sexes dans le sport. Au micro d’ÀBLOCK!, elle revient sur son passé de joueuse, de présidente de club et sur les combats qui l’animent.

Lire plus »
David Rochefort « Monica Seles ne voulait qu’une chose, être la meilleure. »

David Rochefort : « Monica Seles ne voulait qu’une chose, être la meilleure. »

C’était il y a tout juste trente ans. Le 30 avril 1993, Monica Seles est victime d’une agression au couteau alors qu’elle dispute un match de tennis en Allemagne. Le coupable s’appelle Günter Parche, chômeur de l’ex-RDA, amoureux fou de Steffi Graf, grande rivale de la jeune Serbe. Un évènement dramatique dont David Rochefort s’est emparé pour écrire « Le prix fort », roman passionnant dans lequel il reconstitue les faits qui ont amené à cette journée dramatique.

Lire plus »
18 juillet 2021 Alice Modolo s'offre un record du monde d’apnée féminin

18 juillet 2021, Alice Modolo s’offre un record du monde d’apnée féminin

Dans l’eau claire et chaude des Bahamas, le 18 juillet 2021, la Française Alice Modolo a porté le record du monde d’apnée en poids constant bi-palmes à 95 mètres de profondeur. Un exploit réalisé dans le cadre de la célèbre compétition Vertical Blue, qui réunit les meilleures apnéistes mondiaux. Un record qui en appelle d’autres quand on connaît le mental de la championne.

Lire plus »
Laura Gauché

2023, le Top 10 des événements sportifs féminins

Mieux vaut avoir profité des fêtes pour souffler un peu car 2023 promet un sacré programme ! Ski, judo, rugby, football, athlé, tennis ou hand… buffet à volonté, messieurs-dames ! Mais pour éviter une overdose sportive, on a fait un tri (certes drastique) en vous dégotant les 10 plus gros événements féminins à ne pas manquer cette année.

Lire plus »
Framboise Labat

Le questionnaire sportif de…Framboise Labat

Il y a quatre ans, à 60 ans, elle fut la première Française à concourir aux CrossFit Games, les Championnats du monde de la discipline qui a lieu aux États-Unis. Les premières épreuves de qualif’ 2021 viennent de débuter, une actu en or pour faire de la place à cette championne inoxydable qui continue de soulever du lourd et de se dépasser. Elle répond à nos petites questions Proustiennes. En toute simplicité.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner