Journal d'une sportive (dé)confinée

De l'e-sport pour mon dernier week-end avant la sortie...

claire pola
Claire Pola, coach à Limoges, nous a fait partager chaque semaine durant le confinement ses journées actives entre quatre murs. Aujourd'hui, elle s'apprête à ressortir son vélo. Et nous offre un dernier témoignage pour la route.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

En attendant de retrouver la route, un brin de liberté, le goût des barres céréales englouties un peu trop tard (message à moi-même), la vue des limousines dans les champs, les odeurs de glycine,… on pédale à la maison et on relativise en se disant qu’on a déjà beaucoup !

J’ai tiré un trait sur les dossards cette année. Même si ce n’est pas mon moteur, ça été un peu dur à avaler mais il y a plus grave. Je conserve le plaisir de l’entraînement et le bonheur de reprendre bientôt les chemins de la liberté, la vraie.

claire pola

Durant le confinement, j’ai fait quelques découvertes, dont celle de l’e-sport qui désigne la pratique en ligne seul ou à plusieurs de jeux vidéo.

Alors, non pas que je sois une joueuse de FIFA ou de StarCraft. Je l’ai découvert à travers le vélo et plus particulièrement l’application Zwift et les entrainements de mon club de triathlon My Tribe Coaching.

En effet, avec les athlètes du club et les coachs, on se retrouve deux fois par semaine, sur le home-trainer, chacun derrière nos écrans et on roule ensemble sur différents circuits. Le concept est vraiment ludique, le temps passe plus vite et encore une fois, on conserve le lien.

claire pola

Dimanche, j’ai fait ma plus longue sortie, 3h30 avec l’ascension de l’Alpes Zwift aux côtés d’athlètes rencontrés à Lanzarote juste avant le confinement.

Cette fenêtre de récréation a fait oublier la météo qui a été très mauvaise ces derniers jours. Il a plu tous les jours du matin au soir avec des rafales de vent également omniprésentes.

Ce qui m’a obligée également à adapter mes lieux de tournage pour mes coaching à distance qui n’ont pas pu se dérouler sur la terrasse.

claire pola

Heureusement, le beau temps est revenu pour la dernière semaine du confinement, j’ai ressorti le home trainer, un avant-goût de cette reprise ! 

Aujourd’hui, après deux mois qui sont passés très vite, j’ai un peu l’impression de vivre un deuxième atterrissage et d’aller vers une destination inconnue. Ce défi du confinement est relevé mais la partie n’est pas terminée !

Prenez soin de vous et bougez… en toute liberté !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Vous aimerez aussi…

Géraldine Rey

Géraldine Rey : « Dans le désert, on est toutes sur un pied d’égalité. »

Une baroudeuse, une femme sensible et volontaire. Une rêveuse aussi. Mais pas que. Sur les pistes comme au boulot, la créatrice de rallyes 100% féminins dont le Trophée Roses des Sables, est une boule d’énergie. Passionnée d’automobile, Géraldine Rey encourage les femmes à se surpasser en 4X4 ou à moto. Parce qu’elle en est sûre : femmes au volant, époustouflantes au tournant !

Lire plus »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une femme oiseau qui prend son envol, deux basketteuses prêtent pour un rêve américain, une actrice nouvelle star du fitness (Kate Hudson sur notre photo), une combattante bientôt aux JO, le sport en question ou deux initiatives qui prennent leur pied, c’est le programme de la semaine sur ÀBLOCK!

Lire plus »

Peterson Ceus : « La Gym Rhythmique masculine renvoie une image féminine de l’homme et ce n’est pas bien vu… »

Pour lui, c’est sa gym, sa bataille. Peterson Ceus se bat depuis sept ans pour que la gymnastique rythmique masculine soit reconnue par les instances sportives et devienne discipline olympique. Un combat contre les inégalités de genre qu’il espère mener à terme pour les générations à venir. Rencontre avec un athlète que rien ni personne n’est parvenu à mettre au tapis.

Lire plus »
Claire la sirène

Sport de sirène : enquête sur une vague déferlante

Dans la famille natation, je demande le dernier-né palmé : le “mermaiding“ ou comment nager comme une sirène. Désormais reconnu comme une activité sportive, à l’enseignement encadré, il prend dans ses filets de plus en plus d’adeptes heureux de plonger dans leurs rêves d’enfant. Immersion toute !

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page