Rechercher

Journal d'une sportive (dé)confinée De l'e-sport pour mon dernier week-end avant la sortie...

claire pola
Claire Pola, coach à Limoges, nous a fait partager chaque semaine durant le confinement ses journées actives entre quatre murs. Aujourd'hui, elle s'apprête à ressortir son vélo. Et nous offre un dernier témoignage pour la route.

Publié le 11 mai 2020 à 15h48, mis à jour le 12 mai 2020 à 18h05

En attendant de retrouver la route, un brin de liberté, le goût des barres céréales englouties un peu trop tard (message à moi-même), la vue des limousines dans les champs, les odeurs de glycine,… on pédale à la maison et on relativise en se disant qu’on a déjà beaucoup !

J’ai tiré un trait sur les dossards cette année. Même si ce n’est pas mon moteur, ça été un peu dur à avaler mais il y a plus grave. Je conserve le plaisir de l’entraînement et le bonheur de reprendre bientôt les chemins de la liberté, la vraie.

claire pola

Durant le confinement, j’ai fait quelques découvertes, dont celle de l’e-sport qui désigne la pratique en ligne seul ou à plusieurs de jeux vidéo.

Alors, non pas que je sois une joueuse de FIFA ou de StarCraft. Je l’ai découvert à travers le vélo et plus particulièrement l’application Zwift et les entrainements de mon club de triathlon My Tribe Coaching.

En effet, avec les athlètes du club et les coachs, on se retrouve deux fois par semaine, sur le home-trainer, chacun derrière nos écrans et on roule ensemble sur différents circuits. Le concept est vraiment ludique, le temps passe plus vite et encore une fois, on conserve le lien.

claire pola

Dimanche, j’ai fait ma plus longue sortie, 3h30 avec l’ascension de l’Alpes Zwift aux côtés d’athlètes rencontrés à Lanzarote juste avant le confinement.

Cette fenêtre de récréation a fait oublier la météo qui a été très mauvaise ces derniers jours. Il a plu tous les jours du matin au soir avec des rafales de vent également omniprésentes.

Ce qui m’a obligée également à adapter mes lieux de tournage pour mes coaching à distance qui n’ont pas pu se dérouler sur la terrasse.

claire pola

Heureusement, le beau temps est revenu pour la dernière semaine du confinement, j’ai ressorti le home trainer, un avant-goût de cette reprise ! 

Aujourd’hui, après deux mois qui sont passés très vite, j’ai un peu l’impression de vivre un deuxième atterrissage et d’aller vers une destination inconnue. Ce défi du confinement est relevé mais la partie n’est pas terminée !

Prenez soin de vous et bougez… en toute liberté !

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Roger Bambuck

Roger Bambuck : « J’ai fait ce que j’ai pu pour le sport féminin, je sais qu’il reste beaucoup à faire…»

Il est considéré comme l’un des meilleurs sprinters français de l’histoire. Mais Roger Bambuck fut aussi secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports de 1988 à 1991 et c’est sur cette période de sa carrière que nous avons souhaité revenir avec lui, plus précisément sur la place du sport féminin lorsqu’il était en fonction. Pour en comprendre l’évolution, les avancées ou non, il est précieux de regarder dans le rétro. Le sport féminin est un enjeu de société aujourd’hui, mais l’était-il à la fin des années 80 ?

Lire plus »
Marie-Amélie Le Fur

Marie-Amélie Le Fur : « JO 2024 ? Une candidature valorisable au-delà du sport. »

Espoir de l’athlétisme français, victime d’un accident de scooter en 2004, Marie-Amélie Le Fur est devenue une figure du handisport français, huit fois médaillée aux jeux Paralympiques, dont trois titres olympiques. À 32 ans, ancienne co-présidente avec Teddy Riner du comité des athlètes pour la candidature de Paris à l’organisation des JO 2024, elle est aujourd’hui à la tête du Comité paralympique et sportif français (CPSF).

Lire plus »
Sara Labrousse

Sara Labrousse : « La natation artistique à haut-niveau m’a appris à repousser mes limites… »

Ses rêves ne prennent jamais l’eau. À 32 ans, après avoir participé aux plus grandes compétitions internationales qui la mèneront jusqu’aux Jeux Olympiques, cette championne de natation artistique a quitté les bassins, mais pas l’univers aquatique. Sara Labrousse est désormais docteur en biologie marine. Les souvenirs cependant lui tiennent chaud. Et elle nous raconte avec ferveur comment ces années sous l’eau l’ont aidée à respirer.

Lire plus »
Katie Schide, l'ultra-traileuse au sommet 

Katie Schide, l’ultra-traileuse au sommet 

L’Ultra-Trail du Mont Blanc, UTMB pour les initiés, a une nouvelle reine : Katie Schide. Déjà une des meilleures dans les courses extrêmes, l’Américaine a signé le plus beau succès de sa carrière, le 26 août dernier. Une victoire qui récompense les choix forts d’une championne ÀBLOCK!

Lire plus »
Leena Gade Première femme ingénieure de course victorieuse, so what ?

Leena Gade, première femme ingénieure de course victorieuse, so what ?

Pour le monde du sport automobile, elle est « une main de velours dans un gant de carbone ». Celle qui fut la première ingénieure de course à remporter les 24 heures du Mans en 2011, mais aussi le titre de… l’« Homme de l’année » du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA un an plus tard, ne freine devant aucun obstacle. Elle est aujourd’hui présidente de la Commission GT de la fédé automobile.

Lire plus »
Yvonnette Hoareau

Yvonnette : « Le hip hop est mon oxygène, il m’a ouverte au monde. »

Son nom nous donnerait presque des envies de bouger. Yvonnette Hoareau Vela Lopez a le hip hop qui lui colle aux basques depuis ses débuts quasi révolutionnaires dans son quartier strasbourgeois. Danseuse, chorégraphe, précurseure du hip hop en Alsace, celle qui se nourrit de tout pour faire progresser sa pratique, n’oublie jamais d’où elle vient et a fait de la transmission son plus beau mouvement. Dénicheuse de nouveaux talents, elle mise tout sur les filles, « la nouvelle génération du hip hop » !

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner