Rechercher

Il était une fois le badminton… féminin

Faustine Noël, l’envol d’une pionnière du parabadminton français
Un bouchon de champagne décoré de plumes...le badminton était né ! Nous sommes en 1873 et ce jeu de plage rapporté en France par des soldats anglais va très vite plaire à ces dames de la haute société. Avant de donner naissance à de grandes championnes du volant. Histoire express des "bad" girls !

Par Clotilde Boudet

Publié le 22 janvier 2024 à 12h49, mis à jour le 18 février 2024 à 12h18

En janvier 2022, Yohan Penel  président de la Fédération Française de Badminton, affirmait sur ÀBLOCK! : « Tout est réuni pour faire du badminton un modèle sportif d’égalité ». Quen est-il vraiment ?

Lhistoire commence par une anecdote datant de 1873On raconte que des officiers anglais revenus des Indes s’étaient réunis dans le château du Duc de Beaufort, la « Badminton House ». Hé oui, la discipline porte le même nom quune ville du Gloucestershire, au sud-ouest de lAngleterre !

Ces officiers relatent ensemble leur périple indien et se souviennent dun sport local, le « poona », pratiqué par les locaux avec une raquette et une balle légère. Décidés à sy adonner ensemble, et à défaut dune balle adaptée, les soldats optent pour un bouchon de champagne quils décorent de plumes. Cest ainsi que le badminton, dans sa forme la plus triviale, est né  

Le château du Duc de Beaufort, la « Badminton House »…©Wikipedia

Plus tard, cest  via les plages de la Manche, notamment à Dieppe, que ce « jeu de volant » sexportera en France. Des plages de la Manche qui accueillent des sujets de sa Majesté la Reine Victoria venus parfois s’y installer durablement. Dans leurs bagages ? Raquettes et volants ! C ‘est ainsi que la France se mettra au badminton.

Comme pour le tennis, la pratique plaît aux jeunes femmes de bonnes familles. Elles sont représentées en train de jouer dans de nombreuses peintures, avec leur chignon fait et leur robe délicate, dès le XVIIIesiècle.

 

©Wikipedia

Quand en 1893 le jeu devient un sport officiel (suite à la création de la Badminton Association of England), les femmes saccrochent à leurs raquettes.

Lors du premier All England Championships (AEC) de 1899, équivalent pour le badminton du tournoi de Wimbledon, une joueuse de tennis se distingue. Ethel Larcombe Thomson est considérée comme la toute première championne du monde de Badminton.

Et elle ne sera pas la dernière badiste à marquer lhistoire de la discipline. 

Ethel Larcombe Thomson, la première championne du monde de l’histoire…©Wikipedia

En France, le Dieppe Badminton Club (premier club français officiel) organise un grand tournoi international de 1908 à 1913.

Le journal La vigie de Dieppe raconte à l’époque les exploits d’une certaine Miss Radeglia qui deviendra entraîneur professionnel de tennis et de badminton dans les années 20. En 1911, cette Anglaise gagne la finale face à une Française : Mlle Touleau. La Dieppoise n’a pas à rougir, elle affiche un beau palmarès et sera la première Française à participer au tournoi international All England.

Mlle Touleau… ©Badminton Memory

Si les compétitions ont toujours été mixtes, le premier championnat du monde par équipes féminines, l’Uber Cup, voit le jour en 1957. La Thomas Cup, réservée aux badistes hommes, a été créée huit ans plus tôt.

En vingt-huit Uber Cup, la Chine a été victorieuse quinze fois ! Une domination écrasante qu’elle doit à une badiste de légende : Gao Ling. Elle a remporté des titres dans presque tous les tournois de haut niveau. À son palmarès ? Quatre médailles olympiques !  

Retour sur la carrière de Gao Ling

En parlant des JO, le badminton a été jusqu’en 2012 la seule discipline olympique dans laquelle les athlètes hommes et femmes concouraient sur le même terrain, côte à côte.Autant dire que si le badminton est le sport le plus rapide du monde, les femmes ne se sont (presque) jamais laissées distancer !

En fait, la seule chose qui manque pour faire de ce sport une pratique100 %  égalitaire, ce sont les licenciées.Les femmes continuent de manquer à lappel au sein des clubs.Dailleurs, en 2020, laFFBADa lancé un « plan de féminisation » pour attirer les sportives vers le badminton.

D’autant qu’on a de belles badistes made in France comme notre championne de France 2021 Yaëlle Hoyaux ou la prodige du parabadminton, Faustine Noël.

ChezABLOCK!, onpartage lavis de Yaëlle : « Le badminton est un sport qui vaut le coup » ! 

Yaëlle Hoyaux…©Badminton Europe

Ouverture Faustine Noël

D'autres épisodes de "Il était une fois le sport... conjugué au féminin"

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Report du Tour de France ? Pas encore à l’ordre du jour…

Même si la Fédération française de cyclisme demande à ses afficionados de ne plus rouler afin de respecter les consignes de confinement en cette période de crise sanitaire, l’organisateur du Tour de France ne souhaite pas se prononcer pour l’instant sur un éventuel report de la Grande Boucle qui doit partir de Nice le 27 juin.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner