Rechercher

Baromètre UCPALe sport s'offre une seconde jeunesse !

Baromètre UCPA, le sport s'offre une seconde jeunesse !
On en sait plus sur la pratique sportive des 16-25 ans. Une étude signée de l'Union nationale des centres sportifs de plein air (UCPA) s'avère riche d'enseignements sur les jeunes et leur rapport au sport. Un baromètre qui confirme certaines tendances et révèle de belles surprises.

Par Alexandre Hozé

Publié le 16 avril 2024 à 20h09

Nous vous avions laissé, il y a quinze jours, sur une enquête chiffrée sur la pratique sportive des Kids… Mais quid des plus grands ? Alors certes, entre 16 et 25 ans, on ne peut plus vraiment parler d’enfants. Mais ces ados, ces jeunes hommes et ces jeunes femmes, incarnent l’avenir proche, que l’on espère ÀBLOCK!. Et pour cela, il faut se bouger… 

Il est donc intéressant de voir la place qu’occupe le sport chez les jeunes adultes. L’Union nationale des centres sportifs en plein air, l’UCPA, a publié récemment un nouveau baromètre sur la pratique sportive des 16-25 ans pour l’année 2023. Un travail réalisé avec la collaboration du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie, le CREDOC. 

Le baromètre est très complet et permet ainsi d’avoir une vision claire des différents centres d’intérêts sportifs de cette tranche d’âge qui abandonne trop souvent le sport pour son smartphone (mais les deux font parfois bon ménage, vous allez comprendre).

©Pexels

Car oui, première bonne nouvelle qui ressort de cette étude, c’est que le sport attire ces jeunes ! 72 % d’entre eux déclarent en pratiquer au moins une fois par semaine. Mais on le sait, selon les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), c’est loin d’être suffisant. Malgré tout, c’est toujours mieux que rien. Et il ne faut pas s’arrêter à cette statistique… 

Le baromètre annonce également que 53 % des 16-25 ans font du sport plusieurs fois par semaine et que 17 % en pratiquent quotidiennement. 

Des chiffres délicats à interpréter, d’autant plus que leur progression sur les dernières années est loin d’être régulière. Si 7 % de jeunes supplémentaires font du sport plusieurs fois par semaine par rapport à 2015, une (très) légère baisse de 1 % est à observer par rapport à 2018. Une tendance qui se confirme quand on parle des 16-25 ans pratiquant du sport une fois par semaine. Ils étaient 68 % en 2015, donc 4 % de moins qu’en 2023, mais 75 % en 2018. 

©Hurricane Group

L’histoire se répète-t-elle, comme avec les enfants ? Les jeunes adultes délaissent-ils aussi le sport ? La comparaison vient rapidement à l’esprit, mais elle est tout de même à prendre avec des pincettes. Entre 16 ans et 25 ans, pour beaucoup de ces jeunes, la charge mentale concernant les études supérieures et les débuts dans la vie professionnelle (entre autres) fait son apparition, ce qui peut impacter la régularité de la pratique sportive. 

Mais pour ceux qui se bougent, comment ont-ils fait du sport en 2023 ? Le baromètre UCPA indique qu’une majorité d’entre eux basculent vers l’univers de la musculation et du fitness. 46 % pour être précis. À titre de comparaison, 28 % d’entre eux pratiquent un sport collectif, et 20 % la course à pied. 

La musculation remporte donc la palme chez les jeunes adultes… Une tendance qui se traduit par une fréquentation en hausse des salles de sport. 37 % des 16-25 ans s’y entraînent, soit 10 % de plus qu’en 2015. Ces jeunes adeptes des salles sont majoritairement les jeunes actifs, à hauteur de 49 %. 

Ce succès des salles de sport entraîne également une baisse du sport à domicile chez les 16-25 ans. En 2018, ils étaient 58 % à en pratiquer habituellement chez eux. En 2023, ils ne sont plus « que » 47 %. 

©Pexels

Autre observation très intéressante du baromètre 2023 de l’UCPA, c’est la place des écrans dans la pratique sportive des 16-25 ans. Il est vrai que, d’instinct, les objets connectés ne semblent pas être les meilleurs amis des sportifs, bien au contraire ! Et pourtant… 

48 % des 16-25 ans ont recours à des applications sur smartphone pour leur entraînement ou leur suivie de santé. 36 % se filment pendant leur activité physique, deux fois plus qu’il y a huit ans. 35 % utilisent également un objet connecté pendant leur sport, un indicateur qui a doublé depuis 2015. Et si, contre toute attente, le numérique et le sport pouvaient faire un mariage heureux ? Utilisés à bon escient, les écrans pourraient-ils inciter les jeunes à augmenter leur activité physique ? 

Autres chiffres moins surprenants mais qui donnent également le sourire, les raisons de la pratique sportive chez les 16-25 ans. Ce n’est pas nous qui allons dire le contraire, le sport et la confiance en soi vont de pair. Et ça se traduit une nouvelle fois par des stats : 40 % de ces jeunes adultes déclarent pratiquer une activité physique pour gagner en confiance. Une bonne raison qui fait des émules : ils étaient 30 % dans ce cas en 2017 et 38 % en 2018. 

Parmi ces jeunes, nous retrouvons 45 % de femmes ou encore 45 % de jeunes entre 16 et 18 ans. Gageons que ces jeunes sportives et sportifs seront de plus en plus nombreux à inspirer les copains et copines.

Pour faire bouger les lignes, pas le choix, il faut être ÀBLOCK! 

©Shutterstock

  • À lire aussi le baromètre UCPA précédent 2018/2019
Ouverture ©Pexels

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Marie-Antoinette Katoto, droit au but

Marie-Antoinette Katoto, droit au but

« Une tueuse devant les buts », selon ses coéquipières. Et c’était le cas lors du premier match de l’équipe de France ce 10 juillet contre l’Italie. Marie-Antoinette Katoto qui compte plus de cent buts à son actif a fait le job. Pour l’attaquante du PSG qui avait souffert de ne pas avoir été retenue en sélection pour la dernière Coupe du Monde en 2019, l’Euro sonne comme une revanche.

Lire plus »
Lisa Pou

Lisa Pou, comme un poisson dans l’eau

Elle a 22 ans et son oxygène, elle le puise dans les flots. La nageuse de l’AS Monaco, vient de décrocher son premier titre de Championne de France d’eau libre, en solitaire, sur 10 km, et son 3e titre consécutif sur le 25 km. Une fille dans son élément.

Lire plus »
Mon ado veut prendre de la prot’, c’est ok ou non ?

Mon ado veut prendre de la prot’, c’est ok ou non ?

Le jour où l’aîné de la famille est venu te demander de lui acheter des protéines, tu n’as pas su quoi lui répondre… Déjà que ces produits ne font pas consensus chez les adultes, alors quid de leur effet sur des ados ? Pas de panique, ÀBLOCK! t’éclaire sur les besoins nutritionnels d’un corps en pleine croissance.

Lire plus »
Hamburger sport la question qui tue

J’ai fait une heure de sport, je peux m’offrir un gros menu burger ?

Ah, cette chouette impression du travail accompli, cette satisfaction d’avoir tout donné ! Puis, ce besoin impérieux de récompense. Et la récompense, on va pas se le cacher, c’est souvent dans l’assiette qu’on va la chercher. Mais est-ce bien raisonnable de se jeter sur tout ce qui n’est pas light, même si on s’est bougé pendant une heure ? La réponse éclairée de notre coach, Nathalie Servais. Lisez plutôt avant de dévorer !

Lire plus »
Enyo Women's Fightwear, pour les combattantes ÀBLOCK!

Myriam Benadda, la combattante de MMA qui s’engage

Peu importe les terrains, les femmes dans le sport s’imposent. Et, là, c’est du côté de nos armoires que ça se passe. La combattante de MMA Myriam Benadda vient de lancer une collection pour les fighteuses, de quoi les vêtir comme bon leur semble et de manière responsable. Un combo gagnant !

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner