Le sport qui fait bouger les lignes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Pour préserver son corps et son esprit, le judo s’invite à la maison…et en solo

judo
Les initiatives de clubs continuent de se multiplier pour offrir aux judokas la possibilité de s'entretenir et continuer à pratiquer leur passion malgré le confinement. Ainsi, la Fédération française de Judo propose sur son site des tutos quotidiens pour se mettre en mouvement.

Des vidéos et tutoriels destinés aux petits et grands, c’est ce que propose la FF Judo sur sa plateforme pour permettre aux pratiquants de poursuivre leur entraînement.

«  Le judo dans son essence est un sport d’adaptation, explique la présidence de la Fédération française de Judo. Cette crise sanitaire nécessite de changer ses pratiques. Cela commence par adapter ses gestes du quotidien, comme remplacer la bise ou la poignée de main par le salut Judo, pensé justement pour des raisons d’hygiène. »

Un salut debout sans se toucher, de circonstances ! 

Le salut Judo  ? Oui, vous savez, celui qui s’effectue en courbant le haut du corps, en basculant les hanches vers l’arrière pour ainsi se pencher vers l’avant. Le dos doit être droit, le regard vers le bas. Attention, la position diffère selon le sexe. Les femmes posent leurs mains sur leurs genoux en les faisant glisser le long des cuisses, alors que les hommes maintiennent les bras sur le côté.

Plus d’excuses alors pour se saluer (en restant à un mètre hein  !) lorsqu’on a encore l’occasion de croiser quelqu’un, d’autant que le salut est très à-propos puisqu’il vient du latin salus, qui veut dire « bon état de santé, compliment, conservation (de la vie), la cessation du danger, et même le bonheur. »

Un judo challenge avec soi-même

Au-delà de cette recommandation, la fédé de judo met à disposition des pratiquants de ce sport des séances filmées et didactiques avec des champions.

Au programme de ce  « #stay at home, Judo challenge » : un apprentissage de techniques dos tourné avec Jean-Louis Mourlan, formateur en arts martiaux, un circuit imaginé par Karine Dyot, entraîneure des équipes de France Cadets-Cadettes, ou encore une séance spécifique sur les Ashi Waza avec Fabien Pianfetti, conseiller technique fédéral chez Comité 13 judo.

Prêt  ? Hajime !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

S’inscrire à la newsletter mensuelle :

(Nous ne sommes pas prêteurs, nous garderons vos coordonnées bien au chaud chez nous…)

D’autres actus en brèves…

Eugénie Le Sommer

Dans les petits secrets des joueuses de l’OL

Cinquante ans. Voilà pile un demi-siècle que la pratique du foot par les filles a été reconnue officiellement par la fédé française. Parfaite occasion pour s’inviter sur le terrain d’une des meilleures équipes féminines au monde, celle de l’OL, star d’un documentaire qui tire en pleine lucarne !

Lire plus »
Louise Lenoble

Highline : Louise Lenoble, en recherche d’adrénaline

La highline est sa vie, l’air son élément. À l’occasion du Tour de France, de passage au Mont-Dore, la reine de la slack, se lance un nouveau défi. Avec ses camarades de vide, Louise Lenoble va marcher sur la deuxième plus longue ligne de France, à deux-cents mètres au-dessus de la ville. On lève les yeux ?

Lire plus »
Pauline Ferrand Prevot

Cyclisme : 5 championnes qui tiennent la route

Riche, pleine de promesses, l’histoire du cyclisme français féminin est pourtant assez peu connue. Pourtant, de nombreuses coureuses se sont illustrées tout au long du XXe siècle et continuent d’inspirer la nouvelle génération qui tente aujourd’hui d’entretenir cet héritage. Quoi de mieux que de leur rendre hommage à l’heure où les hommes s’illustrent sur le Tour de France ? Revenons sur l’histoire de cinq championnes du passé au présent, au parcours différent, mais toujours lumineux.

Lire plus »
Tour de France féminin

En attendant le Tour de France au féminin…

À l’heure où les coureurs s’apprêtent à s’élancer pour un nouveau Tour de France, l’édition féminine n’est pas d’actualité. Selon Christian Prudhomme, directeur du Tour, elle devrait toutefois renaître en 2022. ÀBLOCK! prend les devants en donnant un coup de projo sur son histoire et son parcours semé d’embûche. Car la Grande Boucle au féminin a déjà un lourd passé derrière elle. Retour sur 5 dates marquantes de cette course féminine qui tient la route !

Lire plus »
Laura Flessel

Laura Flessel : 5 infos pour briller à l’épée

Celle que l’on surnomme “la Guêpe” pour sa vitesse d’exécution et la précision de ses coups a marqué l’histoire grâce à sa spécificité de toucher ses adversaires aux pieds mais surtout grâce à son palmarès plus qu’impressionnant. Laura Flessel a pris sa retraite sportive en 2012, s’est frottée brièvement à la politique en 2017 avec un passage éclair au ministère des Sports, et demeure toujours très appréciée du public. Retour sur les 5 grandes dates de sa carrière d’escrimeuse.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Leena Gade

Leena Gade, première femme ingénieure de course victorieuse, so what ?

Pour le monde du sport automobile, elle est « une main de velours dans un gant de carbone ». Celle qui fut la première ingénieure de course à remporter les 24 heures du Mans en 2011, mais aussi le titre de… l’« Homme de l’année » du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA un an plus tard, ne freine devant aucun obstacle. Elle est aujourd’hui présidente de la Commission GT de la fédé automobile.

Lire plus »
Marie-Amélie Le Fur

Marie-Amélie Le Fur, en 2024…

Espoir de l’athlétisme français, victime d’un accident de scooter en 2004, Marie-Amélie Le Fur est devenue une figure du handisport français, huit fois médaillée aux jeux Paralympiques, dont trois titres olympiques. À 32 ans, ancienne co-présidente avec Teddy Riner du comité des athlètes pour la candidature de Paris à l’organisation des JO 2024, elle est aujourd’hui à la tête du Comité paralympique et sportif français (CPSF).

Lire plus »
Martina Hingis

Martina Hingis, la « Swiss Miss » qui jouait au tennis comme on joue aux échecs

Plus jeune N°1 mondiale de l’histoire du tennis, la Suissesse Martina Hingis est une championne qui marqua aussi les esprits par sa défaite tragique à Roland-Garros en 1999. Elle a remporté 25 tournois du Grand Chelem (en simple et en double) au cours de sa carrière mais seule la terre battue parisienne lui aura fait défaut, et par deux fois ! Retour sur une surdouée du tennis au jeu rare et au caractère bien trempé.

Lire plus »