Rechercher

Thomas Boury : « Qu’est-ce que nous ruminons quand nos efforts ne rencontrent pas leur récompense ? »

Tour de France 2023
Sous les rayons du soleil du Lot et de l’Aveyron, je cherche le contraste de ces corps en mouvement face à la réalité de nos quotidiens. Seules les respirations haletantes de ces esthètes de la bicyclette nous laissent imaginer la générosité nécessaire pour filer le bitume.

Par Thomas Boury, cycliste, spécialiste d'ultra-endurance

Publié le 27 juillet 2023 à 13h06, mis à jour le 27 juillet 2023 à 13h10

À celle qui vit le Tour, il offre le privilège de rêver éveillée « avec mes yeux grands ouverts », comme s’exclamait la jeune rouleuse Jade Weil.

La quatrième étape Cahors-Rodez fut l’exergue de cette édition 2023 du Tour de France Femmes : 177,5 kilomètres qui font exception car 17 kilomètres de plus que la limite habituellement octroyée lors des courses à étapes. Au sortir de trois journées menées tambours battant, la clameur de la foule jonchée de part et d’autre de la ligne d’arrivée, dissimule à nos yeux la fatigue des organismes.

Pourtant, à peine le rideau de la course descendu, les assistants arrivent à toute berzingue agitant avec vigueur des bidons aux contenus intrigants. Les néophytes de la course cycliste se demandent quelle mouche les a piqués pour déployer autant d’énergie face à de si petits contenants. Poudre protéinée, apport glucidique ajusté, chaussettes de contention… Derrière la cuirasse du justaucorps technique, nos héroïnes éphémères, le temps d’une métaphore, redeviennent par essence elles-mêmes.

©A.S.O. Charly Lopez

« Dans les méandres de la postmodernité, le sportif est devenu la figure ultime du héros. Les récits, le plus souvent romancés, magnifiés, laissent transparaître un discours univoque ; celui de l’extrapolation des ressources humaines et du don de soi », écrivait le psychologue clinicien Stéphane Proia dans son ouvrage « La face obscure de l’élitisme sportif ». Suis-je alors un amoureux du sport ou bien un prosélytiste ?

Sous les rayons du soleil du Lot et de l’Aveyron, je cherche le contraste de ces corps en mouvement face à la réalité de nos quotidiens. Le Tour est l’affaire de tous. Il réveille nos campagnes et rapproche nos villes. Lorsque l’on embarque à bord du train de juillet, c’est la France qui défile. Le sifflet de la locomotive-peloton chante sous les cris des provinces amassées le long de la route. Saluons ces efforts car les mécaniques de notre temps sont devenues les amis du silence. Seules les respirations haletantes de ces esthètes de la bicyclette nous laissent imaginer la générosité nécessaire pour filer le bitume.

©A.S.O. Charly Lopez

Cette quatrième étape, de Cahors à Rodez aurait pu être une ode à la France de la table. Il est vrai que cette journée fut comme un plat qui mijote à feu doux. Le gras du peloton s’égraina lentement, avec délicatesse, et derrière lui les effluves du mythe sportif venaient chatouiller nos narines. Derrière les vapeurs de nos enthousiasmes, la rudesse de la grande course ne faiblit pas.

Audrey Cordon-Ragot l’a vécu. Partie en échappée avec treize autres coureuses, la Française qui fréquente les pelotons depuis plus de dix ans connaît le métier. À coups de relances et de tentatives audacieuses, la leader du team Human Powered Health n’a pas été avare d’efforts, pourtant elle ne trouva pas le chemin de la victoire. Elle terminera 16e de l’étape à 1,16min de la vainqueure Yara Kastelijn, avec qui elle tenta de s’extraire du groupe d’échappée. Qu’est-ce que nous ruminons quand nos efforts ne rencontrent pas leur récompense ?

Audrey Cordon-Ragot…©A.S.O. Thomas Maheux

« Suis-je vraiment faite pour cela ? Ai-je encore la flamme suffisamment vive pour raviver les braises de la victoire ? Hardie, impertinente, audacieuse, j’aurais tout tenté. J’ai la peau dure, moi la dure au mal. Je me suis relevée de mon AVC, je suis plus forte que ça. Et puis quoi ? C’est que du vélo. Oui mais ça me prend aux tripes, j’ai la rage au cœur, j’ai la rage dans le cœur. J’ai mal à mon ambition mais je ne vais pas lâcher. Après les bas de ces derniers mois, jouer devant est déjà une victoire. Le courage, c’est de faire ce qu’on dit. Alors je vais me battre et voir où mes jambes me mènent. La route du Tour est encore longue. Et puis, c’est ça l’optimisme sportif, c’est la révélation de soi-même à soi-même. Tu le sais si bien, fais-toi confiance. Si aujourd’hui était une expérience, demain devient une possibilité. Alors va et deviens ce que tu es, une championne. »

Audrey Cordon-Ragot…©A.S.O. Fabien Boukla

Ouverture ©A.S.O. Thomas Maheux

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Il était une fois… le basket-ball féminin

Il était une fois… le basket-ball féminin

À l’heure où les filles battent les parquets australiens pour le Mondial de basket qui se joue jusqu’au 1er octobre, si on remontait un peu le temps ? Lorsque le basket conjugué au féminin n’était que « le jeu favori des jeunes filles » et luttait pour se faire une place dans les instances.

Lire plus »
Catherine Destivelle 5 infos pour briller sur les sommets

Catherine Destivelle : 5 infos pour briller sur les sommets

Depuis la rentrée, elle écume les festivals littéraires comme elle grimpe, avec une heureuse frénésie. Catherine Destivelle, reine française de l’alpinisme, est aussi une éditrice passionnée. Le 20 octobre, elle publiait un nouvel ouvrage sur la montagne et s’apprête à en sortir un autre sur… les Piolets d’or. Pas de hasard, elle est la première femme à avoir décroché, l’an dernier, cette prestigieuse distinction. Zoom sur une légende des sommets, solide comme un roc, qui a toujours su tracer sa voie.

Lire plus »
Gail Falkenberg

Gail Falkenberg, la super-granny du tennis

Elle en a sous le coude. Après une éclipse de plusieurs années, la joueuse de tennis américaine de 74 ans (oui, oui !), Gail Falkenberg, a rejoint les courts et disputé un match de premier tour sur le circuit pro. Rarissime. Ce qui fait la joie du milieu tennistique !

Lire plus »
Erica Wiebe

Erica Wiebe, la lutteuse qui envoie les clichés au tapis !

Une guerrière, une passionaria, une femme de tête. Championne olympique 2016 en lutte libre, la Canadienne remettra son titre en jeu sur le tapis des prochains JO, à Tokyo. Ambassadrice de la lutte féminine, Erica Wiebe se bat pour que les jeunes filles soient intégrées dans l’arène sportive. Go for showtime !

Lire plus »
5 infos sur...Clarisse Agbegnenou

5 infos sur…Clarisse Agbégnénou

Cumuler les titres de gloire, s’engager en dehors des tatamis, s’illustrer dans le judo comme dans son métier d’adjudant… Qui est Clarisse Agbégnénou, l’une des meilleures judokates mondiales ? Réponse en 5 infos clés.

Lire plus »
Ronda Rousey

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un photographe aux clichés détonants, une athlète aux rebonds imprévisibles, l’histoire des wonderwomen du MMA (dont Ronda Rousey sur notre photo) et la Question Qui Tue, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine.

Lire plus »
Sport Féminin Toujours 2023, Y a encore du taf  !

Sport Féminin Toujours 2023, Y a encore du taf  !

À partir d’aujourd’hui et jusqu’au 5 février, télés et radios seront ÀBLOCK! La nouvelle édition de l’opé « Sport Féminin Toujours » incite les médias à intégrer, durant ces quelques jours, davantage de sport féminin dans leurs programmes. Et y a de quoi faire, tant ils sont à la bourre sur le sujet !

Lire plus »
Marguerite Broquedis La Déesse du tennis trop vite éclipsée par la Divine Lenglen

Marguerite Broquedis, la Déesse du tennis trop vite éclipsée par la Divine Lenglen

Elle a régné sur le tennis hexagonal quelques années avant que Suzanne Lenglen ne rafle tout sur son passage. Tout comme « la Divine », Marguerite Broquedis a, elle aussi, marqué de son empreinte l’histoire de son sport. La « Déesse », sacrée deux fois en simple, Porte d’Auteuil, à une époque où les Internationaux de France étaient réservés aux seuls joueurs du cru, est également la première Française à avoir été sacrée olympique et ce, toutes disciplines confondues.

Lire plus »
Marche

En marche pour Paris 2024 !

Portée par le partage, l’unité et la découverte, l’Association Leti Sports Académie passera la ligne de départ le 26 avril prochain au Havre pour un Tour de France à la marche jusqu’aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Vous en êtes ?

Lire plus »
Françoise Dürr

Françoise Dürr ou l’histoire d’un doublé historique à Roland-Garros

Elle est la troisième et dernière Française de l’ère pré-open à avoir remporté Roland-Garros. Françoise Dürr, 78 ans, a rejoint ses compatriotes Suzanne Lenglen, Simonne Mathieu et Nelly Adamson dans la légende, en 1967. Cette année là, la native d’Alger remporte le simple face à l’Australienne Lesley Turner et s’impose également en double dames aux côtés de sa compatriote Gail Sherriff. Portrait d’une outsider qui a su dompter la terre battue parisienne.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner