Rechercher

Thomas Boury : « Qu’est-ce que nous ruminons quand nos efforts ne rencontrent pas leur récompense ? »

Tour de France 2023
Sous les rayons du soleil du Lot et de l’Aveyron, je cherche le contraste de ces corps en mouvement face à la réalité de nos quotidiens. Seules les respirations haletantes de ces esthètes de la bicyclette nous laissent imaginer la générosité nécessaire pour filer le bitume.

Par Thomas Boury, cycliste, spécialiste d'ultra-endurance

Publié le 27 juillet 2023 à 13h06, mis à jour le 27 juillet 2023 à 13h10

À celle qui vit le Tour, il offre le privilège de rêver éveillée « avec mes yeux grands ouverts », comme s’exclamait la jeune rouleuse Jade Weil.

La quatrième étape Cahors-Rodez fut l’exergue de cette édition 2023 du Tour de France Femmes : 177,5 kilomètres qui font exception car 17 kilomètres de plus que la limite habituellement octroyée lors des courses à étapes. Au sortir de trois journées menées tambours battant, la clameur de la foule jonchée de part et d’autre de la ligne d’arrivée, dissimule à nos yeux la fatigue des organismes.

Pourtant, à peine le rideau de la course descendu, les assistants arrivent à toute berzingue agitant avec vigueur des bidons aux contenus intrigants. Les néophytes de la course cycliste se demandent quelle mouche les a piqués pour déployer autant d’énergie face à de si petits contenants. Poudre protéinée, apport glucidique ajusté, chaussettes de contention… Derrière la cuirasse du justaucorps technique, nos héroïnes éphémères, le temps d’une métaphore, redeviennent par essence elles-mêmes.

©A.S.O. Charly Lopez

« Dans les méandres de la postmodernité, le sportif est devenu la figure ultime du héros. Les récits, le plus souvent romancés, magnifiés, laissent transparaître un discours univoque ; celui de l’extrapolation des ressources humaines et du don de soi », écrivait le psychologue clinicien Stéphane Proia dans son ouvrage « La face obscure de l’élitisme sportif ». Suis-je alors un amoureux du sport ou bien un prosélytiste ?

Sous les rayons du soleil du Lot et de l’Aveyron, je cherche le contraste de ces corps en mouvement face à la réalité de nos quotidiens. Le Tour est l’affaire de tous. Il réveille nos campagnes et rapproche nos villes. Lorsque l’on embarque à bord du train de juillet, c’est la France qui défile. Le sifflet de la locomotive-peloton chante sous les cris des provinces amassées le long de la route. Saluons ces efforts car les mécaniques de notre temps sont devenues les amis du silence. Seules les respirations haletantes de ces esthètes de la bicyclette nous laissent imaginer la générosité nécessaire pour filer le bitume.

©A.S.O. Charly Lopez

Cette quatrième étape, de Cahors à Rodez aurait pu être une ode à la France de la table. Il est vrai que cette journée fut comme un plat qui mijote à feu doux. Le gras du peloton s’égraina lentement, avec délicatesse, et derrière lui les effluves du mythe sportif venaient chatouiller nos narines. Derrière les vapeurs de nos enthousiasmes, la rudesse de la grande course ne faiblit pas.

Audrey Cordon-Ragot l’a vécu. Partie en échappée avec treize autres coureuses, la Française qui fréquente les pelotons depuis plus de dix ans connaît le métier. À coups de relances et de tentatives audacieuses, la leader du team Human Powered Health n’a pas été avare d’efforts, pourtant elle ne trouva pas le chemin de la victoire. Elle terminera 16e de l’étape à 1,16min de la vainqueure Yara Kastelijn, avec qui elle tenta de s’extraire du groupe d’échappée. Qu’est-ce que nous ruminons quand nos efforts ne rencontrent pas leur récompense ?

Audrey Cordon-Ragot…©A.S.O. Thomas Maheux

« Suis-je vraiment faite pour cela ? Ai-je encore la flamme suffisamment vive pour raviver les braises de la victoire ? Hardie, impertinente, audacieuse, j’aurais tout tenté. J’ai la peau dure, moi la dure au mal. Je me suis relevée de mon AVC, je suis plus forte que ça. Et puis quoi ? C’est que du vélo. Oui mais ça me prend aux tripes, j’ai la rage au cœur, j’ai la rage dans le cœur. J’ai mal à mon ambition mais je ne vais pas lâcher. Après les bas de ces derniers mois, jouer devant est déjà une victoire. Le courage, c’est de faire ce qu’on dit. Alors je vais me battre et voir où mes jambes me mènent. La route du Tour est encore longue. Et puis, c’est ça l’optimisme sportif, c’est la révélation de soi-même à soi-même. Tu le sais si bien, fais-toi confiance. Si aujourd’hui était une expérience, demain devient une possibilité. Alors va et deviens ce que tu es, une championne. »

Audrey Cordon-Ragot…©A.S.O. Fabien Boukla

Ouverture ©A.S.O. Thomas Maheux

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

Vous aimerez aussi…

Un WOD ? Cékoiça ?

Un WOD ? Cékoiça ?

Parfois, ils ne sont pas faciles à décrypter. Les coachs ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Sur ÀBLOCK! on a pensé défricher tout ça avec un lexique pratique. C’est le petit dico « Coach Vocab' » Et on commence par le terme WOD propre au CrossFit.

Lire plus »
Fanny Caspar

« Bump It » : tout schuss pour le ski freestyle féminin !

Ce 25 février 2021 aurait dû avoir lieu, en Andorre, un show de ski freestyle 100% féminin. Des rideuses devaient y promouvoir la cause des femmes dans le sport extrême. La Covid-19 est passée par là et la démo est reportée en 2022, mais pas le soutien aux sportives du ski freestyle. Ni à celles qui rêvent, en secret, de se lancer sur la piste. On se lève tous et toutes pour « Bump It » !

Lire plus »
Faustine Noël, l’envol d’une pionnière du parabadminton français

Il était une fois le badminton… féminin

Un bouchon de champagne décoré de plumes…le badminton était né ! Nous sommes en 1873 et ce jeu de plage rapporté en France par des soldats anglais va très vite plaire à ces dames de la haute société. Avant de donner naissance à de grandes championnes du volant. Histoire express des « bad » girls !

Lire plus »

Pendant le confinement, le fitness a la cote

Malgré les nombreux échanges houleux sur les réseaux sociaux concernant le running (on peut continuer à courir ou pas ?), ce ne serait là qu’une tempête dans un verre d’eau. Selon un sondage, la course à pied est loin d’être l’activité la plus prisée par les Français en période de confinement.

Lire plus »
Sarah Fuller

Sarah Fuller : Un petit coup de pied dans le foot US, un grand pas pour le sport féminin

Elle a participé, au pied levé, à un match de l’équipe masculine de son université américaine et, d’un coup, d’un seul, elle est entrée dans l’Histoire… Sarah Fuller, 21 ans, powerful kicker de son équipe féminine, Vanderbilt Women’s Soccer, est devenue, le 28 novembre dernier, la première femme à participer à un match du « Power 5 », une organisation qui regroupe au niveau universitaire les cinq meilleures divisions américaines de football américain. Ou comment une sportive dégomme le plafond de verre…

Lire plus »
Mylène Chavas, la gardienne qui touche au but

Mylène Chavas, la gardienne qui touche au but

Du haut de ses 24 ans, elle conserve toujours près d’elle son ballon…et son sang-froid. Gravir les échelons sans brûler les étapes, c’est la recette de la deuxième gardienne des Bleues. Cet Euro sera peut-être l’occasion de prouver qu’elle en a sous le gant.

Lire plus »
Ronda Rousey

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Un photographe aux clichés détonants, une athlète aux rebonds imprévisibles, l’histoire des wonderwomen du MMA (dont Ronda Rousey sur notre photo) et la Question Qui Tue, c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine.

Lire plus »
L'épaulé-jeté ? Cékoiça ?

L’épaulé-jeté ? Cékoiça ?

Les pratiquant.e.s d’haltérophilie et de CrossFit le connaissent bien. Mais, pour les néophytes, ce mouvement est difficile à imaginer. C’est quoi, à votre avis ? Les sportifs et sportives, les coachs, ont leur langage, selon les disciplines qui, elles aussi, sont régies par des codes. Place à notre petit lexique pratique, le dico « Coach Vocab ».

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner