Rechercher

Motardes, vous avez un Bol…d’Or !

Motardes, vous avez un Bol…d’Or !
Le week-end prochain, ça va faire du bruit au circuit Paul Ricard ! Le Bol d'Or reprend la route au Castellet après plus d’un an de restrictions. Sur des dizaines de gars, vous pourrez compter les motardes sur les doigts d’une main. Alors, on les suit plutôt deux fois qu’une !

Publié le 13 septembre 2021 à 12h40, mis à jour le 14 septembre 2021 à 19h31

Les 17, 18 et 19 septembre, les fans de bécane pourront assister à l’avant-dernière manche du Championnat du Monde FIM EWC 2021. Le Bol d’Or est de retour et promet « un spectacle dantesque sur la piste ».

24 heures de course au Castellet, c’est toujours le même programme, mais qu’est-ce qu’on se régale ! La course débutera le samedi à 15h jusqu’au lendemain même heure.

Après les essais du jeudi, le vendredi mettra en lumière le Bol d’Argent, course réservée à une cinquantaine d’équipages de deux pilotes roulant sur des roadsters qui joueront des coudes sur la piste du Paul Ricard durant trois heures.

Trois filles sont de la partie : Caroline Gratiot, Sonia Barbot et Karine Sliz.

Karine Sliz, pilote moto et fondatrice du magazine « Moto et Motards »

Les motos anciennes seront également à l’honneur lors du Bol d’Or Classic qui aura lieu en deux manches de deux heures, le vendredi soir et le samedi matin, juste avant le Warm Up du Bol d’Or.

Une seule team 100 % féminine : Patricia Audebert et Aurélie Hoffmann alias Lil’Viber.

Patricia Audebert, 66 ans, écumait déjà les Grands Prix dans les années 70

L’ambiance sera aussi hors-piste : un Village au cœur du Circuit proposera des animations sur le thème des sports mécaniques, des expos, une centaine d’exposants (accessoiristes, équipementiers, innovations technologiques…), une visite de la voie des stands le vendredi en fin de journée et des concerts pour couronner le tout.

On y roule ?

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Le sport et les mangas, un mariage heureux ? Kids

Le sport et les mangas, un mariage heureux ?

Les raisons de se mettre au sport sont on ne peut plus variées. Et si parmi les plus efficaces, on retrouvait les mangas et animés ? Ça vous paraît peut-être étrange, mais force est de constater que ces étendards de la culture japonaise ne craignent pas de se frotter à l’univers sportif.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Manon Hostens

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une kayakiste qui vit au fil de l’eau (Manon Hostens sur notre photo), une Question qui tue spécial grand âge, une cycliste sur les routes de la gloire ou encore une judokate statufiée… c’est le meilleur d’ÀBLOCK! cette semaine !

Lire plus »
Amy Bond

Amy Bond, la Pole danseuse qui voulait se réconcilier avec son corps

Elle est l’une des « putains » d’héroïnes à avoir trouvé dans la barre de Pole Dance un exutoire, un réconfort, puis, une deuxième vie. Nous l’avons découverte dans le docu de Netflix « Pole Dance, Haut les corps ! ». Impossible, depuis, de la quitter des yeux ! Amy Bond s’envole, sens dessus-dessous, vertigineuse. Portrait d’une fille qui balance son corps comme elle se jetterait du haut d’une falaise.

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner