Rechercher

Descentes enneigées pour amoureux de VTT

Descentes enneigées pour amoureux de VTT
L’année commencera sur deux roues et sur neige. Les 8 et 9 janvier, la première édition du Championnat de France Kepax Snow Bike se déroulera sur les pistes de la station Pra Loup. Ces mêmes pistes qui ont accueilli une étape de la coupe de monde de ski alpin. Et il est ouvert à tous. Qu’est-ce qu’on attend pour s’offrir de belles sensations ?

Par Alexandre Hozé

Publié le 08 décembre 2021 à 18h20

Il devait avoir lieu les 18 et 19 décembre prochain, c’était sans compter les caprices du temps. La première édition du Championnat de France Kepax Snow Bike devra attendre les 8 et 9 janvier 2022 pour faire chauffer les roues sur la peuf !

Inspirée du ski alpin (Super-G et Descente « DH »), fondée par le Champion du Monde de VTT et spécialiste de la vitesse sur neige, Eric Barone, ce premier Championnat de France FFC Alpine Snow Bike Super DH « met en lumière des compétiteurs d’un nouveau genre qui s’affronteront selon un départ par vague de deux pour faire le meilleur chrono en VTT sur une piste de ski », expliquent les organisateurs.

Et tout ça sur les pistes enneigées de la station Pra Loup, dans les Alpes du Sud. Ainsi, tous les cyclistes de plus de 15 ans (sont prévus deux classements, hommes et classement femmes, mais pas de catégories d’âge) sont appelés à participer aux courses de VTT sur neige.

« Le principe est simple, l’attraction terrestre par la descente, un guidon, un sol enneigé, il n’en faut pas plus pour associer roulage et glisse : des sensations de plaisir garanties qui se rapprochent du pilotage sur circuit ! », s’enthousiasment encore les organisateurs.

Eric Barone mettra d’ailleurs les mains dans le cambouis (et dans la neige) puisqu’il compte bien prodiguer ses conseils et sera là pour récompenser les vainqueurs.

Avant d’être lâchés sur les descentes, les participants pourront s’entraîner la première journée avant de passer aux descentes chronométrées pour établir le classement avant la course du lendemain sur des parcours qui s’annoncent hauts en couleur : des pistes allant jusqu’à trois kilomètres et demi et 600 mètres de dénivelé.

Le classement final sera déterminé en deux manches : l’une sous forme de duel, en un contre un, les deux concurrents s’affronteront sur le même parcours, tâchant de faire le meilleur temps possible tout en devançant leur adversaire ; l’autre prendra en considération tous les chronos des coureurs pour déterminer l’ordre de départ. Cette fois, les intrépides cyclistes seront seuls sur la piste et tâcheront de réaliser le meilleur temps pour pouvoir être le premier champion de France de Snow Bike.

Précision importante : la compétition est ouverte à tous, mais seuls les licenciés à la Fédération Française de Cyclisme pourront prétendre au maillot de vainqueur.

Ce championnat inédit a pour objectif de développer la discipline avec pour ambition de lui faire intégrer les Jeux Olympiques dans les prochaines années.

Alors, en selle !

Soutenez ÀBLOCK!

Aidez-nous à faire bouger les lignes !

ÀBLOCK! est un média indépendant qui, depuis plus d’1 an, met les femmes dans les starting-blocks. Pour pouvoir continuer à produire un journalisme de qualité, inédit et généreux, il a besoin de soutien financier.

Pour nous laisser le temps de grandir, votre aide est précieuse. Un don, même petit, c’est faire partie du game, comme on dit.

Soyons ÀBLOCK! ensemble ! 🙏

Abonnez-vous à la newsletter mensuelle

D’autres actus en brèves…

Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une gymnaste qui a dépassé la dépression et les embûches pour mieux performer, une warrior qui a passé la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo) ou encore une nageuse ambitieuse et une runneuse qui nous emmène dans les coulisses de sa vie, c’est le meilleur d’ÀBLOCK!

Lire plus »
Anouk Garnier : « En grimpant la Tour Eiffel à la corde, je ne serai plus seulement “unstoppable“ mais monumental. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Le témoignage d’une grimpeuse qui veut passer la corde au cou à la Tour Eiffel (Anouk Garnier sur notre photo), une snowboardeuse qui s’est offert un podium au Canada ou encore notre rendez-vous spécial KIDS, c’est le meilleur de la semaine sur ÀBLOCK!. Bon rattrapage !

Lire plus »
Léa Labrousse : « J’ai envie de marquer mon nom dans l'histoire du trampoline français. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une championne du rebond (Léa Labrousse sur notre photo), une traileuse qui a écrit l’histoire, une torpille tricolore, une nouvelle chronique de notre marathonienne ÀBLOCK! et un festival sportif sur grand écran, c’est le meilleur de la semaine. Enjoy !

Lire plus »
Noëlie : « Quand je roule, c’est un sentiment de liberté et de joie qui m’anime. »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Une fusée sous-marine, les filles au MIC dans l’univers du ballon ovale, des cyclistes insatiables (Noëlie et Elsa sur notre photo), un nouveau Carnet de route de notre ambassadrice, un Q&A en vidéo ou encore l’histoire de la boxe au féminin et notre spécial KIDS ? Soyez ÀBLOCK!

Lire plus »
Il était une fois la boxe... féminine

Il était une fois la boxe… féminine

Alors comme ça, la boxe serait une affaire d’hommes ? Que nenni, les gants vont aussi bien aux filles qu’aux garçons ! Et certaines n’ont pas attendu d’autorisation pour le faire savoir. Retour sur l’histoire de ces pionnières gantées.

Lire plus »
Ouvrons la voix, une opé rugby carrément ÀBLOCK!

Ouvrons la voix, une opé rugby carrément ÀBLOCK!

Attention, première ! Une rencontre internationale de rugby commentée uniquement par des femmes, c’est le programme de ce 16 mars. Cette initiative forte, Ouvrons la voix, soutenue par la fédé du ballon ovale, entend prouver que l’expertise est tout autant du côté des filles que des gars. Alors, girls, marquons l’essai !

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Coupe du Monde féminine de rugby 2022, le récap'

Coupe du monde féminine de rugby 2022, le récap’

Une nouvelle fois, les Bleues grimpent sur la troisième marche du podium d’une Coupe du monde de rugby. Une régularité qui, certes, impose le respect et témoigne d’un groupe bourré de talent et de caractère, mais ce XV de France voulait encore mieux. On refait les matches !

Lire plus »

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

Mentions de Cookies WordPress par Real Cookie Banner