Affaire Sharni Pinfold La fédé moto monte sur ses grands chevaux

Sharni Pinfold
“L’affaire“ Sharni Pinfold fait quelques vagues dans le monde des sports mécaniques. Après avoir annoncé qu’elle quittait les circuits pour cause de « misogynie » aggravée, la pilote australienne, vient d’être entendue par la Fédé Internationale de Motocyclisme (FIM).

Publié le 09 février 2021 à 11h44, mis à jour le 29 juillet 2021 à 14h25

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

Après la décision de Sharni Pinfold de jeter l’éponge, usée par le sexisme dans les paddocks, la FIM se dit « bouleversée par cette nouvelle et prend la déclaration de Mme Pinfold très au sérieux. »

La FIM et la Fédération australienne de moto se seraient ainsi associées pour « comprendre les faits qui ont conduit Sharni à un tel découragement », insistant sur le fait que « La FIM n’accepte aucune forme de discrimination envers nos motocyclistes, quel que soit leur sexe. »

 La directrice du CFM (Commission des Femmes dans le Motocyclisme), Nita Korhonen, rappelle de son côté : « Nous sommes une famille de motards, tout le monde est le bienvenu. Aucun commentaire ou acte inapproprié ou dérangeant ne sera toléré. Notre objectif est de soutenir tous les motards et de leur permettre de poursuivre leurs rêves et de maintenir leur motivation à un niveau élevé. La Commission des femmes à moto de la FIM, en collaboration avec la FIM et ses parties prenantes, continue à travailler dur pour améliorer l’égalité des sexes dans notre sport à tous les niveaux. »

©DR

Et Sharni Pinfold de remercier la fédé : «  Je suis reconnaissante à la FIM pour son soutien et pour les mesures qu’elle a prises, en mettant clairement l’accent sur l’égalité pour tous. C’est ce que nous défendons. »

Suite à l’émotion provoquée par ses propos et sa décision d’arrêter la compétition, le tout relayé sur les réseaux sociaux, la pilote semble aujourd’hui vouloir s’engager dans la bataille contre le sexisme : « En faisant l’expérience de ce que j’ai vécu au cours de mon parcours, mon souhait est de pouvoir contribuer à la prise de conscience du traitement irrespectueux et misogyne envers les femmes. J’espère vraiment pouvoir favoriser une amélioration tant nécessaire dans l’ensemble de l’industrie de la moto et dans tous les secteurs où les femmes sont traitées différemment.

Ce n’est pas seulement moi, il y a beaucoup d’autres femmes qui ont été mal traitées, et j’espère donc pouvoir donner aux autres les moyens de connaître l’importance et la valeur de l’estime de soi. Il serait facile pour moi de m’asseoir et de pointer du doigt les responsables, mais je pense que la véritable force est déterminée par la façon dont nous réagissons. Je ne suis pas ici pour être une victime, je suis ici pour défendre ce qui est juste et étendre ce message à toutes les femmes. »

©DR

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email

D’autres actus en brèves…

1er août JO 1936 Berlin

1er août 1936 : les Jeux Olympiques s’ouvrent à Berlin

Ils vont vite prendre une signification très politique. Les Jeux Olympiques de Berlin, en 1936, vont devenir le lieu idéal d’une propagande du parti nazi par le sport. Ce 1er aout, c’est donc dans une atmosphère festive, mais néanmoins tendue, que s’ouvrent ces Jeux de la XIe olympiade de l’ère moderne.

Lire plus »
Alice Modolo Best of

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Des femmes à Tokyo ! Mais pas que… Une pongiste qui y croit, une femme jamais sans son canoë, une lanceuse de disque qui rêve d’or, une sprinteuse adepte de records, une hurdleuse qui avale les haies sont de la partie pour les Jeux. En bonus, un sauvetage dans le grand bassin des JO de 1960, un nouveau record de France pour la sirène de l’apnée (Alice Modolo sur notre photo) et une rencontre avec une femme qui borde ses voiles. Un peu de lecture pour boucler juillet !

Lire plus »

Le Best-of ÀBLOCK! de la semaine

Hey, Psssst, Les JO commencent, non ? Retrouvez une semaine complète sur les Jeux Olympiques avec ÀBLOCK!. À la clé, une demi-fondeuse qui veut sa revanche à Tokyo, de nouveaux sports qui vont twister les Jeux, la petite histoire des symboles olympiques en sept chapitres. Mais aussi, la désormais célèbre question qui tue et une initiative féminine aussi sportive que dilettante. De la (bonne) lecture, messieurs dames !

Lire plus »
Alice Modolo

Alice Modolo : 100 mètres, le rêve !

La divine descente en eaux troubles d’un poisson nommé Modolo. L’apneiste française vient de réaliser son rêve de toujours : plonger à plus de 100 mètres dans les profondeurs. Et, hop, un nouveau record de France !

Lire plus »
7 symboles olympiques

Jeux Olympiques, les 7 symboles capitaux

Ils sont le sel de cet événement sportif planétaire. Les valeurs olympiques, l’hymne, la devise, la flamme, le serment, les anneaux, la langue, 7 emblèmes qui régissent les Jeux Olympiques, certains depuis l’Antiquité, d’autres depuis les JO modernes. Petite leçon d’histoire pour bien comprendre l’esprit olympique.

Lire plus »

Vous aimerez aussi…

Alexandra Tavernier

Alexandra Tavernier : « Je suis une athlète, certes, mais je suis aussi une femme, une sœur, une copine… il faut me prendre dans ma globalité. »

Lorsqu’elle lance le marteau, c’est avec une force aussi bien physique que mentale. Alexandra Tavernier, 28 ans au compteur, a un joli palmarès : médaillée de bronze aux Mondiaux de Pékin en 2015, d’argent aux championnats d’Europe de Berlin en 2018, recordwoman de France avec un lancer de 75,38m. Pourtant, cette athlète sensible avoue sans détour les doutes, la dépression, le mal-être qui l’ont affaiblie. Aujourd’hui, elle est une autre et se dit prête pour les JO de Tokyo. Échange percutant.

Lire plus »
Valérie Taylor

Valérie Taylor, la plongeuse écolo qui a inspiré « Les dents de la mer »

Plongeuse experte en requins, repérée en 1975 par Spielberg, la blonde Australienne au physique de sirène hollywoodienne a toujours eu à coeur de défendre les requins et regrette encore aujourd’hui que le film ait été contre-productif.
Celle qui n’a jamais eu peur de plonger quand il fallait y aller a été une des voix pionnières pour la conservation des fonds marins. Cap sous la mer toute !

Lire plus »
Stacey Allaster

Stacey Allaster, la nouvelle boss de choc de l’US Open

Elle est la première femme à prendre les rênes du tournoi américain. Responsable de la Fédération américaine de tennis, la Canadienne ajoute ainsi une ligne prestigieuse à son CV. Elle préside désormais aux destinés de l’US Open tout en conservant ses prérogatives au sein de la fédé. Portrait.

Lire plus »
sport de combat

Sports de combat, bien plus qu’un exutoire

Sur ring ou sur tatamis, on les confond souvent. Pourtant, entre la boxe anglaise, le judo, l’escrime en passant par la lutte ou le krav maga, il en existe de très différents. Et si certains les disent violents, ils peuvent aussi et surtout apporter des bénéfices inattendus. Décryptage.

Lire plus »

La Covid, ennemi des sportives ?

30 minutes. Le dernier baromètre établi par la Fédération française d’éducation physique et de gymnastique volontaire (FFEPGV) démontre que, depuis la crise sanitaire, les femmes ont perdu une demi-heure de pratique en un an, se laissant distancer par les hommes qui bougent 48 minutes de plus qu’elles. Une mauvaise nouvelle alors qu’elles étaient en passe d’exploser les scores…

Lire plus »
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Retour en haut de page

Recherche

Soyez ÀBLOCK!

Abonnez-vous à la newsletter

GDPR cookie consents with Real Cookie Banner